"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 9 décembre 2008

Acathiste à notre père parmi les saints Seraphim (Rose)



ACATHISTE A NOTRE PERE 
PARMI LES SAINTS 
SERAPHIM DE PLATINA

Kondakion 1
Longtemps tu fus en quête de la Vérité* Et lorsque tu découvris l’Eglise Orthodoxe* Tu te débarrassas à jamais du vieil homme* Jamais tu ne jetas un regard au passé* Tu revêtis le Christ et cheminas serein* C’est pourquoi nous te louons en te proclamant :
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Ikos 1
Jadis à la recherche du chemin de Dieu* Tu le rencontras dans le visage du Christ* Ayant trouvé la perle rare d’Evangile* Tu acceptas de l’acquérir avec ta vie* Tu abandonnas tout pour suivre le Seigneur* Pour ta conversion radicale, nous disons :
Réjouis-toi Errance qui s’achève dans la Vérité
Réjouis-toi Rencontre décisive de l’Unique Voie
Réjouis-toi Rejet des illusions de ce monde éphémère
Réjouis-toi Acceptation des vérités évangéliques
Réjouis-toi Abandon total à la grâce sanctifiante
Réjouis-toi Noble acquisition des richesses véritables
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 2
Dès l’enfance de ta vie dans l’Orthodoxie* Tu eus pour modèle le saint pontife Jean* Et tu compris en voyant sa très sainte vie* Que le Royaume se conquiert par l’oubli de soi* Par le jeûne et par l’ascèse de la prière* Œuvrant dans l’humilité en chantant vers Dieu: Alléluia !

Ikos 2
L’exemple admirable du saint hiérarque Jean* T’ouvrit immédiatement les portes du Ciel* Tu vécus comme les Saints Pères de jadis* Orant et labourant dans le champ des vertus* Te tenant à la lisière du paradis* Lisant les Pères qui te chantent à présent :
Réjouis-toi Disciple parfait qui est digne de son maître
Réjouis-toi Pèlerin magnifique de l’inaccessible
Réjouis-toi Athlète luttant pour les plus hautes vertus
Réjouis-toi Qui fis de ton être une prière incarnée
Réjouis-toi Qui pris les armes pour t’emparer du Royaume
Réjouis-toi Digne enfant spirituel du saint thaumaturge
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 3
Tu pris le nom de saint Séraphim de Sarov* Et comme lui tu te fondis dans la prière* Tu devins érudit pour traduire les Pères* Et partager avec le monde le trésor* Que la Tradition accumula pour nos âmes* Dans ton âme reconnaissante tu chantais : Alléluia !

Ikos 3
Les saints de Russie devinrent tes commensaux* Et tu vécus en esprit avec les saints moines* De l’Athos de la Grèce et de la Roumanie* Tu fis revivre par tes belles traductions* Les Pères qui luttèrent pour le Christ en Gaule* Et tous en un chœur unanime te célèbrent :
Réjouis-toi Contemporain des spirituels de tous temps
Réjouis-toi Imitateur des saints ascètes de jadis
Réjouis-toi Commensal des héros de l’Eglise d’antan
Réjouis-toi Illustre compagnon des moines d’autrefois
Réjouis-toi Traducteur émérite des œuvres pieuses
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 4
Tu devins moine au désert de Californie* Et dans cette solitude de Platina* Comme au feu ardent l’or est sept fois affiné* Tu te purifias par le jeûne et la prière* Tu partis sagement à l’assaut du Royaume* Chantant sans discontinuer vers le Seigneur : Alléluia !

Ikos 4
Avec Père Herman luttant pour le Seigneur* Dans le froid l’hiver et la fournaise l’été* Sous la protection de Saint Germain d’Alaska* Tu bâtis un monastère pour servir Dieu* Où tu t’efforças d’imiter les saints anciens* Et les ascètes de jadis te proclamèrent :
Réjouis-toi Qui pris le chemin du désert pour le Seigneur
Réjouis-toi Qui revêtis le Christ dans toutes tes pensées
Réjouis-toi Qui entrepris le combat contre les passions
Réjouis-toi Noble guerrier dans la bataille de l’Amour
Réjouis-toi Sentinelle veillant avec l’arme du cœur
Réjouis-toi Soldat valeureux dans les luttes monastiques
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 5
Tu travaillais et priais pendant tout le jour* Pendant la nuit tu priais et tu travaillais* Traduisant pour l’illumination de nos âmes* Assoiffées comme la tienne de Vérité* Les œuvres spirituelles des Pères Saints* Psalmodiant sans cesse vers Dieu un éternel : Alléluia !

Ikos 5
En nourrissant les esprits par tes traductions* Tu aidais aussi à vêtir la nudité* Des esprits que notre siècle avait dépouillés* Et par tes propres livres tu montrais la Voie* Qui conduit lentement mais sûrement vers Dieu* Pour ta grande sollicitude nous te chantons :
Réjouis-toi Frêle esquif de l’ascèse qui conduit au port
Réjouis-toi Illuminateur des chercheurs de la Voie Sainte
Réjouis-toi Traducteur dans ta vie du langage des Cieux
Réjouis-toi Manne théologique des cœurs à l’écoute
Réjouis-toi Borne lumineuse sur le chemin de Dieu
Réjouis-toi Havre silencieux de la prière pure
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 6
Malgré la dureté de vie à Platina*Tu vis au-delà de toute réalité* La Face cachée de Dieu Qui veille et attend* Et tu poursuivis donc ton labeur patiemment* Pour faire connaître au monde l’Orthodoxie* Afin que reconnaissant il chante vers Dieu : Alléluia !

Ikos 6
Ton âme imprégnée de prière et Tradition* Chemina paisiblement dans le temps de Dieu* En compagnie des saints et ascètes du Christ* Méprisant les richesses vaines de l’époque* Mais compatissante pour tous les égarés* Auxquels tu montrais l’Eglise où l’on te proclame :
Réjouis-toi Terre bonne et fertile de l’Orthodoxie
Réjouis-toi Jardin déployant toutes les fleurs de l’Eglise
Réjouis-toi Verger offrant à profusion des fruits suaves
Réjouis-toi Bénédiction incarnée de l’Amour du Père
Réjouis-toi Reflet fidèle de l’enseignement du Fils
Réjouis-toi Moisson abondante des dons du Saint Esprit
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 7
Enraciné dans l’Eglise russe en exil* Depuis ta découverte de l’Orthodoxie* Tu fus jugé digne un jour de devenir prêtre* Et dès lors tu pus célébrer les saints mystères* Et recevoir au sein du havre salvifique* De nouveaux convertis qui chantèrent vers Dieu : Alléluia !

Ikos 7
Tu devins un luminaire dans les ténèbres* Dans la nuit du monde une lueur de salut* Les gens commencèrent à venir pour te voir* Et chercher auprès de toi le chemin de Dieu* Et comme un père nourricier tu leur donnas* La nourriture appropriée et ils te chantent :
Réjouis-toi Temple où sourd sans cesse l’oraison hésychaste
Réjouis-toi Lutrin humain où reposent les Ecritures
Réjouis-toi Encens de bonne fragrance devant le Christ
Réjouis-toi Cierge qui se consume lentement en Dieu
Réjouis-toi Chœur et Ambon des vertus de la Sainte Eglise
Réjouis-toi Lampade perpétuelle devant l’Icône
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 8
Défenseur ardent et zélé de la foi droite* Tu te tins à l’écart des querelles du monde* Gardant la prière et la compagnie des saints* Imitant par ta vie leur ascèse parfaite* Et les faisant connaître aux enfants de ce monde* Tandis que dans ton âme tu clamais vers Dieu : Alléluia !

Ikos 8
Cheminant sans répit sur le chemin ardu* Qui mène vers le Ciel en ignorant le siècle* Tu conservas la Voie Royale de la foi* Et ignorant le fanatisme et le laxisme* Tu restas droit comme le cèdre du Liban* Louant ta sagesse ineffable nous disons :
Réjouis-toi Livre ouvert où les âmes trouvent réconfort
Réjouis-toi Présence subtile qui exalte l’esprit
Réjouis-toi Regard compatissant de tendresse sur nous
Réjouis-toi Réconfort aimant de l’esprit qui mène au Christ
Réjouis-toi Onguent de miséricorde sur nos plaies vives
Réjouis-toi Messager de l’Amour pour notre temps troublé
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 9
Imitateur zélé des Pères d’autrefois* Tu ne faisais jamais acception de personnes* Tu voulais manifester au monde incrédule* La pérennité du message d’Evangile* Tu donnais ton temps et ta vie pour le Seigneur* Transfigurant les jours en louanges à Dieu : Alléluia !

Ikos 9
Le troupeau des brebis logiques du Seigneur* Sous ta houlette douce et ferme s’agrandit* Et tes enfants spirituels eurent par toi* Accès aux richesses insignes de l’Orthodoxie* Tu fus la manne au désert d’un monde sans Dieu* Tu les menas vers le salut et ils s’exclament :
Réjouis-toi Toi dont la paternité fut toute douceur
Réjouis-toi Riche pasteur dans les jachères spirituelles
Réjouis-toi Berger magnifique des ouailles du Seigneur
Réjouis-toi Guide assuré dans la montée au Paradis
Réjouis-toi Père des égarés d’un monde sans repères
Réjouis-toi Exemple insigne sur les chemins du salut
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 10
Et ton monastère comme la nef de l’Eglise* Traversa victorieusement les tempêtes* Grâce à la protection de la Mère de Dieu* Et des saints bienheureux de la terre et du Ciel* Et saint Jean de San Francisco veillait sur tous* Tandis que s’élevait l’éternelle louange : Alléluia !

Ikos 10
Comme un phare éclairant pendant une tempête* Dans la nuit de l’indifférence de ce temps* Tu parlas du Christ à temps et à contretemps* Tu fis des conférences et écrivis des livres* Afin d’arracher aux illusions de ce monde* Les âmes de ceux qui reconnaissants te dirent :
Réjouis-toi Colonne inébranlable de l’Orthodoxie
Réjouis-toi Rempart de la Tradition multiséculaire
Réjouis-toi Nourriture des affamés de la Vérité
Réjouis-toi Breuvage de ceux qui ont soif de la Parole
Réjouis-toi Consolation des chercheurs perdus du siècle
Réjouis-toi Digne porteur du nom du Staretz de Sarov
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 11
Ta lecture des Pères et ta propre sagesse* T’avaient bien préparé à affronter la mort* Tu savais qu’elle n’était nullement la fin* Mais le commencement lumineux de la Vie* La porte grande ouverte sur l’Eternité* Et l’entrée dans le chœur des élus où l’on chante : Alléluia !

Ikos 11
Soudain dans le cours de cette vie pour le Christ* Tu fus atteint d’une terrible maladie* Tu supportas avec courage les souffrances* Et tu t’en allas rejoindre dans le Royaume* Saint Jean de Changhaï et saint Pierre l’Aléoutien* Qui t’accueillirent au Ciel en te proclamant :
Réjouis-toi Etoile pure au firmament de notre Eglise
Réjouis-toi Acceptation de la volonté du Seigneur
Réjouis-toi Pureté affinée au creuset de souffrance
Réjouis-toi Saint Luminaire retourné vers la Lumière
Réjouis-toi Athlète victorieux du combat pour Dieu
Réjouis-toi Tu as rejoint le Christ et tous les saints
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 12
La douleur de tes frères et de tes enfants* Fut effacée par la beauté de ton visage* Et la quiétude heureuse qui en émanait* Tu souriais et l’on pouvait enfin comprendre* Que tu avais atteint le havre du salut* Où les justes et les anges chantent vers Dieu : Alléluia !

Ikos 12
Vase précieux de la prière et de l’ascèse* Canal insigne des bénédictions de Dieu* Pour les chercheurs et pèlerins de notre siècle* Dieu manifesta la faveur que tu avais* Dans les miracles accomplis par ton recours* Emerveillés nous te louons par ces paroles :
Réjouis-toi Depuis le Ciel tu continues ton œuvre sur terre
Réjouis-toi Tel saint Séraphim de Sarov tu es vivant
Réjouis-toi Tu poursuis au Royaume ton intercession
Réjouis-toi Tu demeures à l’écoute de tes enfants
Réjouis-toi Itinéraire exemplaire devant le Christ
Réjouis-toi Modèle pour les générations à venir
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 13
Tu es devenu un modèle pour nous tous* Par ta vie tout entière consacrée au Christ* Par la ferme paternité spirituelle* Que tu exerças par tes écrits pleins de grâce* Et par tes paroles prégnantes de l’Esprit* C’est pourquoi reconnaissants nous crions vers Dieu : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Ikos 1
Jadis à la recherche du chemin de Dieu* Tu le rencontras dans le visage du Christ* Ayant trouvé la perle rare d’Evangile* Tu acceptas de l’acquérir avec ta vie* Tu abandonnas tout pour suivre le Seigneur* Pour ta conversion radicale, nous disons :
Réjouis-toi Errance qui s’achève dans la Vérité
Réjouis-toi Rencontre décisive de l’Unique Voie
Réjouis-toi Rejet des illusions de ce monde éphémère
Réjouis-toi Acceptation des vérités évangéliques
Réjouis-toi Abandon total à la grâce sanctifiante
Réjouis-toi Noble acquisition des richesses véritables
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

Kondakion 1
Longtemps tu fus en quête de la Vérité* Et lorsque tu découvris l’Eglise Orthodoxe* Tu te débarrassas à jamais du vieil homme* Jamais tu ne jetas un regard au passé* Tu revêtis le Christ et cheminas serein* C’est pourquoi nous te louons en te proclamant :
Réjouis-toi Saint Hiéromoine Séraphim de Platina !

+

PRIERE AU SAINT HIEROMOINE SERAPHIM DE PLATINA

Saint Père Séraphim de Platina* Toi qui lorsque tu trouvas le Christ* Le suivis sans hésiter en abandonnant tout* Intercède pour nous qui sommes faibles et pusillanimes* Afin que suivant ton exemple saint* Nous donnions à Dieu la première place dans notre vie* Et que sans discontinuer nous progressions dans notre chemin* Afin d’atteindre le lieu bénis où avec tous les saints tu vis à présent*
Prie pour nous afin que nous soyons fidèles au Christ jusques à la mort* Que jamais nous ne reniions la sainte Tradition de l’Eglise* Et que nous œuvrions dans la prière incessante à l’édification du Temple du Saint Esprit*
Prie pour nous pour qu’à ton saint exemple* Nous ne soyons jamais découragés par les épreuves* Par les tourmentes et les contraintes de la vie mondaine* Mais que toujours nous ayons en mémoire les promesses de la Vraie Vie*
Prie pour nous enfin pour que portés par ta prière sainte* Nous devenions à jamais des colonnes de foi dans l’Eglise* Et que jamais nous ne chutions sans nous relever aussitôt dans la louange et l’espérance*
Saint Père Séraphim de Platina* Sois notre frère, notre modèle et notre guide sur la terre des vivants* Et intercède auprès du Dieu de miséricorde pour qu’Il nous prenne en pitié* Et nous garde par tes saintes prières* Jusques au temps béni du Royaume à venir* Amen !

Acathiste composé en l’honneur du Dieu Trine
Et de Son saint ascète
& Hiéromoine Séraphim de Platina
Par Claude Lopez-Ginisty

Icône: Dominique Aymonier-Lopez

Aucun commentaire:

Publier un commentaire