"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 27 mai 2009

Prière Irlandaise des Larmes


Икона Божией Матери Иверская

Seul dans ma petite cellule,
Sans la compagnie de quiconque, 
Le pèlerinage avant le départ vers la mort
Fut précieux.

Une petite cabane isolée,
Pour le pardon de mes péchés:
Une conscience droite et claire
Vers le saint Paradis.

Passions faibles et fanées,
Renonciation à ce monde misérable;
Pensées pures et ardentes;
Que cela soit ma prière à Dieu!

Lamentation du fond du cœur 
Vers le ciel nuageux,
Confessions sincère et véritablement pieuses,
Vives averses de larmes.

Un lit froid et plein d'anxiété,
Comme celui où s'étend un homme condamné à mort:
Un sommeil bref, plein d'appréhension,
Comme s'il y avait danger,
Des prières fréquentes et matinales.

Ma nourriture, comme le veut mon statut,
Précieuse fut la captivité:
Mon dîner, indubitablement,
Ne me rendra pas vigoureux.

Accorde-moi la contrition du cœur,
Afin que je ne tombe pas en disgrâce; 
Ô Seigneur, protège-moi et accorde-moi les larmes.

Pour le badinage que j'eus avec les femmes
Qui ne m'ont pas repoussé, 
Accorde-moi, ô Créateur, des larmes
Qui coulent en ruisseaux de mes yeux.

Pour ma colère, ma jalousie et mon orgueil,
Actes insensés, fais venir des larmes
du plus profond de moi.

Mes faussetés, mes mensonges et ma cupidité,
Tous trois aussi graves, bannis-les en moi,
O Marie [Mère de Dieu], accorde moi les larmes.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après une prière irlandaise des premiers siècles
in Oliver Davies
Celtic Spirituality
Paulist Press
New York, USA, s.d.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire