"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 20 décembre 2009

Acathiste à notre Père parmi les saints Hervé le Barde du Christ


+

Kondakion 1
Ton père Hyvarnion barde breton réputé* Avait décidé de se consacrer à Dieu* Mais passant dans l’Armorique il vit dans un rêve* Un saint ange qui lui présenta son épouse* Et lui prédit ta venue comme d’un grand saint* Nous acclamons donc cette annonce en te disant :
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Ikos 1
Ayant jeûné et prié ton père s’en fut* Au lieu où l’attendait son épouse future* Et il s’avéra que mêmement un saint ange* Etait apparu à Rivanonne ta mère* Pour lui recommander d’épouser Hyvarnion* Et les élus des cieux se mirent à chanter :
Réjouis-toi Naissance prévue de la foi et de l’Amour
Réjouis-toi Qui fus le fruit de la rencontre de deux âmes
Réjouis-toi Qui fus annoncé mystiquement par les anges
Réjouis-toi Dont le père fut un poète renommé
Réjouis-toi Dont la génitrice fut une sainte femme
Réjouis-toi Volonté divine incarnée dans un hymen
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 2
A la fin de l’année de cet hymen béni* Tu vins au monde sur la terre des vivants* Mais tes yeux étaient clos à la clarté du jour* Tu fus baptisé Hervé par tes pieux parents* Puis tu perdis ton père à l’âge de cinq ans* Tu fus éduqué saintement et nous chantons : Alléluia !

Ikos 2
Rivanonne fit de toi un chrétien dévot* T’apprenant les saints offices et le psautier* Que tu gardais précieusement dans ton cœur* N’ayant point part aux clartés du monde pervers* Tu voyais la Lumière de l’Autre Soleil* Et nous joignons nos voix en chœur pour te clamer :
Réjouis-toi Parvis vivant de la vie spirituelle
Réjouis-toi Lutrin où se dépose la Sainte Ecriture
Réjouis-toi Porte cierges du rayonnement du Seigneur
Réjouis-toi Encensoir des fragrances de l’enseignement
Réjouis-toi Tabernacle précieux des paroles divines
Réjouis-toi Vase orné des vertus insignes de la foi
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 3
Désireux de servir Dieu dans le monachisme* Tu fus éduqué par le moine Martinien* Et tu demeuras près de lui pendant sept ans* Maîtrisant le chant d’Eglise et les lettres saintes* Progressant dans la vertu et la charité* Et psalmodiant sans cesse vers le Dieu Très Haut : Alléluia !

Ikos 3
Puis tu allas trouver ton oncle saint Urfold* Voulant rendre visite à ta mère avec lui* Car elle avait quitté le monde pour le cloître* Afin de servir le Maître de toutes choses* Après avoir accompli ton éducation* Bienheureux fils d’une sainte nous te disons :
Réjouis-toi Prière incessante sur les chemins de Dieu
Réjouis-toi Ferveur inébranlable devant le mystère
Réjouis-toi Flambeau brillant au sein du monde ténébreux
Réjouis-toi Piété qui se déverse comme une fontaine
Réjouis-toi Chaire de tes lèvres qui prêchent l’Evangile
Réjouis-toi Fondation inamovible de l’oraison
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 4
Ton oncle Urfold partit seul retrouver ta mère* Et l’ayant rencontrée elle lui demanda* La grâce de te revoir avant de mourir* Le sachant tu l’assistas pour aller au Ciel* Et elle s’en fut dans la lumière et les chants* Dans le sein d’Abraham où l’on chante sans cesse : Alléluia !

Ikos 4
Retrouvant la bonne odeur d’Adam dans l’Eden* Fragrance d’innocence et de simplicité* Tu apprivoisas un loup qui avait mangé* L’âne dont on se servait pour le labourage* Et tu le fis le remplacer à la charrue* C’est pourquoi nous t’adressons nos chants de louange :
Réjouis-toi Recouvrement net de la pureté d’Adam
Réjouis-toi Candeur parfaite des disciples du Sauveur
Réjouis-toi Chasteté de l’âme qui résiste au péché
Réjouis-toi Transparence et clarté de la prière pure
Réjouis-toi Intégrité de l’homme revenu vers Dieu
Réjouis-toi Incarnation heureuse des lois du Royaume
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 5
Après la naissance au paradis de ta mère* Tu passas un long temps en prières ardentes* Puis tu entrepris de faire l’éducation* Des petits enfants qui de toutes parts venaient* Auprès de toi pour se rapprocher du Très Haut* Et psalmodier sans discontinuer pour Lui : Alléluia !

Ikos 5
Tu avais une simplicité angélique* Une parole claire et sans détour aucun* Tu savais parler naturellement aux humbles* Et tu connaissais l’âme pure des enfants* Auxquels tu enseignais les mystères du Christ* C’est pourquoi nous t’adressons ces salutations :
Réjouis-toi Tuteur assuré des arbustes de l’Eglise
Réjouis-toi Précepteur des âmes pures et innocentes
Réjouis-toi Initiateur des jeunes cœurs à la Vie
Réjouis-toi Apôtre éclairé des novices sur la Voie
Réjouis-toi Pilote sur les eaux mouvantes de la foi
Réjouis-toi Gouvernail spirituel dirigé par Dieu
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 5
Ton regard sans cesse tourné vers l’intérieur* Contemplait avec calme les réalités* Du monde spirituel auquel l’âme aspire* Et ton chant de barde pour le Seigneur Jésus* Témoignait admirablement de la beauté* Du Royaume où retentit le chant incessant : Alléluia !

Ikos 6
Mais les foules attirées par tous tes miracles* Perturbaient la quiétude de ton oratoire* Tu décidas alors de partir pour trouver* Une plus haute solitude pour prier* Ce fut guidé par ton disciple Guiharan* Que tu t’en fus tandis que les anges chantaient :
Réjouis-toi Contempteur ferme de la vaine gloire humaine
Réjouis-toi Amant de l’ermitage où l’on rencontre Dieu
Réjouis-toi Cultivateur de la solitude féconde
Réjouis-toi Elianthe tournée vers la seule gloire du Christ
Réjouis-toi Moisson prégnante et abondante de l’ascèse
Réjouis-toi Graine qui veut mourir pour la Vie Eternelle
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 7
En chemin avec tes moines et compagnons* Passant à l’évêché de Saint Paul de Léon* Tu reçus du hiérarque les ordres mineurs* Mais tu refusas toujours par humilité* De te voir conféré l’ordre de la prêtrise* Et tu élevas ta voix vers Dieu pour clamer : Alléluia !

Ikos 7
Après maints voyages tu demandas aux frères* De prier avec toi pour savoir où le Christ* Voulait que tu établisses un monastère* Et une voix descendit du Ciel pour te dire* D’aller vers l’Orient pour trouver un lieu propice* Tu te mis en chemin et nous te proclamons :
Réjouis-toi Qui conversais avec les hôtes angéliques
Réjouis-toi Qui ne faisais rien sans bénédiction du Père
Réjouis-toi Humilité devant la grandeur du Très Haut
Réjouis-toi Obéissance aux commandements du Seigneur
Réjouis-toi Qui suivais les inspirations du Saint Esprit
Réjouis-toi Qui écoutais la voix salutaire d’en Haut
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 8
La voix se fit entendre à nouveau pour te dire* De t’établir en un lieu favorable au Ciel* Le propriétaire des lieux t’offrit la terre* Tu louas le Seigneur avec tes compagnons* Tu fis surgir du sol un bel oratoire* Où l’on chanta vers le Trône saint du Très Haut : Alléluia !

Ikos 8
Aveugle aux vilenies des hommes dans le siècle* Et indifférent aux apparences trompeuses* Guidé par la Lumière de l’Autre Soleil* Tu agrandis cette demeure pour ton Dieu* Pour y célébrer la beauté de l’autre monde* Pour ta vision sainte nous te louons ainsi :
Réjouis-toi Phare salvateur dans les tempêtes des hommes
Réjouis-toi Havre accueillant aux détresses des malheureux
Réjouis-toi Nef admirable qui navigue vers le Ciel
Réjouis-toi Voile mue par le souffle du Très Saint Esprit
Réjouis-toi Mer étale de l’Amour Fou de Jésus Christ
Réjouis-toi Ancre posée des enseignements du Sauveur
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 9
Durant tout le temps de ton apostolat* Souventes fois tu fus confronté au Malin* Mais le serviteur de l’empire des ténèbres* Battit en retraite devant ta grande foi* Et la sainte Eglise du Christ eut la victoire* Tandis que tu chantais au Christ vainqueur du monde : Alléluia !

Ikos 9
Par l’inspiration sacrée de ta pure ascèse* Et ta vie tout entière consacrée au Christ* Tu fus le barde vénéré du Dieu Très Haut* Et sous ta dictée comme reflets du Royaume* Naquirent des cantiques sacrés pour l’Eglise* Et la Bretagne chrétienne te magnifie :
Réjouis-toi Aveugle qui ne vis que l’Autre Soleil
Réjouis-toi Dont les mots pleins de Vie témoignèrent du Verbe
Réjouis-toi Dont les poèmes avaient racines au Ciel
Réjouis-toi Inventeur subtil de célestes harmonies
Réjouis-toi Vision transfigurée de la réalité
Réjouis-toi Révélateur des beautés du monde à venir
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 10
Moine admirable de la Bretagne orthodoxe* Lumière éclatante de l’Eglise des Celtes* Qui mieux que toi a chanté la joie ineffable* Qu’éprouve le fidèle chrétien en prière* Debout dans l’Arche du Salut devant le Christ* S’exclamant à pleine voix vers le Père Saint : Alléluia !

Ikos 10
Vénérable illuminateur de Lanhouarnau* Guide expérimenté du monachisme celte* Enseignant par la douceur et l’humilité* Tu poursuivis fermement ton ascèse sainte* Edifiant par ton comportement les fidèles* Et nous vénérons ta mémoire en te disant :
Réjouis-toi Modèle impeccable de la vie monastique
Réjouis-toi Ascète à l’instar des saints moines de jadis
Réjouis-toi Porte sur terre des célestes demeures
Réjouis-toi Présence tangible de la grâce opérante
Réjouis-toi Témoin lumineux dans un monde de ténèbres
Réjouis-toi Confesseur assuré de la foi véritable
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 11
Ayant la vision claire des choses célestes* Et l’humble connaissance de la Vérité* Enseigné par la puissance de la prière* Tu instruisis tes moines dans la foi pérenne* Leur faisant entrevoir les merveilles d’En Haut* Où retentit à jamais la psalmodie sainte : Alléluia !

Ikos 11
Sous la conduite de tes préceptes sacrés* Tu conduisis ton monastère vers le Père* Et préparant au seul voyage qui vaille* Tu composas le cantique du Paradis* Car avec les yeux de l’âme tu entrevis* Le Royaume éternel où l’on te loue ainsi :
Réjouis-toi Meneur d’hommes vers l’Arche Sainte de l’Eglise
Réjouis-toi Pilote avisé dans les tourmentes du monde
Réjouis-toi Regard lucide sur la seule Vérité
Réjouis-toi Berger illuminé conduisant les brebis
Réjouis-toi Passeur inspiré vers les rives de Lumière
Réjouis-toi Guide sur le chemin escarpé du salut
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 12
Parvenu au sommet de ton âge tu sus* A quelle date tu devais naître dans le Ciel* Tu l’annonças donc aux moines du monastère* Ta tante du nom de Chrétienne le sachant* Te demanda la faveur de n’y pas survivre* Pour aller avec toi vers le Père chanter : Alléluia !

Ikos 12
Au temps de partir vers la céleste patrie* Tu te confessas et tu reçus le Viatique* Puis tu rendis au Seigneur ton esprit très pur* Et se jetant à tes pieds Chrétienne elle aussi* Rejoignit avec toi la demeure du Père* Tandis que le chœur des saints t’accueillait disant :
Réjouis-toi Pèlerin parvenu au terme du voyage
Réjouis-toi Nouvel élu entré dans la Vie éternelle
Réjouis-toi Intercesseur puissant devant le Dieu d’Amour
Réjouis-toi Louange pérenne des saints moines de Bretagne
Réjouis-toi Poète accédant à l’inspiration divine
Réjouis-toi Qui rejoignis paisiblement le Paradis
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 13
Et toi qui n’avais jamais posé le regard* Sur notre monde imparfait* Tu ouvris les yeux sur le Royaume de Dieu* Avec le Père et le Fils et le Saint Esprit* Où pour toujours se réjouit le chœur des justes* Chantant sempiternellement vers le Seigneur : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ( ce kondakion est répété trois fois !)

Ikos 1
Ayant jeûné et prié ton père s’en fut* Au lieu où l’attendait son épouse future* Et il s’avéra que mêmement un saint ange* Etait apparu à Rivanonne ta mère* Pour lui recommander d’épouser Hyvarnion* Et les élus des cieux se mirent à chanter :
Réjouis-toi Naissance prévue de la foi et de l’Amour
Réjouis-toi Qui fus le fruit de la rencontre de deux âmes
Réjouis-toi Qui fus annoncé mystiquement par les anges
Réjouis-toi Dont le père fut un poète renommé
Réjouis-toi Dont la génitrice fut une sainte femme
Réjouis-toi Volonté divine incarnée dans un hymen
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 1
Ton père Hyvarnion barde breton réputé* Avait décidé de se consacrer à Dieu* Mais passant dans l’Armorique il vit dans un rêve* Un saint ange qui lui présenta son épouse* Et lui prédit ta venue comme d’un grand saint* Nous acclamons donc cette annonce en te disant :
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


PRIERE A SAINT HERVE LE BARDE DU CHRIST

O saint barde du Christ Hervé* Toi qui étais aveugle dans ce monde* Mais qui avais ouvert tes yeux spirituels* Sur le Royaume de Dieu dès ta naissance* Intercède pour nous*

Toi qui cheminas sans discontinuer* Vers l’unique paradis des chrétiens* Enrobant tes enseignements salvifiques * Dans tes poèmes fragrants de paradis* Intercède pour nous*

Toi qui vécus en pèlerin sur la terre des vivants* Sans cesse avançant vers le but ultime* Conduisant tes disciples d’un amour ferme et décidé* Vers l’unique réalité divine* Intercède pour nous*

Toi qui mourus paisiblement rendant au Seigneur* Ton âme simple et pleine d’humilité* Comme un soleil descend à l’horizon* Et se lève à nouveau dans un matin glorieux* Intercède pour nous*

Que par ton intercession le Père des Lumières* Nous délivre des ténèbres du péchés* Et nous agrège à Ses brebis logiques*

Que par tes saintes prières le Christ Miséricordieux* Nous accorde d’ouvrir nos yeux aveugles* Aux mystères sanctifiants de Son Eglise*

Que par tes supplications le Saint Esprit Consolateur* Nous accorde la claire conscience de notre élection* Et nous aide à accomplir notre vocation de chrétiens*

O saint barde du Christ Hervé* Toi qui était aveugle dans ce monde* Mais qui avais ouvert tes yeux spirituels* Sur le Royaume de Dieu dès ta naissance* Intercède pour nous*

Amen !

Acathiste au Saint Barde du Christ Hervé
Composé
Pour la gloire du Dieu Trine
Et la louange
de Son saint
par Claude Lopez-Ginisty

+

Aucun commentaire:

Publier un commentaire