"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 17 février 2013

ACATHISTE AU SAINT NOUVEAU MARTYR PIERRE (Boïarski)




Kondakion 1
Tu naquis de parents simples et pieux au village de Zagvora.* Dès ton enfance tu manifestas une attirance grandissante pour le Christ,* Et tu eus, tout au long de ton existence, une foi ardente* Qui te mena sur le chemin de la perfection jusques au martyre* C’est pourquoi nous te clamons:
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Ikos 1
Enfant tu pleuras longtemps, comme si tu étais triste de la laideur du monde vain,* Où les hommes s’agitaient futilement au lieu de se consacrer à l’unique bien.* Comme les médecins étaient impuissants à faire cesser tes pleurs,* On t’emmena  auprès d’une guérisseuse,* Mais elle ressentit en toi toute la puissance du Seigneur.* Et elle chassa tes parents venus avec toi dans l’espoir d’une guérison.* Elu de la Sainte Trinité dès l’enfance, nous t’adressons cette louange:
Réjouis-toi compagnon des élus du Ciel!
Réjouis-toi commensal des martyrs du Christ !
Réjouis-toi ami fidèle de l’Epoux !
Réjouis-toi réceptacle du Saint Esprit !
Réjouis-toi enfant de la Mère de Dieu!
Réjouis-toi frère de tous les confesseurs!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 2
La guérisseuse utilisait pour son art les puissances des ténèbres,* Aussi lorsque tu fus mis en sa présence, elle ne supporta pas l’amour de Dieu qui t’auréolait.* Elle manifesta par son rejet la grande mission à laquelle Dieu te destinait,* Lui qui voulait te garder pur pour Sa mission.* Et nous chantons vers Lui à pleine voix: Alléluia !

Ikos 2
De retour chez tes parents, tu fus de plus en plus malade.* Ta mère pensant que tu allais mourir,* Demanda à Dieu de te garder en vie au moins jusques à l’âge de vingt ans.* Et Dieu, exauçant sa prière, te maintint effectivement sur la terre des vivants jusques à ce temps.*   Louant Sa miséricorde, nous te magnifions en clamant :
Réjouis-toi foi ardente des pieux fidèles!
Réjouis-toi certitude du pieux Royaume!
Réjouis-toi ferme conviction du salut !
Réjouis-toi émerveillement de la foi !
Réjouis-toi offrande vivante au Christ-Roi!
Réjouis-toi élu privilégié du Seigneur !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 3
Tu grandis comme les autres enfants, mais tu étais toujours pensif et réservé,* Recherchant souvent la solitude et le recueillement.* Pendant des heures tu disparaissais d’auprès des tiens,* Pour être face à ce Dieu à Qui nous rendons gloire en chantant : Alléluia !

Ikos 3
A l’âge précoce de sept ans, tu appris le Notre Père  et l’hymne à la Mère de Dieu Très Pure,* Et tu nourris ton âme de ces prières, commençant à gravir le chemin de la foi* Qui va du Golgotha au Jardin de la lumineuse Pâques.* Emerveillés par ta pureté nous te clamons :
Réjouis-toi qui cheminas tôt vers le Maître !
Réjouis-toi sainte icône de la piété !
Réjouis-toi image sainte de la foi !
Réjouis-toi châsse des commandements !
Réjouis-toi tabernacle de pureté!
Réjouis-toi ostensoir des enseignements !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 4
La nuit, tu te levais pour prier avec ferveur.* C’était comme si un ange te réveillait pour te consacrer à Dieu.* Sorti du sommeil, tu allais dans le Beau Coin d’icônes,* Tu faisais le signe de la Croix vivifiante,* Et avec les anges, tu clamais à Dieu : Alléluia !

