"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 20 juin 2009

PRIERE A LA MERE DE DIEU DE SAINT NICOLAS DE JITCHA


Икона Божией Матери Казанская

Des vagues de passion perturbent mon esprit, une grande tristesse et une grande angoisse ont submergé mon âme. Embaume mon âme dans la paix de Ton fils, Ô Très Sainte, et par Sa Grâce éloigne tout doute et tout désespoir. Calme la tempête de mes péchés, qui, comme un ver de feu, me brûle, et éteinds sa flamme.
Remplis mon coeur de joie, ô Très Pure, et disperse le brouillard de mes iniquités, qui me trouble. Illumine-moi de la lumière de Ton Fils. Impuissante est mon âme, et tout est ardu, même la prière. Me voici, froid comme une pierre, ma bouche murmurant des prières, tandis que mon coeur reste immobile, car il est étouffé dans l'angoisse. Fais fondre la glace qui entoure mon âme et réchauffe mon cœur de Ton amour.

Je me fie pas à la protection humaine, mais je me prosterne devant Toi, O Très Pure souveraine Mère de Dieu, me me rejette pas, mais prête l'oreille à la prière de Ton serviteur. La tristesse m'a vaincu; je ne puis plus supporter les attaques démoniaques. Je n'ai nulle protection; il n'est nul refuge pour le pauvre homme que je suis, et dans ce combat, je suis toujours blessé ne bénéficiant d'aucune protection, il n'existe pas de refuge pour moi, pauvre homme, et dans cette bataille, je suis à jamais blessé. Je n'ai d'autre consolation que Toi, ô Souveraine. Ô espoir et protection de tous les croyants, ne rejette pas ma prière. Amen!

Ô Très Sainte Mère du Christ, Très Pure, Très Sainte Génitrice de Dieu, Satan me bat comme les vagues de la mer contre un navire, me poursuivant le jour et me tourmentant la nuit. Je n'ai pas de paix; en turbulence est mon âme, mon esprit tremble. Entends-moi, ô Très Sainte et aide-moi. Intercède devant le cher Seigneur afin qu'Il aie pitié de moi et me pardonne les péchés que j'ai commis. Ô Très Sainte Mère de Jésus, Ta grâce est grande, elle est le plus puissant adversaire des pouvoirs de l'Hadès. Tu es capable de sauver même le plus grand des pécheurs qui, ayant été jeté dans les profondeurs de l'enfer par les puissances impures, ferait appel à Toi. Ainsi, sauve-moi, car regarde, Satan me fera trébucher et détruira ma foi, mais j'ai confiance dans le Seigneur. Je Te magnifie, Toi Qui es plus sainte que les Chérubim et les Séraphim.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

1 commentaire:

  1. Très belles paroles, très reconfortantes, merci, continuez.
    Que Dieu nous bénisse.

    RépondreSupprimer