"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 7 février 2010

ACATHISTE A NOTRE PERE PARMI LES SAINTS RAPHAEL EVEQUE DE BROOKLYN « BON PASTEUR DES BREBIS PERDUES D’AMERIQUE »


رفائيل هواويني

Kondakion 1.

Ô Père saint, appelé depuis ta terre natale jusques aux rivages lointains du Nouveau Monde, Tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ. C'est pourquoi, comme à celui qui s’est lui-même crucifié pour son troupeau, comme à notre fidèle gardien et protecteur, nous crions avec ferveur:

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique.


Ikos 1.

Tu commenças ta vie en exil, ô Père saint Raphaël. Enfant pieux de parents orthodoxes, successeur du saint hiéromartyr Joseph, même dans le sein de ta mère, tu ne bénéficias d'aucun repos. Ainsi fut ta vie de voyages mystiquement prédite. Tu as été choisi pour apporter la lumière de la sainte orthodoxie au troupeau dispersé du Christ dans le Nouveau Monde, et avec nous il t’honore dans ces paroles de louange:

Réjouis-toi, toi qui, comme ton maître naquis dans une ville qui n’était pas la tienne;

Réjouis-toi, récipiendaire du Nom du grand Archange.

Réjouis-toi, qui as dit: "L'homme voulait pour moi le mal, mais Dieu le bien;"

Réjouis-toi, qui as été oint avec le sang des martyrs.

Réjouis-toi, toi qui as traversé le monde pour le ministère des fidèles;

Réjouis-toi, qui as conduit tous les hommes à l'adoration de la Sainte Trinité.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 2.

Étudiant fervent, depuis ta jeunesse tu t’es consacré à l'acquisition de la connaissance de la vérité. Excellant dans tes études, tu n'as pas désespéré quand ton père dans sa pauvreté ne pouvait plus se permettre de t'envoyer à l'école. Mais te tournant vers la prière et te mettant sous la protection de l'Archange saint, tu as toujours clamé: Alléluia.


Ikos 2.

Entendant tes prières et tes soupirs ardents, Dieu a suscité pour toi un mécène terrestre, qui est intervenu avec succès auprès du Patriarche pour qu’il t’accepte comme étudiant. C'est pourquoi, comme à celui qui dans une véritable humilité fut exalté par la main de Dieu, nous disons avec joie:

Réjouis-toi, qui as découvert dans ta pauvreté la véritable humilité;

Réjouis-toi, qui as dans ta détresse, t’es tourné vers ton saint patron du Ciel.

Réjouis-toi, qui as été élevé jusqu'au devenir pasteur du troupeau rationnel du Christ;

Réjouis-toi, qui, ayant été exalté, t’es abaissé à la recherche de la brebis perdue.

Réjouis-toi, consolateur des affligés;

Réjouis-toi, défenseur des opprimés.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 3.

Continuant ton éducation, ton âme tendre a été nourrie par les richesses de la théologie patristique. Sondant les profondeurs de la Sainte Écriture, tu as été instruit par l'Esprit Saint. Et tu t’es montré un héraut digne du saint Evangile, apprenant à tous à chanter: Alléluia.


Ikos 3.

Les paroles de l'Apôtre qui a été baptisé dans la ville de tes pères retentissent à tes oreilles: " Comment croiront-ils en Celui qu'ils n'ont pas entendu? Et comment entendront-ils sans prédicateur? Tu ne pouvais pas oublier ton peuple, vivant dans ta patrie et dispersé à travers le monde, mais tu élevas ta voix, les éclairant avec la lumière de la vérité chrétienne. Instruits par tes paroles et par ton exemple, les fidèles célèbrent avec reconnaissance ta mémoire et chantent:

Réjouis-toi, qui excellas dans l'apprentissage et qui étonnas ainsi les sages de ce monde;

Réjouis-toi, qui te chagrinas de l'ignorance du peuple.

Réjouis-toi, qui par la doctrine orthodoxe instruisis ceux qui cherchaient le salut;

Réjouis-toi, qui ne fis pas honte à cet enseignement par ta manière de vivre.

Réjouis-toi, toi qui as été patient et doux avec les faibles et avec ceux qui souffraient;

Réjouis-toi, qui, comme ton maître étais ferme avec les obstinés.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 4.

Ne te contentant pas de ta connaissance de l'Écriture et les Pères saints, tu as poursuivi ton éducation en terre de Russie. Comme l'apôtre André, voyageant vers l'ancienne cité de Kiev, tu t'écrias: Alléluia.


Ikos 4.

Recevant la grâce du sacerdoce, tu as été nommé à la tête du Métochion d'Antioche à Moscou. Voyant là, la main de Dieu, tu as accepté ce nouveau poste comme une occasion de faire du bien aux autres. Ne pensant jamais à toi-même, mais toujours à ton peuple, tu as amené beaucoup de fidèles de Syrie en Russie afin qu’ils soient instruits en théologie. C'est pourquoi, les fidèles se réjouissaient et honoraient à juste titre tes labeurs, te magnifiant ainsi:

Réjouis-toi, qui as renoncé à tout souci personnel;

Réjouis-toi, qui t’es uniquement préoccupé des soucis des autres.

Réjouis-toi, car tu as reçu gratuitement et gratuitement tu as donné;

Réjouis-toi, qui as engendré beaucoup d'enfants pour l'Église du Christ.

Réjouis-toi, protection des pauvres;

Réjouis-toi, ardent refuge pour les veuves et les orphelins dans leur affliction.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 5.

Ayant entendu parler de tes labeurs et de ton amour pour ton peuple, les enfants d'Antioche en Amérique te demandèrent de venir au Nouveau Monde comme pasteur aux lieux où ils avaient immigré. Tu reçus leurs paroles comme une invitation divine, sachant qu'ils étaient dispersés, privés de consolation spirituelle. Voyageant donc de l'Orient à l'Occident, tu t’es immergé dans les prières vivifiantes de l'Église, et par elles, tu trouvas l'orientation et l'inspiration pour rassembler les brebis égarées pour lesquelles tu étais envoyé, chantant toujours, Alléluia.


Ikos 5.

À ton arrivée, tu te dévouas au ministère qui t’avait été donné, d'établir un lieu saint dans lequel offrir des prières au nom du peuple. Tu as érigé une chapelle entière par tes efforts, l’offrant gratuitement aux fidèles. Avec eux, nous souvenons de l’exemple de ta sainteté, nous rendons gloire à Dieu de t’avoir amené sur cette terre et t’honorons par ces paroles:

Réjouis-toi, ton dévouement égala celui des Apôtres;

Réjouis-toi, ta persévérance fut un don de l'Esprit Saint.

Réjouis-toi, qui as gagné les hauteurs par l'humilité;

Réjouis-toi, qui as acquis des richesses par le biais de la pauvreté.

Réjouis-toi, qui as pris soins des démunis;

Réjouis-toi, qui as distribué tes propres fonds pour les pauvres.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 6.

Vivant parmi les gens, ils sont devenus témoins de la façon dont dévotement, justement et irréprochablement tu agissais parmi eux, les exhortant, les réconfortant et les percevant tous comme un père voit ses propres enfants. En vérité, en toi la parole de l'Evangile est venue au pouvoir et dans l'Esprit Saint avec beaucoup d'assurance, de sorte que les fidèles sont devenus tes disciples et ceux du Seigneur, en chantant joyeusement: Alléluia.


Ikos 6.

Des nouvelles de petites communautés de chrétiens orthodoxes ont commencé à arriver vers toi. Entendant leur appel qui disait, "Viens et aide-nous", tu as décidé de faire le premier de tes nombreux voyages missionnaires. Voyageant de la côte Est à l'Ouest, tu ne restas pas plus de quatre jours dans le même lieu. Trouvant des chrétiens orthodoxes, tu administrais les Saints Mystères et tu prêchais la Parole de Dieu à ceux qui étaient spirituellement affamés. Te recevant comme si tu étais le Christ, les fidèles t’accueillaient avec des paroles semblables à celles-ci:

Réjouis-toi, qui apportas une nouvelle vie à de nombreux enfants à travers le saint baptême;

Réjouis-toi, Donateur du sceau du don de l'Esprit Saint à travers l'onction du chrême.

Réjouis-toi, qui ramenas les pénitents à la Sainte Eglise par le mystère de la confession;

Réjouis-toi, qui unis des conjoints dans le Seigneur.

Réjouis-toi, digne célébrant de la Divine Liturgie;

Réjouis-toi, fougueux Proclamateur de la théologie pastorale.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 7.

Ayant été formé spirituellement par le cycle de prières de l'Eglise, tu préparas des textes liturgiques à l'usage de ton peuple. Leur apportant la consolation véritable dans les prières divines, tu leur appris à chanter: Alléluia.


Ikos 7.

Voyant le besoin d’un véritable ministère pastoral du peuple orthodoxe dispersé, tu te dévouas pour trouver des prêtres afin de prendre soin de leurs âmes. Faisant venir des prêtres de l'Ancien Monde aux Etats-Unis et recommandant des hommes fidèles à l'ordination, tu considéras le bien-être spirituel de ton peuple comme le tien. Accepte donc que nous fassions ton éloge en disant:

Réjouis-toi, phare de l'orthodoxie;

Réjouis-toi, trompette d'or de l'Esprit Saint.

Réjouis-toi, nouveau Paul, qui prends sur toi le fardeau des soucis des églises;

Réjouis-toi, nouveau Jean, qui recommandes à tous les hommes de s'aimer les uns les autres.

Réjouis-toi, nouveau Juvénal, qui as le désir de prêcher partout le Saint Evangile;

Réjouis-toi, nouveau Germain, qui as toujours soin du moindre des frères.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 8.

Quand le saint hiérarque et confesseur Tikhon fut envoyé en Amérique, tu le reçus comme le vrai pasteur du troupeau des chrétiens orthodoxes. Sachant que dans le Christ, tous ne font qu'un, qu'ils soient arabes, grecs ou russes, tu t’es réjoui en Dieu, en chantant: Alléluia.


Ikos 8.

Comme guérisseur des âmes et artisan de paix, que ce soit dans un temple bâti, devant une vitrine ou dans le salon d'une famille, tu as rassemblé les gens pour la prière. Exerçant le ministère apostolique de réconciliation, unissant un frère à son frère, guérissant les blessures, tu as fait flotter sur eux la bannière de l'amour. C'est pourquoi, vers toi qui as montré qu'il était un fils de Dieu, nous chantons joyeusement ces louanges:

Réjouis-toi, qui as exhorté le peuple de Dieu à ne pas recevoir sa grâce, en vain;

Réjouis-toi, qui t’es montré en toutes choses un servant de Dieu.

Réjouis-toi, qui as vécu comme un inconnu et pourtant tu fus bien connu;

Réjouis-toi, car bien que mort, tu es vivant.

Réjouis-toi, même triste, tu étais toujours joyeux;

Réjouis-toi, pauvre toi-même, tu as fait beaucoup de riches.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 9.

Aimant Dieu par-dessus tout, et étant mandé pour Le servir parmi les moindres des frères, comme apôtre, tu as offert nuit et jour des prières pour leur salut. Tu as érigé un temple sacré pour les orthodoxes arabes, le dédiant à Saint Nicolas, thaumaturge de Myre en Lycie. Maintenant avec lui dans le ciel tu t'écries: Alléluia.


Ikos 9.

Il est impossible aux gens qui ont l’esprit du monde de comprendre ton humilité. Car lorsque l’on te présenta une croix pectorale en remerciement de tes multiples travaux, tu refusas en disant: "Je suis un serviteur inutile, je n’ai fait que mon devoir. Pouvons-nous, nous les serviteurs de Dieu et les pasteurs spirituels nous attendre à autre chose dans la vie, si ce n’est au travail et à la douleur? " Étonnés par ton humilité, avec joie et émerveillement nous crions vers toi ainsi:

Réjouis-toi, qui étais rempli d’amour pour Dieu et pour tous les hommes;

Réjouis-toi, toi dont le regard était bienveillant.

Réjouis-toi, qui es venu non pour être servi mais pour servir;

Réjouis-toi, qui as donné ta vie en rançon pour une multitude.

Réjouis-toi, Ange de réconfort spirituel pour ceux qui étaient dans les tribulations;

Réjouis-toi, modèle de douceur spirituelle.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 10.

Désireux de sauver une multitude de gens par tes soins, le Très Miséricordieux Seigneur t'a choisi et nommé pour porter beaucoup de fruits. Travaillant abondamment, tu as voyagé de ville en ville, de village en village, défendant les orthodoxes contre les assauts de l'Ennemi, et leur apprenant à chanter de manière orthodoxe: Alléluia.


Ikos 10.

L'amour de ton peuple pour toi et ton amour pour lui impressionna grandement le saint hiérarque Tikhon. Il vit en toi l'image d'un vrai pasteur, qui servait non par contrainte, mais volontairement, non pas par cupidité mais par dévouement; quelqu’un qui n’agissait pas comme un seigneur, mais comme un humble serviteur. Retournant en Russie, il pria avec force le Saint-Synode de lui permettre de te consacrer comme son évêque vicaire. Ayant en toi la grâce abondante de l'Esprit Saint, tu fus le premier à être consacré à l'épiscopat sacré dans le Nouveau Monde. C'est pourquoi, reconnaissant envers Dieu, nous les fidèles te chantons avec joie:

Réjouis-toi, ô grand prêtre du Dieu Très-Haut, qui as reçu la grâce divine en abondance à ta consécration;

Réjouis-toi, lampe très lumineuse, brûlant et répandant la Lumière.

Réjouis-toi, qui as illuminé le monde entier avec les rayons de tes vertus;

Réjouis-toi, qui offris le Sacrifice Divin au trône du Christ.

Réjouis-toi, hiérarque auréolé de la compréhension de l'orthodoxie;

Réjouis-toi, qui as fait boire aux fidèles les eaux vives de la doctrine salutaire.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 11.

Consacré comme hiérarque de l'Eglise orthodoxe russe, avec la bénédiction du Patriarche et du Saint Synode d'Antioche, ton ministère s’étendit à tous les Chrétiens orthodoxes. Comme syrien et arabe par la naissance, grec par l'éducation, américain par ta résidence, russe dans ton cœur et slave dans l'âme, tu fus le pasteur de tous, enseignant aux orthodoxes du Nouveau Monde à proclamer d'une seule voix: Alléluia.


Ikos 11.

Ton fardeau de hiérarque pesait sur toi; ton homophorion était très lourd. Ton troupeau était dans la confusion, entouré par de nombreux faux enseignements. Possédant un esprit de compréhension et de sagesse, tu as éclairé les esprits de ceux qui étaient trompés, en proclamant la Parole, prêchant à temps et à contretemps, par l'exhortation et la lettre. Nous qui sommes les destinataires de tes conseils et les bénéficiaires de ta sagesse nous nous écrions ainsi:

Réjouis-toi, qui eus part au ministère des Apôtres;

Réjouis-toi, qui as fait paître le troupeau selon les paroles de l'Apôtre Pierre.

Réjouis-toi, ferme éradicateur de l’hérésie;

Réjouis-toi, observateur impartial des canons de l'Église.

Réjouis-toi, destructeur des doctrines impies;

Réjouis-toi, timonier habile de l'Eglise.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 12.

Connaissant la grâce de Dieu qui t’a été donnée, ô très glorieux hiérarque Raphaël, nous qui sommes faibles et chargés du fardeau de nos péchés, nous accourons vers toi comme vers notre refuge et notre défenseur puissant. Prie avec ferveur le Seigneur pour qu'il permette de préserver Sa Sainte Église de l'incroyance et du schisme, du danger et de la tentation, afin que nous puissions chanter à Dieu Qui, par toi, nous accorde Ses bienfaits: Alléluia.


Ikos 12.

En tant que fidèle serviteur de ton Maître, il t’a été donné à de souffrir à la fin de ta vie terrestre. C'est pourquoi, comme à un fidèle serviteur qui a glorifié le Christ à la fois dans ta vie et ta mort, pour toi qui as reçu une couronne glorieuse dans le Ciel, nous nous réunissons pour offrir ces faibles mots de louange:

Réjouis-toi, qui as été recouvert par la puissance divine;

Réjouis-toi, qui as impeccablement préservé la vraie foi.

Réjouis-toi, qui as révélé ta justesse dans ton repos en Christ;

Réjouis-toi, qui as reçu le repos éternel dans le Ciel avec les saints.

Réjouis-toi, grand guerrier de l'orthodoxie;

Réjouis-toi, invincible défenseur de la piété.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!


Kondakion 13.

Ô très saint et très merveilleux Père Raphaël, abaisse ton regard du haut du Ciel sur ton troupeau, et à présent accepte notre offrande. Supplie le Seigneur Dieu qu'Il répande sur nous Sa Grâce divine et le don de l'Esprit Saint, afin que nous soyons délivrés de tous les ennemis visibles et invisibles, et que toujours nous puissions chanter avec toi et tous les saints vers Lui: Alléluia. (Ce kondakion est chanté trois fois)


Ikos 1.

Tu commenças ta vie en exil, ô Père saint Raphaël. Enfant pieux de parents orthodoxes, successeur du saint hiéromartyr Joseph, même dans le sein de ta mère, tu ne bénéficias d'aucun repos. Ainsi fut ta vie de voyages mystiquement prédite. Tu as été choisi pour apporter la lumière de la sainte orthodoxie au troupeau dispersé du Christ dans le Nouveau Monde, et avec nous il t’honore dans ces paroles de louange:

Réjouis-toi, toi qui, comme ton maître naquis dans une ville qui n’était pas la tienne;

Réjouis-toi, récipiendaire du Nom du grand Archange.

Réjouis-toi, qui as dit: "L'homme voulait pour moi le mal, mais Dieu le bien;"

Réjouis-toi, qui as été oint avec le sang des martyrs.

Réjouis-toi, toi qui as traversé le monde pour le ministère des fidèles;

Réjouis-toi, qui as conduit tous les hommes à l'adoration de la Sainte Trinité.

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique!

Kondakion 1.

Ô Père saint, appelé depuis ta terre natale jusques aux rivages lointains du Nouveau Monde, Tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ. C'est pourquoi, comme à celui qui s’est lui-même crucifié pour son troupeau, comme à notre fidèle gardien et protecteur, nous crions avec ferveur:

Réjouis-toi, ô Père Raphaël, Bon Pasteur des brebis perdues d’Amérique.
+


+
PRIERE A SAINT RAPHAEL
+
Prions Raphaël notre Père Saint.
Ô saint hiérarque Père Raphaël, prie Dieu pour nous !

Ô hiérarque sage et aimant de l'Eglise du Christ Dieu, Bon Pasteur des brebis perdues d'Amérique, subsistance de nos âmes, exhortation des égarés, défense contre les ennemis, unificateur du monde orthodoxe, héraut de la vérité, relèvement des opprimés, gardien de la foi, père des orphelins, défenseur des veuves, ami des pauvres, réconciliateur des ennemis, grande lumière d'Antioche, nouveau Moïse, toi qui as conduit ton peuple du désert vers la Terre promise, nouvel Elie qui as placé à l'intérieur la sainte Église une double portion de ton esprit, nouvel Esdras qui as bâti le temple de Dieu, nouvel apôtre du Christ notre Dieu, amant des prières saintes et des offices divins, parure de la sainte Eglise, chercheur de ceux qui sont perdus, joie de tous les orthodoxes, fils d'Antioche, fierté de l'Amérique, ô Père saint Raphaël: écoute miséricordieusement ces supplications qui sont offertes à toi par tes enfants reconnaissants. Ô grand prêtre du Dieu Très Haut, lève tes mains et bénis-nous, ô toi qui es trois fois béni par la Très Sainte Trinité. Ô consolateur des opprimés qui es porteur du Roi céleste, Consolateur et Esprit de Vérité, amène-nous en ton sein et abrite-nous de tout dommage. Ô berger qui es serviteur de l'Agneau et brebis de Son troupeau, prends ta houlette et guide-nous vers des pâturages sûrs et verdoyants. Ô Père, qui es un fils et héritier du Père sans commencement, lève tes bras et intercède auprès de Lui pour que l'Église puisse être préservée dans la paix; qu’aux hiérarques nommés par Dieu puisse être accordé la paix, la sécurité, l'honneur, la santé et la longueur des jours, dans le partage de la parole de vérité ; que ses prêtres soient revêtus de justice; que ses moines craignant Dieu brillent comme des lumières paradisiaques sur le monde, et qu’à Son peuple aimant le Christ soit accordé miséricorde, vie, paix, santé, salut et visitation, pardon et rémission des péchés. Supplie-Le que nous soit accordé de vivre une vie paisible dans ce siècle, et de voir les bonnes choses dans le siècle à venir, glorifiant toujours le Père sans commencement, le Fils unique et le Très saint, bon et vivifiant Esprit, Trinité consubtantielle, dans les siècles des siècles. Amen !

Version Française Claude Lopez-Ginisty
d’après
http://www.angelfire.com/pa3/straphaelcanonized/hymns/BRAkathist.htm


Aucun commentaire:

Publier un commentaire