Ikos 4
Quelquefois, dans la ferveur juvénile de ta foi naissante,* Imitant les offices de l’Eglise,* Tu te saisissais d’un foulard, et t’en servant comme d’un orarion,* Tu allais dans toute la maison en invoquant Dieu et psalmodiant : Kyrie eléison ! Et nous te louons, jeune disciple du Christ aimant l’Eglise, en disant :
Réjouis-toi serviteur parfait du Christ-Dieu !
Réjouis-toi exemple pour tous les chrétiens !
Réjouis-toi guide pour les enfants du siècle!
Réjouis-toi recours de tous les égarés !
Réjouis-toi pasteur précoce du Seigneur !
Réjouis-toi qui sus le Chemin dès l’enfance !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 5
Tu ne supportais pas l’injustice et le mensonge.* Ta jeune âme ne souffrait pas tout acte impie contraire à la vérité.* Blessé par les agissements du monde vain, *Tu te réfugiais dans la lecture de livres   Et tu restais étranger aux réjouissances, priant Dieu en ton cœur et chantant : Alléluia !

Ikos 5
Tu admirais sans discontinuer la création du Dieu de miséricorde pour Ses enfants de la terre.* Les fleurs, les champignons et les animaux t’émerveillaient,* Tu voyais en eux la perfection de l’amour de Dieu* Incarnée dans la beauté du monde créé pour l’homme,* Et tu remerciais Dieu pour  tout et nous te clamons :
Réjouis-toi admiration perpétuelle!
Réjouis-toi cierge à la lumière éternelle!
Réjouis-toi encens qui s’élève en prière !
Réjouis-toi lampade qui brûle sans cesse !
Réjouis-toi borne qui indique le Ciel!
Réjouis-toi modèle pour les pieux chrétiens!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 6
Avec le pur amour que tu éprouvais pour Dieu,* Tu grandis dans l’obéissance à tes parents,* Les aidant dans les tâches de la maison, et acceptant leur jugement,* Même lorsqu’ils te punissaient injustement.* Ton grand respect pour eux fit que toujours tu les vouvoyas,* Et tu remerciais le Seigneur de leur amour en disant : Alléluia !

Ikos 6
Devenu jeune homme, tu n’étais préoccupé que par le Royaume à venir,* Tu étais un homme céleste et un ange terrestre.* Tu gardais ton cœur pur dans le siècle,* Tu passais ton temps à faire de pieuses lectures et à dessiner,* Et nous, à présent, illuminés par ton exemple, nous te clamons :
Réjouis-toi qui sur la terre vivais au Ciel!
Réjouis-toi pèlerin pur du Saint Royaume !
Réjouis-toi pieux jardinier  de ta jeune âme!
Réjouis-toi cierge de la foi orthodoxe !
Réjouis-toi lampe de Lumière Incrée !
Réjouis-toi chaire de la simplicité!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 7
Tu fis d’abord des études profanes, mais tu manifestas le désir* De servir le Seigneur comme prêtre,* Et après maintes péripéties, par la grâce de Dieu et Sa Providence,* Tu allas finalement dans une école théologique,* Où chaque jour tu louais Dieu en clamant vers Lui : Alléluia !

Ikos 7
Lorsque tu eus fini tes études théologiques,* Tu désiras servir le Christ dans le monachisme,* Mais tes parents ne te donnèrent pas leur bénédiction pour ce faire,* Ils voulaient que tu leur assures une descendance.* Alors, obéissant, tu leur demandas de te chercher une épouse digne de te seconder dans le sacerdoce.* Chantre insigne de l’obéissance, nous te disons :
Réjouis-toi prêtre digne du Dieu Très Haut !
Réjouis-toi écho de la Bonne Nouvelle !
Réjouis-toi voix des apôtres du Seigneur !
Réjouis-toi inspirateur de conversions !
Réjouis-toi guide sûr vers le Paradis !
Réjouis-toi miroir reflétant l’au-delà !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 8
Ta mère te trouva une fiancée et obéissant à sa volonté, tu l’épousas.* Cependant, une nuit, à plusieurs reprises une voix lui avait dit que celle-ci était indigne d’être femme de prêtre.* Elle n’entendit pas l’avertissement que l’Ange de Dieu lui donnait en clamant : Alléluia !

