"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 20 février 2011

ACATHISTE A LA SAINTE MARTYRE ELISABETH DE RUSSIE







Kondakion I
Venez, vous tous qui aimez le Christ, offrons une hymne de louange à la moniale martyre Elisabeth, qui a été choisie par le Seigneur des Armées pour servir d'exemple de piété et d'amour chrétiens à ceux qui veulent suivre Ses traces. Car, dédaignant la vanité des biens, des rangs sociaux et des soucis terrestres, elle a consacré sa vie entière à l'aide de personnes dans le besoin. C'est pourquoi, il a plu au Christ notre Dieu de couronner ses labeurs ascétiques par le diadème du martyre, et, demeurant à présent dans Son royaume céleste, elle élève sa supplication vers Dieu, pour qu'Il délivre de tous malheurs et périls tous ceux qui chantent pour elle avec joie:
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Ikos I
Ô bienheureuse Elisabeth, le Créateur des anges et Seigneur de l'humanité, t'a conduit de l'illusion de l'hérésie à la connaissance divine de la Vérité, afin que ton cœur et ton âme aimants puissent renouveler l'amour chrétien, qui s’était refroidi dans les terres de Russie: car grâce à tes efforts, les cœurs des hommes furent à nouveau réchauffés par la Parole de Dieu, et le Maître de tous t’accorda de vivre une vie exaltée au-dessus de tes pairs, dans l'amour, l'humilité et la prière fervente. C'est pourquoi, nous te chantons toujours, comme il convient:

Réjouis-toi, agnelle ardant de l'amour de Dieu;
Réjouis-toi, servante du Seigneur Christ!
Réjouis-toi, rouleau de parchemin sur lequel l’Esprit Saint inscrit les vertus chrétiennes;
Réjouis-toi, princesse divinement sage et nouvelle martyre!
Réjouis-toi, fille qui abandonna la maison de son père et se tourna vers la Sainte Orthodoxie;
Réjouis-toi, vase choisi dans lequel le vin de la joie et l'huile de la guérison sont mêlés;
Réjouis-toi, défense des traditions de piété!
Réjouis-toi, trésor de compassion;
Réjouis-toi, resplendissante étoile rayonnante de gloire céleste!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion II
Le Christ t'a trouvée comme un lis parmi les épines et t’a choisie pour orner Son jardin de la Sainte Orthodoxie, ô vénérable, car Lui, Qui seul connaît les cœurs des hommes, perçut d'en Haut ton grand amour pour le prochain, et Il te donna une richesse de dons spirituels, afin que nous puissions parvenir à comprendre le mystère de la grande miséricorde de Dieu, nous permettant d’y prendre part avec toi et de nous joindre à toi pour chanteren chœur vers Lui: Alléluia!


Ikos II
Sachant en ton cœur que Dieu domine sur toute la création, et cherchant à obéir à Sa seule volonté, ô sainte, tu te plus à prendre sur tes épaules la grande croix qu'Il prépara pour toi: car quand tu fus témoin du massacre cruel et impitoyable de ton époux, ton cœur fut transpercé de douleur et de chagrin, comme par un glaive à deux tranchants; tu eus encore du courage, et tu prononças les paroles du Sauveur: "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font." Et cherchant à transformer cette odieuse action en bonté, tu supplias celui qui avait commis ce meurtre de se repentir. Et nous aussi, nous te supplions de nous accorder ton intercession devant le Seigneur, afin qu'Il détourne Sa juste colère de nous qui chantons pour toi les louanges que voici:

Réjouis-toi, qui jugeas la miséricorde plus grande que le sacrifice;
Réjouis-toi, qui pries pour les pécheurs et les pénitents!
Réjouis-toi, qui portas ta croix vers un nouveau Golgotha;
Réjouis-toi, qui ne rejetas pas la couronne d'épines qui te fut offerte!
Réjouis-toi, tu fis fuir la jalousie;
Réjouis-toi, qui réprouves ceux qui s'éloignent de la vérité et de la grâce!
Réjouis-toi, qui ne mis pas l'amour de la famille au-dessus de l'Amour de Dieu;
Réjouis-toi, qui accomplis les paroles du Christ!
Réjouis-toi, qui cherchas le bien en tout homme;
Réjouis-toi, qui fus envoyé vers la Russie, pour l'éloigner du mal vers le bien!
Réjouis-toi, qui toujours crias au Christ: Kyrie eleison;
Réjouis-toi, qui te tiens invisible au milieu de nous tandis que nous prions!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion III
La puissance du Très-Haut vint abriter ton affliction et ta douleur, ô royale martyre qui souffrit la passion, et y trouvant une douce consolation, tu mourus à ce monde, afin de vivre en Christ: tu as fui les plaisirs éphémères et les vanités de cette vie, tu t’es revêtue d'habits de joie et de salut, et tu demeuras dans les palais, priant et chantant à Dieu: Alléluia!


Ikos III
Sainte Elisabeth, avec un désir ardent de servir ton prochain, tu recueillis une multitude d'âmes afin d’œuvrer pour Dieu, et, érigeant une Demeure de Miséricorde, que tu dédias à la Protection de la Très Sainte Génitrice de Dieu, tu choisis nos saintes mères Marthe et Marie comme patronnes célestes, les imitant comme des parangons de piété et de bonnes œuvres. Et conscients de l'ampleur de tes actes de bienfaisance et de tes vertus chrétiennes, nous louons ta mémoire, en te chantant ainsi:

Réjouis-toi, qui ouvris ton cœur aux bonnes actions;
Réjouis-toi, qui recueillis les vertus dans une gerbe spirituelle!
Réjouis-toi, qui fus comptée parmi les amis du Christ;
Réjouis-toi, qui écoutas Ses paroles!
Réjouis-toi, qui te réjouis à jamais dans ton Seigneur;
Réjouis-toi, qui emplis nos cœurs de joie lorsque nous invoquons ton nom!
Réjouis-toi, qui récompenses ceux qui cherchent ton aide céleste;
Réjouis-toi, qui réponds rapidement aux demandes de ceux qui ont recours à toi avec foi!
Réjouis-toi, qui fus l’ornement de la ville de Moscou;
Réjouis-toi, servante docile des saintes Marthe et Marie!
Réjouis-toi, qui cachas tes bonnes œuvres aux yeux des orgueilleux;
Réjouis-toi, qui nous appelles tous à accomplir des actes de miséricorde!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion IV
Ô sainte Elisabeth, ceux qui étaient jetés au milieu de la tempête, parmi les tumultes de la vie, et qui se noyaient dans les flots des passions, tu les guidas vers le havre de paix du salut que tu mis en place dans la ville royale de Moscou,; car ayant ouvert ton cœur à Dieu, tu ouvris ses portes aux enfants de Dieu, en leur montrant la miséricorde du Père céleste. C'est pourquoi, tu fus révélée comme sainte patronne des oubliés et des opprimés. Recouvre-nous de ta sainte protection, afin que nous nous mettions à clamer vers notre Dieu Bon: Alléluia!


Ikos IV
Acceptant le conseil des startsy de l'Ermitage de saint Zossime, tu t’avéras être une fille obéissante de l’Eglise Orthodoxe, ô vénérable martyre, de sorte que tes propres paroles apportèrent profit et consolation à ceux qui t’écoutaient. Ô sainte princesse, tu fus une très sage higoumène et une mère aimante, qui paissas bien le troupeau qui te fus confié, en lui apprenant comment prendre soin des affligés comme une sœur de miséricorde, en montrant ton propre exemple. C'est pourquoi, nous te demandons de prendre également soin des afflictions de nos âmes, afin que nous puissions te crier à pleine voix:

Réjouis-toi, qui oins tous les êtres avec l'huile de miséricorde;
Réjouis-toi, qui apaises la tempête des afflictions!
Réjouis-toi, instruction de ceux qui se tournent vers l'Orthodoxie!
Réjouis-toi, pilier de la vérité fermement établi sur le roc de la Foi!
Réjouis-toi, qui nous sauves de la fange du découragement;
Réjouis-toi, qui nourris l'orphelin et la veuve!
Réjouis-toi, qui embrassas la charité de tout ton cœur;
Réjouis-toi, qui échangeas un palais pour une pauvre et humble cellule!
Réjouis-toi, qui mis de côté tes habits royaux et enfilas le cilice de l'ascèse;
Réjouis-toi, qui jetas ta couronne princière aux pieds du Sauveur!
Réjouis-toi, qui pris la Croix comme un sceptre royal;
Réjouis-toi, qui aimas Dieu plus que l'honneur et la gloire terrestres!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion V
Ô martyre du Christ, tu nous fus révélée comme une étoile très brillante qui orne la voûte du firmament de l'Eglise. Et toujours illuminée par l'éclat de tes souffrances, au Christ juge de cette lutte, nous offrons des hymnes d'action de grâce pour toi, et nous Lui chantons: Alléluia!


Ikos V
Par la guidance spirituelle des célestes intercesseurs qui brillèrent en Russie, le vénérable Serge de Radonège, et Pierre, le Métropolite divinement éloquent de Moscou, en compagnie de Marthe et Marie, les sœurs bien-aimées du Christ, le sentier étroit et royal qui seul mène au salut, fut dévoilé par toi, et tu y cheminas, devenant un modèle pour les chrétiens orthodoxes qui demeuraient dans l'Empire russe, en leur montrant comment unir les idéaux de l'effort ascétique et les actes de bienfaisance. C'est pourquoi, grâce sur grâce te fut donnée et tandis que tu vivais encore le renom de ta sainteté s’étendit au loin. Ceux qui sont pieux s'écrièrent avec étonnement vers Dieu Qui est admirable dans Ses saints: " Gloire à Toi, ô Seigneur", et vers toi ils prononcèrent les louanges que voici:

Réjouis-toi, rejeton d'une maison royale qui soignait les plaies des pauvres de tes propres mains;
Réjouis-toi, parangon de vertu monastique et règle de foi!
Réjouis-toi, qui rejetas les louanges du monde et reçus des récompenses célestes;
Réjouis-toi, qui participes à la splendeur éternelle d’en Haut!
Réjouis-toi, qui exposas la tromperie spirituelle;
Réjouis-toi, qui raffermis les gens simples dans la vraie foi!
Réjouis-toi, qui toujours appelas les fidèles à la prière et la vigilance;
Réjouis-toi, qui adoptas la nation russe comme ta patrie!
Réjouis-toi, qui repoussas les louanges des hommes;
Réjouis-toi, phare qui guide tous les êtres vers le port sûr du Ciel;
Réjouis-toi, qui œuvras pour le Christ au sein du monde!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion VI
Comment les anges et les hommes peuvent-ils s'abstenir de l'émerveillement quand ils méditent sur la profondeur de ton amour et de ta compassion? Car ta Demeure de Miséricorde n'était pas seulement refuge spirituel pour ceux qui sont sauvés, mais également source jaillissante de torrents de consolation pour ceux qui étaient altérés par la chaleur brûlante des passions. Par tes propres exemples, tes sœurs, servantes du Christ, apprirent comment réconforter les affligés, s’occuper des malades, enseigner les ignorants, corriger ceux qui étaient dans l’erreur, et préparer les agonisants à la vie future. C'est pourquoi, tes sœurs en chœur avec toi louaient le Seigneur sans discontinuer, en chantant vers Lui: Alléluia!


Ikos VI
Comme une image fidèle de la piété, tu vénéras les icônes thaumaturges et les saintes reliques dans tous les sanctuaires de la terre russe. Ses monastères et ses églises innombrables furent témoins de tes exploits ascétiques et de tes ferventes prières. Tes larmes, versées dans une telle profusion, ornèrent ta personne comme des perles brillantes et émurent d’émerveillement ceux qui te voyaient. Et nous qui chérissons ta sainte mémoire, nous l’exaltons en esprit, en te clamant:

Réjouis-toi, image de piété qui se plaisait à vénérer les icônes sacrées de la Mère de Dieu;
Réjouis-toi, qui toujours bénis ceux qui ont recours à tes précieuses reliques!
Réjouis-toi, pèlerine sage dont le destin était le Royaume des Cieux;
Réjouis-toi, ornement de la sainte Russie!
Réjouis-toi, qui es à jamais magnifiée par la Sainte Eglise;
Réjouis-toi, qui n’abandonnas pas la Russie au temps de sa tribulation!
Réjouis-toi, qui perçus la Providence de Dieu dans tout ce qui t’arriva;
Réjouis-toi, qui enseignas aux autres à mettre leur espoir dans le seul Christ!
Réjouis-toi, qui étais présente lorsque le vénérable Séraphim fut glorifié;
Réjouis-toi, qui vénéras ses reliques porteuses de grâce!
Réjouis-toi, qui entendis la prophétie de ce père saint;
Réjouis-toi, qui prophétisas la chute de la monarchie orthodoxe!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion VII
Ô royale martyre, quand ceux qui racontaient des histoires calomnieuses sur toi furent amenés devant toi, ils perçurent ton innocence, ton caractère irréprochable, et la sainteté de ta vie, car tu te sacrifias pour le bien des autres, et ton cœur fut toujours attentif à leur besoins, de sorte qu’émus, ils chantèrent à Dieu: Alléluia!


Ikos VII
"Ce n'est pas une création nouvelle ou un nouveau concept, et je ne m’écarte pas des traditions ecclésiales," déclaras-tu, à ceux qui cherchaient à discréditer ta Demeure de Miséricorde et ses œuvres, "je ne fais que répéter ce qu'enseigne l'Eglise, car c'est le Christ qui dit: Aime ton prochain, et le divin Théologien tonne avec force: "Si vous n'aimez pas votre prochain que vous voyez, vous ne pouvez pas aimer Dieu que vous ne voyez pas". Tu n’as fait que renouveler ce qui avait vieilli, et tu nous as révélé l'essence de l'amour véritable dans le miracle de ta vie. C'est pourquoi, nous te chantons ainsi:

Réjouis-toi, qui prends toujours soin de nos âmes;
Réjouis-toi, sainte princesse, digne de toute louange!
Réjouis-toi, qui unis l'amour et la miséricorde, comme un pont joint la terre à la terre;
Réjouis-toi, qui connaissais bien les paroles salutaires de grâce!
Réjouis-toi, qui fus persécutée pour la justice;
Réjouis-toi, car, en vérité, ta récompense est grande dans les Cieux!
Réjouis-toi, qui, par ta foi en Christ, fis taire le blasphème et l'impiété
Réjouis-toi, qui supportas très humblement la calomnie et la diffamation lancées contre toi par tes propres compatriotes! Réjouis-toi, qui aimas la justice et haïs le mensonge;
Réjouis-toi, qui ne cherchas pas à éviter les reproches des hommes, afin de recevoir la louange du Seigneur!
Réjouis-toi, qui aimas l'Evangile par-dessus tout;
Réjouis-toi, qui fis toujours tes délices de ses paroles!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion VIII
Ayant vu un spectacle étrange pour tous, la chute d'un empire autrefois dédié à Dieu, la profanation de tout ce qui est saint, et le Tzar martyr Nicolas publiquement tourné en ridicule, tu versas sans fin des ruisseaux de larmes pour toutes les tribulations qui arrivaient à ton pays d'adoption. Pourtant, confiante en Dieu, et croyant que c’était là Sa sainte volonté, tu ne cessas jamais de clamer vers Lui: Alléluia!


Ikos VIII
Ô royale martyre, en un instant, en un clin d'œil, la nation fut vaincue par le chaos, ta famille fut enlevée, et tous tes amis s’éloignèrent. Seuls quelques hiérarques courageux vinrent te consoler toi et tes sœurs. Ton couvent fut une bergerie en proie à des loups ravisseurs, et pourtant tu restas impavide devant leurs déprédations durant ces jours de violence, préservant toujours par tes supplications ton troupeau contre le mal. C'est pourquoi, nous te prions de recevoir de nous ces louanges:

Réjouis-toi, servante royale du Roi omnipotent;
Réjouis-toi, servante de la Reine des cieux!
Réjouis-toi, qui, avec les martyrs impériaux fus en proie à de graves calomnies;
Réjouis-toi, qui trouvas une consolation dans le service de Dieu!
Réjouis-toi, qui ne jugeas pas les mensonges coupables des hommes;
Réjouis-toi, qui refusas de fermer les yeux sur leurs méfaits! Réjouis-toi, qui arrachas l'ivraie du mal croissant dans le jardin royal;
Réjouis-toi, qui n'approuvas pas les actes vils et mauvais! Réjouis-toi, qui nous aides à jamais à voir la volonté de Dieu en toutes choses;
Réjouis-toi, qui repris la multitude tumultueuse avec ton courage!
Réjouis-toi, car tu ne te détournas pas du Tzar malheureux quand il fut raillé et maltraité;
Réjouis-toi, qui, à jamais te réjouis dans le Ciel, avec lui et sa famille!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion IX
Les armées angéliques d'en Haut furent frappées de terreur, en voyant la Sainte Russie liée et conduite à l'abattoir sanglant par ceux qui guerroient contre Dieu, car, saignant et mourant dans l'arène du martyre, la terre est teinte en rouge du sang des innombrables nouveaux martyrs, qui crient sans cesse au Seigneur des armées: Alléluia!


Ikos IX
Ô martyre royale ayant souffert la passion, les vils suppôts de Satan, hommes pécheurs aux mains couvertes de sang innocent, insultaient ouvertement Dieu, et se moquant, te demandèrent comment toi, qui étais de sang royal, tu pouvais t’occuper des pauvres et des humbles, Mais nous nous émerveillons devant ta patience et ton humilité, et nous te clamons:

Réjouis-toi, qui éteignis les flammes du mécontentement par tes larmes;
Réjouis-toi, qui te lamentas des malheurs de la Russie, comme Marthe et Marie pleurèrent sur Lazare!
Réjouis-toi, qui te soumis à la volonté de Dieu;
Réjouis-toi, qui contemplas le Sauveur trônant en Haut!
Réjouis-toi, vénérable martyre de royale naissance;
Réjouis-toi, qui fis honte à ceux qui te maltraitèrent!
Réjouis-toi, qui bénis ceux qui te bénissent;
Réjouis-toi, qui essuies les larmes de ceux qui pleurent!
Réjouis-toi, qui calmes nos cœurs troublés;
Réjouis-toi, qui t’inclines devant le trône de Dieu, en lui offrant nos prières!
Réjouis-toi, qui es toujours attentive à Ses décrets;
Réjouis-toi, qui ne cesses de nous préserver de tout mal!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion X
Ô martyre, désireux de te rendre captive, des hommes mal intentionnés arrivèrent à ta Demeure de Miséricorde le troisième jour de Pâques, et ils te séparèrent de ton troupeau, car après que le saint patriarche Tikhon le Confesseur t’ait bénie avec tes sœurs, les méchants s’emparèrent de toi et t'emmenèrent loin en l'exil. Pourtant, sachant ce qui allait suivre, tu pris avec toi ta fidèle compagne, la vénérable Barbara, et avec toi, elle chanta l'hymne de victoire au Christ ressuscité: Alléluia!


Ikos X
Ô Elisabeth, reléguée au cœur de la Russie, caché loin des yeux du monde, par la prière et le jeûne, tu préparas ton départ de cette vie, avec ta compagne Barbara, et avec les saints princes Serge, Jean, Igor, Constantin et Vladimir, qui tous partageaient tes souffrances et ils reçurent des couronnes incorruptibles des mains du Sauveur. Et ayant part avec eux aux délices du Ciel, entends nos louanges:

Réjouissez-vous, qui ne cessez de prier pour le salut de la Russie;
Réjouissez-vous, qui, quoique jetés par les impies dans les profondeurs, furent élevés au Ciel par le Christ!
Réjouissez-vous, qui avez ôté la robe rouge royale, et revêtu le manteau pourpre du martyre;
Réjouissez-vous, qui ne fûtes pas trompés par la ruse du Malin!
Réjouissez-vous, qui levez vos mains vers Dieu en signe de supplication;
Réjouissez-vous, qui avez rejeté les richesses terrestres pour recevoir un trésor dans le Ciel!
Réjouissez-vous, vous qui avez souffert patiemment pour le Seigneur;
Réjouissez-vous, vous qui faites honte à ceux qui ont pris votre vie, mais ne purent tuer vos âmes!
Réjouissez-vous, vous qui avez reçu des couronnes de victoire façonnées par la main du Créateur;
Réjouissez-vous, brillante constellation d'étoiles saintes qui brillent au firmament de l'Eglise!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion XI
Ô glorieux miracle! Une mine épuisée de son minerai se montre pleine d'or brillant de grâce et de piété! Un puits enfoncé dans les entrailles de la terre se révèle une échelle s'élevant vers le Ciel, où Elisabeth et ses compagnons montent des profondeurs vers les hauteurs du Paradis! Ô saints martyrs, vous qui êtes bénis, tandis que vous jouissez des joies célestes, ne nous oubliez pas, nous qui célébrons la mémoire de vos pieuses luttes, afin qu’avec vous, nous aussi puissions chanter l'hymne angélique: Alléluia!


Ikos XI
L'esprit des hommes, obscurci par leur état de déchéance, est incapable de concevoir pour vous des hymnes dignes des affres et des souffrances endurées par vous, ô saints ayant souffert la passion du Christ, car vous avez été semblables à ces jeunes gens d'Ephèse qui se sont endormis dans la mort dans une mine enfoncée dans la terre, pour se réveiller dans les splendides demeures du Ciel, où vous recevez de nous maintenant nos pauvres louanges:

Réjouissez-vous, chandelier à sept branches qui brûle devant le trône de Dieu;
Réjouissez-vous, gloire d’Alapaïevsk!
Réjouissez-vous, qui avez planté l'Arbre de Vie au milieu des montagnes arides et l’avez arrosé de votre sang;
Réjouissez-vous, martyrs royaux ayant souffert la passion, orné de diadèmes bien plus précieux que de coûteux bijoux en or!
Réjouis-toi, Barbara, fille dévouée de ta mère spirituelle;
Réjouissez-vous, qui intercédez pour vos compatriotes qui se trouvent au milieu des souffrances et de l'exil!
Réjouis-toi, Serge, confesseur vaillant de la vraie foi;
Réjouissez-vous, ô frères, en nombre égal à la Trinité!
Réjouissez-vous, ô princes Jean, Igor et Constantin, qui fûtes semblables aux saints jeunes gens dans la fournaise ardente;
Réjouis-toi, Vladimir, prince et martyr, qui prévoyait ta propre souffrance et ta mort!
Réjouissez-vous, qui avez purifié vos âmes dans les flots de votre sang;
Réjouissez-vous, qui vous tenez devant le Sauveur, dans les rangs des nouveaux martyrs et confesseurs!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion XII
Avec des paroles de louange, tisserons-nous une couronne de victoire pour orner les nouveaux martyrs ayant souffert la passion à Alapaïevsk? Car même si nous essayions de narrer leurs multiples exploits spirituels, notre propre faiblesse et notre dureté de cœur nous font honte. Car, alors qu’ils cherchaient toujours le Seigneur, nous avons toujours erré loin de Lui. C'est pourquoi, venez vite à notre aide, et éloignez nos ennemis visibles et invisibles, afin que sans honte et en paix, nous puissions chanter vers Dieu à pleine voix: Alléluia!


Ikos XII
Nous chantons vos louanges, ô saints nouveaux martyrs d’Alapaïevsk, car face à la mort, vous avez manifestement confessé le Christ comme Dieu en présence des impies. C'est pourquoi, Barbara, religieuse martyre, reçut de la main de Dieu une couronne façonnée dans la vérité et l'obéissance, et ses compagnons royaux furent dotés des couronnes doubles de majesté et de martyre pour leurs luttes. Et ainsi, le Seigneur Christ, juste Juge, nous montre qu'il est digne de les glorifier avec des louanges comme celles-ci:

Réjouissez-vous, fierté de l'Oural;
Réjouissez-vous, qui avez brillé comme des rayons de soleil dans un abîme noir!
Réjouissez-vous, qui avez sanctifié un humble puits de mine;
Réjouissez-vous, qui fûtes comme Joseph, qui lui aussi fut jeté dans une fosse par des frères envieux!
Réjouissez-vous, qui fûtes semblables à Daniel, qui fut précipité dans la fosse aux lions;
Réjouissez-vous, qui avez appelé un nombre incalculable d'autres nouveaux martyrs au banquet de l'Epoux!
Réjouissez-vous, qui avez été accueillis dans les demeures du Ciel par vos proches, le Tzar martyr et sa sainte famille;
Réjouissez-vous, qui avaient été abattus par les impies et les incrédules!
Réjouis-toi, Elisabeth, qui as pansé les blessures de tes compagnons et les as soignés;
Réjouis-toi, qui les as encouragés et affermis jusques au moment du départ de leur âme!
Réjouis-toi, qui chantas des hymnes appropriées tandis que leurs vie s’écoulaient;
Réjouis-toi, qui devant une icône du Sauveur as rendu ta propre âme entre Ses mains!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!


Kondakion XIII
Ô Elisabeth, digne de toute louange et martyre vénérée, avec les autres martyrs ayant souffert la passion à Alapaïevsk, Barbara, Jean, Igor, Constantin, Vladimir, et Serge, acceptez, nos humbles hymnes de louange, que nous vous offrons en l'honneur des souffrances et de la mort violente que vous avez endurées pour le Christ, et suppliez la Très Sainte Trinité, notre Dieu, que nous soyons délivrés des périls et des circonstances malheureuses qui nous assaillent tout au long de notre vie: afin qu’avec vous et tous les nouveaux martyrs et confesseurs de Russie, nous puissions à jamais chanter vers le Tout-Puissant Seigneur du Ciel et la terre: Alléluia! Alléluia! Alléluia! ( Ce kondakion est récité 3 fois)

Ikos I
Ô bienheureuse Elisabeth, le Créateur des anges et Seigneur de l'humanité, t'a conduit de l'illusion de l'hérésie à la connaissance divine de la Vérité, afin que ton cœur et ton âme aimants puissent renouveler l'amour chrétien, qui s’était refroidi dans les terres de Russie: car grâce à tes efforts, les cœurs des hommes furent à nouveau réchauffés par la Parole de Dieu, et le Maître de tous t’accorda de vivre une vie exaltée au-dessus de tes pairs, dans l'amour, l'humilité et la prière fervente. C'est pourquoi, nous te chantons toujours, comme il convient:

Réjouis-toi, agnelle ardant de l'amour de Dieu;
Réjouis-toi, servante du Seigneur Christ!
Réjouis-toi, rouleau de parchemin sur lequel l’Esprit Saint inscrit les vertus chrétiennes;
Réjouis-toi, princesse divinement sage et nouvelle martyre!
Réjouis-toi, fille qui abandonna la maison de son père et se tourna vers la Sainte Orthodoxie;
Réjouis-toi, vase choisi dans lequel le vin de la joie et l'huile de la guérison sont mêlés;
Réjouis-toi, défense des traditions de piété!
Réjouis-toi, trésor de compassion;
Réjouis-toi, resplendissante étoile rayonnante de gloire céleste!
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!

Kondakion I
Venez, vous tous qui aimez le Christ, offrons une hymne de louange à la moniale martyre Elisabeth, qui a été choisie par le Seigneur des Armées pour servir d'exemple de piété et d'amour chrétiens à ceux qui veulent suivre Ses traces. Car, dédaignant la vanité des biens, des rangs sociaux et des soucis terrestres, elle a consacré sa vie entière à l'aide de personnes dans le besoin. C'est pourquoi, il a plu au Christ notre Dieu de couronner ses labeurs ascétiques par le diadème du martyre, et, demeurant à présent dans Son royaume céleste, elle élève sa supplication vers Dieu, pour qu'Il délivre de tous malheurs et périls tous ceux qui chantent pour elle avec joie:
Réjouis-toi, ô vénérable martyre Elisabeth, véritable modèle de sacrifice chrétien!



Version française Claude Lopez-Ginisty
d’après

Fin & Gloire à notre Dieu!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire