"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 3 mars 2015

Racines Orthodoxes 18 février/3 mars




18 février



Ton 4
Tropaire à saint Colman, évêque de Lindisfarne
(Natalice en 676 A.D.)

Disciple du grand saint Colomba d'Iona,*
Tu es devenu évêque de Lindisfarne,*
Lorsque le roi voulut imposer le latin,*
Défendant la tradition celtique des Pères,*
Tu partis en Irlande et tu fondas Mayo.*
Saint Colman, confesseur, prie pour notre salut!


+


Beat d'Osma: Le Christ vainqueur
(Dans son Commentaire de l'Apocalypse)




Ton 4

Tropaire à saint Béat d'Osma, moine,

(Natalice en 798 A.D.)

En Espagne, moine au monastère de Liebana,*
Avant de te retirer à Valcavado,
Tu combattis l'hérésie des adoptionnistes,*
Et tu te consacras à la théologie,*
En commentant l'apocalypse de saint Jean.*
Saint Béat, prie le Seigneur de sauver nos âmes!
+
+++++
+

Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!




Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

lundi 2 mars 2015

Racines Orthodoxes 17 février/2 mars

17 février



Ton 5
Tropaire à saint Fintan, Higoumène,
(Natalice en 603 A.D.)

Ton maître fut saint Colomba de Terryglas,*
Tu fus considéré comme le patriarche*
De tous les moines et moniales de l'Irlande.*
D'abord ermite, tu attiras des disciples,*
Pour lesquels tu fondas de nombreux monastères.*
Saint Fintan, prie Dieu afin qu'Il sauve nos âmes!

+


Ton 6
Tropaire à saint Kirec, confesseur,
(Natalice en 585 A.D.)

Venant de Grande Bretagne en Armoricaine,*
Parmi tous les disciples de saint Tugdual,*
Tu vécus solitaire en région de Tréguier,*
Puis tu devins conseiller de saint Pol de Léon,*
Continuant ta vie monastique d'antan.*
Saint Kirec, intercède pour notre salut!

+
+++++
+


Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

dimanche 1 mars 2015

Racines Orthodoxes 16/1er Mars

16 février


Fête de sainte Julienne
de Nicomédie

+

Ton 4
Tropaire à saint Honeste, prêtre,
(Natalice en 270 A.D.)

Tu as été converti par saint Saturnin,*
Il t'a ordonné prêtre et tu fus son disciple.*
Et vous avez évangélisé la Navarre,*
Apportant la Lumière du Christ aux païens.*
Tu devins le maître de saint Firmin d'Amiens,*
Saint Honeste, prie Dieu pour qu'Il sauve nos âmes!

+
+++++
+


Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

samedi 28 février 2015

Racines Orthodoxes 15/28 février

15 février



+



Ton 1
Tropaire à sainte Georgina de Tours, solitaire,
(Natalice au 5ème siècle)

Tu te retiras dans ta maison de campagne*
Pour vivre dans la pénitence et dans l'ascèse,*
Et priant le Seigneur sans discontinuer.*
Et lorsque tu quittas notre monde illusoire,*
Des colombes t'accompagnèrent au tombeau.*
Sainte Georgina, prie Dieu pour notre salut!

+


Ton 3

Tropaire à saint Faranan, ermite
(Natalice en 590 A.D.)

Moine originaire de la verte Hibernie,*
Disciple du grand saint Colomba à Iona,*
Tu retournas depuis l'Ecosse en ton pays,*
Et tu achevas ton combat spirituel*
A Allernan, où tu menas la vie d'Ermite.*
Saint Faranan, supplie le Christ de nous sauver!

+
+++++
+





Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

vendredi 27 février 2015

Racines Orthodoxes 14/27 février

14 février



Ton 6
Tropaire à saint Valentin, martyr,
(Natalice en 270 A.D.)

Tu étais prêtre de notre Seigneur le Christ,*
Lorsque tu fus arrêté et jeté en prison.*
Tu convertis ton geôlier et guéris sa fille,*
Et tu donnas ta vie à Dieu dans le martyre.*
Saint Valentin, prie le Miséricordieux*
Qu'Il daigne accorder à nos âmes le salut!

+
+++++
+

Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

jeudi 26 février 2015

Racines Orthodoxes 13/26 février

13 février

Fête de saint Syméon le Myrrhoblite

+


Ton 3

Tropaire à saint Leubais, ermite
(Natalice en 540 A.D.)

Disciple de saint Ours, c'est à Sennevrières*
En Touraine que tu t'établis en ermite.*
Dans une conversation constante avec Dieu,*
Pauvre dans le monde, mais riche dans le Ciel,*
Tu parvins à ton natalice au Paradis.*
Saint Leubais, prie le Seigneur de sauver nos âmes!

+


Ton 4
Tropaire à saint Lézin, évêque d'Angers,
(Natalice au 6ème siècle)

Personnage important auprès du roi Clotaire,*
Tu accomplis ton œuvre avec sagesse et zèle,*
Puis tu quittas le monde pour le monastère.*
On te fit évêque de la ville d'Angers,*
Que tu gouvernas comme un Bon Pasteur du Christ.*
Saint Lézin, supplie Dieu qu'Il ait de nous merci!

+

OrthodoxCross.svg

Ton 5
Tropaire à sainte Ermenilde, higoumène,
(Natalice au 7ème siècle)

Reine de Mercie qui convertis ton époux,*
Tu combattis le paganisme anglo-saxon.*
Devenue veuve, tu t'en allas au couvent,*
Et tu devins bientôt higoumène d'Ely*
Où tu appliquas la règle de saint Benoît.*
Sainte Ermenilde, prie Dieu qu'il sauve nos âmes!

+


Ton 6

Tropaire à saint Castor, ermite,
(Natalice au 4ème siècle)

Tu fus ordonné prêtre par saint Maximin*
Et voulant t'éloigner des tentations du monde,*
Tu devins solitaire au bord de la Moselle.*
Mais des disciples ayant découvert le lieu,*
Tu construisis un monastère pour le Christ.*
Saint Castor, prie le Seigneur de sauver nos âmes!

+
+++++
+





Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

mercredi 25 février 2015

Racines Orthodoxes 12/25 février

12 février

Святитель Алексий, Митрополит Московский и всея Руси, чудотворец

Fête de saint Alexis de Moscou

+



Ton 1

Tropaire à sainte Eulalie de Barcelone, martyre,
(Natalice en 304 A.D.)

Jeune fille qui t'étais consacrée au Christ,*
Lorsque est arrivé le temps des persécutions,*
Tu as été ferme dans la foi orthodoxe,*
Et tu n'as pas renié le Dieu des Chrétiens,*
Tu as offert ta vie sur l'autel du martyre.*
Ô Sainte Eulalie, intercède pour nos âmes!

+

Voir aussi

+



Ton 2
Tropaire à saint Rioc, ermite,
(Natalice au 7ème siècle)

Enfant du roi d'Elorn, au pays du Léon,*
Persécuté par ton père, tu t'en allas*
Vivre auprès de ta mère jusques à sa mort,*
Puis tu abandonnas le monde illusoire*
Pour aller vivre sur un rocher solitaire.*
Saint Rioc, prie Dieu qu'Il ait de nous granmde mercy!

+
+++++
+


Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

mardi 24 février 2015

Racines Orthodoxes 11/24 février

10 février


Vie de saint Séverin, Château-Landon

Saint Sévérin guérissant Clovis


Ton 4

Tropaire à saint Séverin,
higoumène de saint-Maurice en Valais,
(Natalice en 507 A.D.)


Tu fus moine avant de devenir higoumène.*
Beaucoup de malades étant guéris par toi,*
Le roi Clovis te fit venir auprès de lui.*
En chemin, au Nom du Christ tu fis des miracles,*
Tu guéris le roi et mourut sur le retour.*
Saint Séverin, prie le Seigneur de nous sauver!


+

Saint Caedmon

Ton 6

Tropaire à saint Caedmon, moine et poète,
(Natalice en 680 A.D.)

Homme dévot rempli d'amour pour le Christ,*
Tu t'adonnais aux travaux simples de la ferme,*
Tu allas vivre au monastère de Whitby,*
Et tu fus le premier poète Anglo-Saxon*
A chanter en vers les louanges du Seigneur.*
Saint Caedmon, prie Dieu d'avoir pitié de nos âmes!

+



+++++

+


Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

lundi 23 février 2015

Racines Orthodoxes 10/23 février

10 février

Fête de saint Haralampos

+

Fête de sainte Scholastique, sœur de saint Benoît

+


Ton 1

Tropaire à saint Trumwin, évêque et moine,
(Natalice en 740 A.D.)

Hiérarque écossais de la ville d'Abercom,*
Tu continuas de mener la vie de moine.*
A cause de l'hostilité du roi Egfrid,*
Tu dus te retirer au couvent de Whitby,*
Qui était sous l'obédience de sainte Efflède.*
Saint Trumwin, intercède auprès de Dieu pour nous!

+


Ton 2

Tropaire à saint Prothade, évêque de Besançon
(Natalice en 624 A.D.)

Tu succédas à saint Nicet à Besançon,*
Et tu fus un évêque aimant pour tes fidèles,*
Exigeant envers toi-même et doux pour les autres,*
Pasteur admirable pour les brebis du Christ,*
Tu étais l'icône du Maître bien-aimé.*
Saint Prothade, prie le Seigneur de nous sauver!

+
+++++
+





Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

dimanche 22 février 2015

Rite de Consolation



Icon of Extreme Humility

RITE DE PRIERES DE CONSOLATION 
POUR LES PARENTS 
DES FIDELES 
QUI SE SONT SUICIDES[1]


Diacre : Bénis Maître !

Prêtre : Béni est notre Dieu, en tous temps, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Chœur : Amen. Et il poursuit…

Prières initiales

Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.
Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Toi Qui es partout présent et Qui remplis tout, Trésor des biens et Donateur de vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes, Toi Qui es bon !
Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous ! Trois fois.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Très Sainte Trinité, aie pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés. Maître, pardonne-nous nos iniquités. Saint, visite-nous et guéris nos infirmités, à cause de Ton Nom !
Kyrie eleison. Trois fois.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Notre Père Qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel, remets-nous nos dettes comme nous les remettons à nos débiteurs, et ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du Malin !
Prêtre: Car à Toi, appartiennent le règne, la puissance et la gloire, Père, et Fils, et Saint-Esprit, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles.

Chœur : Amen. Et il poursuit…

Alléluia, ton 6 : Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Verset : Seigneur, ne me reprends pas dans Ta colère, ne me châtie dans Ta fureur ! L’alléluia est répété.

Verset : Aie pitié de moi, Seigneur; car je suis faible! L’alléluia est répété.

Tropaires pénitentiels ton 6

Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car pêcheurs impuissants nous T’adressons cette supplication : ô Maître, aie pitié de nous !
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit.
Seigneur, aie pitié de nous, car nous avons confiance en Toi, ne T’irrite pas contre nous et ne Te souviens pas de nos iniquités, mais, dans Ta tendresse, jette dès maintenant Ton regard sur nous et délivre-nous de nos ennemis. Car Tu es notre Dieu et nous sommes Ton peuple, tous nous sommes l’œuvre de Tes mains et nous invoquons Ton Nom.
Et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ouvre-nous la porte de la miséricorde, Mère toute bénie de Dieu, afin qu’espérant en Toi, nous ne nous égarions pas, mais que par Toi nous soyons délivrés des malheurs, car Tu es le salut du peuple chrétien.

Psaume 50

Aie pitié de moi, ô Dieu, selon Ta grande miséricorde, et dans Ton immense compassion, efface mon péché. Lave-moi de plus en plus de mon iniquité,  et de mon péché purifie-moi. Car je connais mon iniquité, et mon péché est constamment devant moi. Contre Toi seul, j'ai péché, et j'ai fait le mal sous Tes yeux. Ainsi, tu seras trouvé juste en Tes paroles, et Tu seras vainqueur quand on Te jugera. Vois: dans l'iniquité j'ai été conçu,  et j'étais dans le péché quand ma mère m'a enfanté. Mais Tu aimes la vérité: Tu m'as révélé les mystères et les secrets de Ta sagesse. Tu m'aspergeras avec l'hysope, et je serai purifié, Tu me laveras, et je deviendrai plus blanc que la neige. Tu me feras entendre des paroles de joie et d'allégresse, et ils exulteront, les os humiliés.
Crée en moi un cœur pur, ô Dieu, et renouvelle en ma poitrine un esprit droit. Ne me rejette pas loin de Ta face, et ne retire pas de moi Ton Esprit Saint. Rends-moi la joie de Ton salut, et fortifie-moi par l'Esprit souverain. J'enseignerai Tes voies aux pécheurs, et les impies reviendront vers Toi. Délivre-moi du sang, ô Dieu, Dieu de mon salut, et ma langue exultera pour Ta justice. Seigneur, ouvre mes lèvres; et ma bouche annoncera Ta louange.
Si Tu avais voulu un sacrifice, je Te l'aurais offert, mais Tu ne prends aucun plaisir aux holocaustes. Le sacrifice qui convient à Dieu, c'est un esprit brisé; un coeur broyé et humilié, Dieu ne le méprise point. Accorde Tes bienfaits à Sion dans Ta bienveillance, Seigneur, et que soient relevés les murs de Jérusalem; alors Tu prendras plaisir au sacrifice de justice, à l'oblation et aux holocaustes, alors on offrira de jeunes taureaux sur Ton autel.

Antiphone, ton 3

Ô Père céleste, plein d’amour pour l'humanité, sois miséricordieux, compatissant, miséricordieux envers nous, ô Toi Qui es patient envers tous et Qui accueille chacun ! (Kondakion de saint Romanos le Mélode sur la trahison de Judas)

Verset : Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous sommes rassasiés de mépris ! L'antiphone est répétée.

Verset : "Il n’est pas de Dieu" dit en son cœur l’insensé. L'antiphone est répétée.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit.

Lorsque Tu siégeras pour juger, ô Christ, lorsque Ta gloire resplendira, oh ! quelle crainte à ce moment, lorsque flambera la fournaise de feu et que tout homme tremblera devant Ton redoutable tribunal ! (6ème tropaire du canon des matines du dimanche du Jugement dernier)

Et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Nous n’avons d’autre secours, nous n’avons d’autre espoir qu’en toi, Très Sainte Souveraine. Sois notre aide, car nous avons mis en toi notre espérance ; nous exultons en toi, car nous sommes tes serviteurs ; ne nous laisse pas dans notre honte.

Diacre : Prions le Seigneur.

Chœur : Kyrie eleison.

Prière

Prêtre : Ô Maître, Seigneur miséricordieux Ami des hommes, nous te supplions pour le pécheur (pécheresse) N., qui a brisé Ta loi, et qui a trahi Tes commandements salvifiques, Ton amour et Ton Evangile, pour notre frère (sœur) qui s’est laissé broyer par le désespoir. Ô Ami des hommes, ne lui montre pas Ta colère, ne le (la) punit pas dans ton courroux, mais accorde-lui le repos, guéris la douleur de nos cœurs, que Ta prodigalité sans borne recouvre l’océan de nos larmes amères. Ô très-doux Jésus, nous T’implorons : accorde à Tes serviteurs les proches de celui (celle) qui a pris volontairement sa vie, consolation dans leur douleur et affliction, car nous espérons en Ta miséricorde et nous mettons notre confiance en elle. Car Tu es un Dieu bon et ami des hommes, et nous Te rendons gloire, avec Ton Père éternel et Ton très-saint, bon et vivifiant Esprit, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles.

Chœur : Amen.

Congé

Diacre : Sagesse !

Prêtre : Très Sainte Mère de Dieu, sauve-nous !

Chœur : Toi plus vénérable que les chérubins, et incomparablement plus glorieuse que les séraphins, qui sans tache enfanta Dieu le Verbe, toi véritablement Mère de Dieu, nous t’exaltons !

Prêtre : Gloire à Toi, Christ Dieu, notre espérance, gloire à Toi !

Chœur: Gloire au Père, et au Fils, et au saint Esprit. Et maintenant, et toujours, et aux siècles des siècles. Amen. Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison, au Nom du Seigneur Père bénis !

Prêtre : Que le Christ notre vrai Dieu, par les prières de Sa Très Sainte Mère toute pure et immaculée, de saint(e) N., patron(ne) de notre bien-aimé(e) qui s’est endormi(e), des saints et justes ancêtres du Seigneur Joachim et Anne et de tous les saints, aie pitié de nous et nous sauve, car Il est bon et ami des hommes.

Chœur: Amen.

***

Prière de saint Léon d'Optina
(se prie en privé)

Souviens-Toi, Seigneur, de l'âme de ton serviteur (ta servante) N. défunt(e). Si Tu le permets, aie pitié. Tes jugements sont insondables. Que cette prière ne me soit pas comptée comme péché, mais que Ta sainte volonté soit faite. Amen.

Fin et gloire à notre Dieu!



[1] Les canons de l'Église interdisent d’offrir des prières pour les suicidés (canon 14 de Timothée), s’étant eux-mêmes retranchés consciemment de la communion avec Dieu. La vérité de cette règle est confirmée par l'expérience spirituelle des fidèles ayant prié audacieusement pour des suicidés et qui expérimentèrent par la suite le poids écrasant des tentations démoniaques.

Cette règle de saint Timothée d'Alexandrie était dirigée à l’origine contre des membres faillis de l'Eglise. Actuellement cependant, la plupart des suicidés sont des Baptisés n’ayant reçu aucune éducation religieuse ou consolation de l'Eglise. Ils interrompent leur vie non pas par opposition consciente à Dieu ou à l'Église, mais ayant comme « perdu l’esprit », quand bien même cet état n’aurait pas été certifié par le corps médical. Il arrive souvent que le prêtre, qui ne connaît pas le défunt, soit dans l’incapacité de traiter ce genre de décès. Ainsi souvent, essuyant un refus de la part du prêtre de célébrer des obsèques, les parents ou amis d'un suicidé s’éloignent-ils encore davantage de l'Eglise sans être consolés.

Pour ce faire, par souci du soin des âmes et pour unifier la pratique pastorale, le Saint Synode de l'Eglise orthodoxe russe, en sa session du 27 juillet 2011, bénit la possibilité d’offrir des prières pour les suicidés. Les prières de ce rite remplacent le service des funérailles et la commémoration à la Liturgie dans une perspective d’enseignement et de réconfort des amis et parents des défunts.

Par ailleurs, la Commission liturgique synodale a proposé que les parents et amis puissent prendre le relais, avec la bénédiction du prêtre, par la lecture en privé de la prière du vénérable staretz Léon d'Optina. Cela permet ainsi de remettre les défunts à la miséricorde divine et d’encourager leurs proches à une vie de piété.