Ikos 8
Or cet avertissement s’avéra prophétique,* Car influencée par une femme qui lui fit comprendre qu’elle aurait une vie plus brillante dans le monde en épousant un autre homme,* Ton épouse s’enfuit, ne sachant pas qu’elle allait partager la vie d’un saint qui feraient s’exclamer ainsi les élus :
Réjouis-toi protégé des anges de Dieu!
Réjouis-toi voyageur vers le Paradis!
Réjouis-toi héraut de la grâce pure !
Réjouis-toi ami de la miséricorde !
Réjouis-toi adorateur des vraies richesses !
Réjouis-toi ange descendu parmi les hommes!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 9
Lorsque ton père voulut t’annoncer la fuite de ton épouse,* Tu l’interrompis, lui disant que tu le savais déjà.* Tu pus alors consacrer toute ton énergie au sacerdoce,* Etant le prêtre insigne du Très-Haut.* Et tu louas Dieu sans discontinuer en chantant sans cesse vers Lui : Alléluia !

Ikos 9
Tu devins alors l’infatigable serviteur qui sans cesse officiait pour son Dieu,* Oubliant souvent de te nourrir et de dormir* Pour être tout à tous.* Tu étais parfois en proie à la jalousie et à l’injustice de tes confrères en sacerdoce,* Mais tu ne refusais aucune tâche, pourvu qu’elle fut dans la vigne du Seigneur.* Et dans les Cieux, les anges te louaient disant :
Réjouis-toi offrande sur l’autel du Christ!
Réjouis-toi belle étoile au Ciel de l’Eglise !
Réjouis-toi rayon du Soleil  de Justice!
Réjouis-toi lueur de la Sainte Lumière !
Réjouis-toi borne sur la Voie du Salut !
Réjouis-toi écho de la Miséricorde!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 10
Ton père vint te voir un jour, ne sachant pas que c’était la dernière fois que vous seriez ensemble sur la terre des vivants,* Et tu lui parlas d’une manière énigmatique de ton martyre à venir,* Mais il ne comprit pas ce que tu lui annonçais ta naissance au Ciel.* Véritable héraut de la foi chrétienne toujours chantant : Alléluia !

Ikos 10
Prêtre admirable, aimé de tous,* Tu attiras souvent la jalousie des médiocres,* Et la haine insane des séides du Malin qui cherchèrent à te faire périr.* Toi qui savais le jour et l’heure de ta mort,* Tu ne cherchas pas à fuir ta fin en martyr,* Tu allas sans faillir vers le chemin qui te ferait rejoindre le Christ,* Et nous qui sommes si souvent pusillanimes, nous te chantons :
 Réjouis-toi pèlerin des voies du Seigneur !
Réjouis-toi ami de l’amour incarné!
Réjouis-toi voyageur de l’Eternité !
Réjouis-toi ascète de la sainte ascèse!
Réjouis-toi hôte de Dieu sur notre terre !
Réjouis-toi qui retrouvas la ressemblance !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 11
Jamais tu ne cherchas à faire ta volonté,* Mais tu fus toujours attentif à rester sur le chemin du salut que te montrait le Christ.* Personne ne comprit vraiment ta haute stature spirituelle* Avant que ton âme, délivrée des entraves de ce monde, n’aille chanter vers Dieu : Alléluia !

Ikos 11
Tu attendis la mort courageusement en priant.* Tu savais en ton cœur que la volonté de Dieu et la tienne propre* Collaboraient parfaitement en cet instant décisif.* Car de même que le Christ avait donné Sa vie pour le monde,* Tu donnas généreusement ta vie pour Lui,* Et louant ton insigne acceptation des décrets de la Providence, nous  te clamons :
Réjouis-toi courage de tous les martyrs !
Réjouis-toi foi inébranlable du Christ !
Réjouis-toi louange ineffable des saints !
Réjouis-toi fermeté divine des purs !
Réjouis-toi rempart orant de l’Eternel !
Réjouis-toi phare éclairant dans la tempête!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 12
Elle est précieuse aux yeux du Seigneur la mort de ceux qu’Il aime !* Ayant perdu un père spirituel, tes enfants gagnèrent un intercesseur ardent* Devant le trône du Père des Lumières.* Et pour beaucoup tu restes présent par la prière et l’intercession,* Et nous chantons avec toi vers Dieu: Alléluia !

Ikos 12
Même après ta naissance au Ciel, tu continuas ton apostolat pour le Christ,* Car tu apparus à tes enfants spirituels pour les conforter, * Et de ta tombe, Dieu fit un pont entre la Terre et les Cieux* Où les fidèles, levant les yeux au Ciel te rendent hommage en disant :
Réjouis-toi source de multiples bienfaits !
Réjouis-toi fontaine de bénédictions !
Réjouis-toi abondance de guérisons !
Réjouis-toi baume suave sur nos plaies !
Réjouis-toi bonne intercession devant Dieu !
Réjouis-toi Ciel descendu sur notre terre !
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 13
Ô saint nouveau-martyr Pierre, ton tombeau et tes reliques sacrées* Sont une source inextinguible de guérisons* Et une fontaine de bénédictions insignes* Pour tous ceux qui, en honorant ta sainte mémoire,* Rendent grâces au Christ Maître de l’univers à Qui nous chantons : Alléluia ! ( ce kondakion est chanté trois fois)

Ikos 1
Enfant tu pleuras longtemps, comme si tu étais triste de la laideur du monde vain,* Où les hommes s’agitaient futilement au lieu de se consacrer à l’unique bien.* Comme les médecins étaient impuissants à faire cesser tes pleurs,* On t’emmena  auprès d’une guérisseuse,* Mais elle ressentit en toi toute la puissance du Seigneur.* Et elle chassa tes parents venus avec toi dans l’espoir d’une guérison.* Elu de la Sainte Trinité dès l’enfance, nous t’adressons cette louange:
Réjouis-toi compagnon des élus du Ciel!
Réjouis-toi commensal des martyrs du Christ !
Réjouis-toi ami fidèle de l’Epoux !
Réjouis-toi réceptacle du Saint Esprit !
Réjouis-toi enfant de la Mère de Dieu!
Réjouis-toi frère de tous les confesseurs!
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!

Kondakion 1
Tu naquis de parents simples et pieux au village de Zagvora.* Dès ton enfance tu manifestas une attirance grandissante pour le Christ,* Et tu eus, tout au long de ton existence, une foi ardente* Qui te mena sur le chemin de la perfection jusques au martyre* C’est pourquoi nous te clamons:
Réjouis-toi saint nouveau-martyr du Christ Pierre!
+
PRIERE AU SAINT NOUVEAU-MARTYR PIERRE
Ô saint nouveau-martyr du Christ Pierre, intercède pour nous afin que nous puissions avec ton aide garder une foi invincible.
Ô saint nouveau martyr du Christ Pierre, prie pour nous le Seigneur pour qu’Il vienne en aide à notre peu de ferveur, et qu’Il change notre tiédeur, en cette foi ardente qui te mena jusques au Royaume des Cieux.
Ô saint nouveau martyr du Christ Pierre, Dieu fasse que par ton intercession devant le Trône divin, tu éradiques toutes les racines du péché qui nous retiennent et nous perdent dans ce monde vain, afin que nous cheminions sur la Voie du Salut avec l’inébranlable volonté de rejoindre le Royaume des Cieux, où règne la Trinité consubstantielle et indivisible, du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen !

Acathiste composé pour la gloire de Dieu
Et de Son saint
Nouveau martyr
Pierre
Par
Claude Lopez-Ginisty
+
Fin et gloire à Dieu !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire