"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 15 février 2009

ACATHISTE A SAINT SILOUANE L'ATHONITE


Силуан Афонский


Kondakion 1

Moine exemplaire au Jardin de la Toute-Sainte* Tu menas une vie de prière et d’ascèse* Tenant ton regard toujours fixé sur le Christ* Tu cheminas sur la voie de l’humilité* C’est pourquoi les saints t’accueillirent en disant :
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Ikos 1

Tu naquis en terre orthodoxe de Russie* Et tu voulus dès ton enfance chercher Dieu* Te promettant de parcourir le monde entier* Jusques au temps où tu pourrais Le découvrir* Tu Le rencontras dans ton cœur et nous disons :

Réjouis-toi, Humble témoin du Christ dans le monde déchu
Réjouis-toi, Artisan de paix dans notre siècle de guerre
Réjouis-toi, Voix du Christ qui console dans notre détresse
Réjouis-toi, Visage ami dans l’hostilité de l’époque
Réjouis-toi, Attention aimante et réconfort dans l’épreuve
Réjouis-toi, Rappel bienveillant de la Vérité du Christ
Réjouis-toi, Soutien de prière pour ceux qui ne prient plus
Réjouis-toi, Havre de ceux qui sont totalement perdus
Réjouis-toi, Compassion immense dans les dures épreuves
Réjouis-toi, Phare pour éclairer les égarés de la foi
Réjouis-toi, Affermissement de ceux qui sont dans le doute
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 2

Lorsque tu atteignis l’âge de dix-sept ans* Entendant parler des miracles d’un ascète* Tu sus que par la sainteté Dieu parmi nous* Manifeste Son amour et Sa compassion* Et tu clamas vers Lui avec reconnaissance : Alléluia !

Ikos 2

Tu fus charpentier à l’instar de Saint Joseph* Mais tu reçus l’appel de la vie monastique* Tu désirais t’en aller aux Laures de Kiev* Or Dieu avait pour ton âme d’autres desseins* Pour l’entraîner aux Cieux où l’on te chante ainsi :

Réjouis-toi, Qui connus la douceur de Dieu dans ton enfance
Réjouis-toi, Sainte simplicité de la foi des enfants
Réjouis-toi, Douceur obvie du Royaume à eux destiné
Réjouis-toi, Humilité des humbles qui deviendra gloire
Réjouis-toi, Recherche sainte des valeurs spirituelles
Réjouis-toi, Emerveillement devant la Beauté de Dieu
Réjouis-toi, Découverte de Sa grande miséricorde
Réjouis-toi, Volonté de ne vivre qu’à Son seul service
Réjouis-toi, Regard posé sur les réalités cachées
Réjouis-toi, Soumission douce à la volonté du Seigneur
Réjouis-toi, Louange enfantine qui seule plaît au Christ
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 3

Tu restas auprès de ta pieuse famille* Et l’emprise de l’Ennemi du genre humain* Estompa le désir de la vie monastique* Tu vécus dans une insouciance criminelle* Mais Dieu se souvint de toi et nous Lui chantons : Alléluia !

Ikos 3

Ayant rêvé qu’un serpent entrait dans ton corps* Tu ressentis en ton âme un profond dégoût* Et tu entendis la voix de la Vierge Pure* Qui te reprochait le désordre de ta vie* Tu te ressaisis bientôt et nous te disons :

Réjouis-toi, Qui as connu la chute et le relèvement
Réjouis-toi, Qui as péché mais qui t’es repenti
Réjouis-toi, Que les pièges du siècle n’ont pas asservi
Réjouis-toi, Que les rets du Malin n’ont pas emprisonné
Réjouis-toi, Que le désespoir n’a pas mené en enfer
Réjouis-toi, Que Dieu avertit en songe comme un prophète
Réjouis-toi, Qui ne fut pas abandonné à ses souillures
Réjouis-toi, Sur qui la Providence étendit Sa main sainte
Réjouis-toi, Elu de la Gérondissa qui t’attendait
Réjouis-toi, Comme Saul pécheur tu entendis une voix
Réjouis-toi, Comme lui tu te dirigeas vers le Seigneur
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 4

Le cœur empli de la douceur de cette voix* Tu compris que Dieu n’abandonne pas les hommes* Que Sa Mère Très-Pure a souci de nous* Et qu’Elle daigne visiter ceux qui ont chu* Afin que vers Dieu ils se mettent à chanter : Alléluia !

Ikos 4

Tu repris dans le repentir la Voie du Ciel* Et ta vocation monastique s’affirma* En quittant l’armée terrestre tu t’enrôlas* Avec ferveur dans les milices du Seigneur* Et les saints dans le Ciel se mirent à chanter :

Réjouis-toi, A qui la Mère de Dieu daigna s’adresser
Réjouis-toi, Qui pris conscience de ton état de pécheur
Réjouis-toi, Qui décidas de reprendre les Voies de Dieu
Réjouis-toi, Qui te ressaisis par un repentir profond
Réjouis-toi, Qui voulus laisser derrière toi le vieil homme
Réjouis-toi, Qui dépouillas ton âme des terrestres biens
Réjouis-toi, Qui détachas ton cœur des entraves du siècle
Réjouis-toi, Qui dénudas ton esprit afin qu’il soit pur
Réjouis-toi, Qui fus sauvé du Serpent par l’Eve nouvelle
Réjouis-toi, Qui te dirigeas vers le Jardin de sa Gloire
Réjouis-toi, Qui le fis connaître au monde entier par ta vie
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 5

Tu allas à Cronstadt pour rencontrer Saint Jean* Quand il célébrait la Divine Liturgie* Tu remarquas la puissance de sa prière* Et son amour incommensurable pour Dieu* Tous deux vous chantez à présent devant l’Autel : Alléluia !

Ikos 5

Tu partis enfin pour la Montagne d’Athos* Dans le Jardin de la Mère de Dieu Très-Pure* Où depuis des siècles les moines et les ascètes* Faisaient monter comme encens leur prière à Dieu* Et dans l’éternité du Royaume on chanta :

Réjouis-toi, Qui as connu le thaumaturge de Cronstadt
Réjouis-toi, Qui le vis célébrer les mystères du Christ
Réjouis-toi, Qui fus protégé par sa prière puissante
Réjouis-toi, Qui vis en lui l’Amour immense du Seigneur
Réjouis-toi, Qui laissas tout pour la perle de l’Évangile
Réjouis-toi, Qui fis route pour le chemin de l’oraison
Réjouis-toi, Qui fus admis sur la Montagne de l’Athos
Réjouis-toi, Passager en partance pour le Paradis
Réjouis-toi, Voyageur sans bagage autre que la prière
Réjouis-toi, Pèlerin du monde sur la Voie du Ciel
Réjouis-toi, Page nouvelle du synaxaire athonite
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 6

Dans le monastère de Saint-Pantéléimon* Tu t’engageas dans le combat spirituel* Avec une ardeur et une joie néophytes* Tu atteignais enfin le but de ta recherche* Et ton cœur bondissant en Dieu se mit à dire : Alléluia !

Ikos 6

Alors commença l’immense et dure bataille* Tu combattis avec courage l’Ennemi* Et même si parfois tu chutas en pensée* Tu t’affermis dans la prière vigilante* Devant ton ascèse superbe nous disons :

Réjouis-toi, Dépouillement du monde pour trouver les Cieux
Réjouis-toi, Abnégation insigne dans l’aridité
Réjouis-toi, Persévérance forte dans l’adversité
Réjouis-toi, Qui as pour seule arme son chapelet de laine
Réjouis-toi, Qui portes la prière comme un saint viatique
Réjouis-toi, Qui nous diriges dans les combats de l’Esprit
Réjouis-toi, Qui nous dévoiles la stratégie du salut
Réjouis-toi, Qui nous donnes le courage de cheminer
Réjouis-toi, Qui nous montres les obstacles à faire choir
Réjouis-toi, Borne lumineuse pour éclairer nos vies
Réjouis-toi, Modèle de constance au milieu des épreuves
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 7

Moine sur la Montagne Sainte de l’Athos* Tu pratiquas sur ton chapelet la prière* Et tu invoquas dans ton cœur le Nom Très Saint* De Celui qui vint racheter le genre humain* Et les anges en écho s’exclamaient vers Dieu : Alléluia !

Ikos 7

Lorsque tu descendais au plus profond du cœur* Tu montais vers les Cieux par cette échelle orante* Ainsi un jour priant devant la Toute-Pure* La prière se mit à jaillir d’elle-même* Emerveillés par ce don nous nous exclamons :

Réjouis-toi, L’Athos fut le lieu de ton ascension vers Dieu
Réjouis-toi, Sur la terre aghiorite tu reçus l’Esprit
Réjouis-toi, La Montagne Sainte fut pour toi le Thabor
Réjouis-toi, La Toute-Pure en Son Icône te bénit
Réjouis-toi, Tu trouvas la voie du cœur et de l’hésychie
Réjouis-toi, Hésychastère humain qui rayonne aux ténèbres
Réjouis-toi, Sanctuaire vibrant de la sainte oraison
Réjouis-toi, Vase d’élection pour la manne de l’Eglise
Réjouis-toi, Lampade qui brille sans discontinuer
Réjouis-toi, Cierge brûlant dans le silence de la nuit
Réjouis-toi, Tu devins toi-même l’écrin de la prière
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 8

Ayant reçu cette grâce de la prière* Ton esprit quelquefois put goûter à la paix* Mais tu devais aussi mener l’ardent combat* Contre les pensées envoyées par l’Ennemi* Tu gardas mémoire de Dieu et nous chantons : Alléluia !

Ikos 8

Alors un jour le Christ fit une apparition* Tu fus dans la Lumière comme l’apôtre Paul* Tu fus ravi au Ciel et en esprit tu vis* Le doux regard du Sauveur rayonnant de joie* Avec les justes nous nous écrions vers toi :

Réjouis-toi, Qui fut gratifié de la vision du Seigneur
Réjouis-toi, Qui connus la douceur ineffable du Christ
Réjouis-toi, Qui n’en conçus pourtant nulle gloire en son cœur
Réjouis-toi, Dont la douceur ouvrit le portail du Mystère
Réjouis-toi, Tu fus sur l’Athos théopte comme Moïse
Réjouis-toi, Qui vis le Maître de l’Univers face à Face
Réjouis-toi, Dont la prière fit apparaître ton Dieu
Réjouis-toi, Tu vis la Lumière et ne fut pas aveuglé
Réjouis-toi, Tu rencontras Celui Qui t’avait façonné
Réjouis-toi, Qui posas ton regard sur Qui donna la vue
Réjouis-toi, Qui fut jugé digne de la vision du Ciel
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 9

Comme les démons grondaient autour de ton âme* Tu invoquas le Christ et Il te répondit* Que les orgueilleux souffrent toujours du démon* Alors tu voulus apprendre l’humilité* Il te l’enseigna et tu t’exclamas vers Lui : Alléluia !

Ikos 9

Le Christ te demanda de tenir ton esprit* En Enfer où le combat spirituel te faisait vivre* Et de ne pas désespérer car Son Amour* Serait avec toi au plus fort de ton combat* Nous admirons Sa longanimité et te disons :

Réjouis-toi, Guerrier qui se lança à l’assaut du Royaume
Réjouis-toi, Gardien subtil de la Jérusalem céleste
Réjouis-toi, Nautonnier qui conduit au havre de la vie
Réjouis-toi, Stratège sûr dans la lutte spirituelle
Réjouis-toi, Homme lige au service du seul Christ Seigneur
Réjouis-toi, Qui fus toujours blessé et toujours se leva
Réjouis-toi, Qui donnas son sang pour le salut de ses frères
Réjouis-toi, Champion assuré des palmes de l’Esprit
Réjouis-toi, Triomphateur qui parvins à vaincre ton moi
Réjouis-toi, Conquérant par la douceur du Monde à venir
Réjouis-toi, Vainqueur du bon combat par ton humilité
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 10

Rasséréné par l’apparition du Sauveur* Ton ascèse de prière se fit plus grande* Tu t’engageas dans la Voie de la perfection* Avec forte douceur et grande humilité* Et les anges aux Cieux se mirent à chanter : Alléluia !

Ikos 10

Alors ta prière devint universelle* Tu intercédas pour les vivants et les morts* Tu prias même pour les hommes à venir* Devant Dieu tu portas toute l’humanité* Et nous chantons vers toi avec reconnaissance :

Réjouis-toi, Temple divin descendu parmi les humains
Réjouis-toi, Cathédrale d’universelle intercession
Réjouis-toi, Basilique au Jardin de la Mère de Dieu
Réjouis-toi, Oratoire de la très-sainte humilité
Réjouis-toi, Chapelle de la douceur infinie du Christ
Réjouis-toi, Parvis du mystère de la pure hésychie
Réjouis-toi, Autel orant où tu fus propitiation
Réjouis-toi, Pilier qui s’élève à la rencontre des Cieux
Réjouis-toi, Nef qui navigue au souffle du Très-Saint Esprit
Réjouis-toi, Colonne érigée dans l’éternité de Dieu
Réjouis-toi, Tabernacle précieux pour l’onction des fidèles
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 11

Toute hymne est impuissante à chanter ta louange* Même si nous invoquions les multiples dons* Que tu fis par ta prière au monde meurtri* Jamais nous ne rendrions gloire à ta mémoire* Ainsi chantons simplement vers le Dieu Très-haut : Alléluia !

Ikos 11

O Père Théophore tu donnas au monde* Le pur joyau de ton enseignement béni* Par ton disciple de bienheureuse mémoire* Et nous gardons tes paroles qui sont de Vie* En nous exclamant avec tous les saints vers toi :

Réjouis-toi, Dont les enseignements conduisent au salut
Réjouis-toi, Dont les écrits sont un reflet du Paradis
Réjouis-toi, Echo béni des paraboles du Sauveur
Réjouis-toi, Parole qui délivre des tourments du corps
Réjouis-toi, Sagesse magnifiant les vertus de l’esprit
Réjouis-toi, Sommet de la pédagogie de l’Evangile
Réjouis-toi, Abîme où disparaît à jamais l’incroyance
Réjouis-toi, Explication limpide des mystères saints
Réjouis-toi, Lumière de la foi au sein de nos ténèbres
Réjouis-toi, Reflet très exact des divines qualités
Réjouis-toi, Incarnation vive des paroles du Christ
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 12

Tu prias le Christ pour que par le Saint-Esprit* Tous les peuples de la terre connaissent Dieu* Et tu intercédas pour les morts et les vivants* Et dans ton amour sans limite pour les hommes* Tu désiras qu’un jour ils chantent tous vers Dieu : Alléluia !

Ikos 12

Père Silouane nous tes enfants blessés* Accablés par les épreuves de notre monde* Torturés de désirs impurs par le Malin* Nous demandons ton intercession bienveillante* Que le Seigneur nous délivre quand nous chantons :
Réjouis-toi, Intercesseur pour toutes les générations
Réjouis-toi, Oraison fervente devant le Trône Saint
Réjouis-toi, Aide propitiatoire devant l’épreuve
Réjouis-toi, Consolation de ceux qui sont dans l’affliction
Réjouis-toi, Baume suave sur les plaies de notre temps
Réjouis-toi, Secours très prompt de ceux qui sont dans la tourmente
Réjouis-toi, Bouclier imparable contre le Malin
Réjouis-toi, Rempart inexpugnable de miséricorde
Réjouis-toi, Défense orante et sûre au temps de l’acédie
Réjouis-toi, Compassion incarnée dans un visage humain
Réjouis-toi, Qui devins une prière vivante aux Cieux
Réjouis-toi, Saint Silouane l’Athonite !

Kondakion 13

Ton nom est connu jusques aux confins du monde* Maître de la douceur et de l’humilité* Toi qui voulus de tout ton être vivre en Christ* Intercède auprès de Dieu pour notre salut* Afin qu’avec toi nous puissions chanter vers Lui : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !
(Ce kondrakion est répété trois fois)

Prière au Saint Starets Silouane l’Athonite

O Saint Starets Silouane toi qui avais au cœur le feu de l’Amour du Christ* Intercède pour que le Dieu Très-Haut nous fasse miséricorde* Qu’Il donne à nos âmes de trouver le chemin de la prière pure* Toi qui vécus sans faille aucune l’Amour pour le prochain* Demande-Lui de nous accorder ce don précieux de la bienveillance universelle* A l’égard de tous les êtres vivants* Lorsque nous cheminons dans les ténèbres du péché* Quand nous ployons sous le joug du monde imparfait* Et que nous ne voyons pas la fin de nos tourments* Que ta prière pour nous soit le phare de nos âmes* Pour retrouver le chemin de Dieu* La main qui soutient pour nous relever de la boue* Toi qui aimas sans mesure à l’instar du Divin Maître* Garde-nous toujours dans cet Amour* Afin qu’au Jour sans Déclin du Royaume où tu intercèdes pour les hommes passés, présents et à venir* Comme tu le fis sur la Terre des Vivants* Nous soyons rendus dignes de te rejoindre et de vivre avec toi au sein même de la Vie* Avec le Père, le Fils et le Saint Esprit* Maintenant et toujours et aux siècles des siècles* Amen !

Acathiste composé pour la gloire de Dieu

en l’honneur de notre Père parmi les Saints
Silouane l’Athonite
par Claude Lopez-Ginisty.

Fin & Gloire à Dieu!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire