"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 3 avril 2011

ACATHISTE A NOTRE PERE PARMI LES SAINTS NICOLAS DU JAPON EGAL-AUX-APÔTRES




Kondakion 1
Tu fus élevé dans la foi orthodoxe *Par ton père Dimitri qui était diacre,* Et par ta mère Xénia qui mourut lorsque tu avais cinq ans.* Dès l’enfance tu connus l’Eglise et ses mystères salvifiques,* Et lorsque tu fus adulte, tu quittas ton pays pour apporter la Lumière du Christ au Japon.* C’est pourquoi nous te clamons à pleine voix :
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Ikos 1
Toi qui, enfant, fus nourris de l’Evangile et de ses pieux enseignements,* Adulte, tu te consacras au Seigneur,* Et tu partis apporter le salut au peuple japonais,* Devenant à la fin de ta vie comme Abraham père d’une multitude de croyants.* Qui chantent ta louange en disant :
Réjouis-toi, qui connus le Ciel dès l’enfance,
Réjouis-toi, qui le voulus donner aux autres,
Réjouis-toi, consécration ardente à Dieu,
Réjouis-toi, enfant de l’Eglise Orthodoxe,
Réjouis-toi, père en Christ de nombreux enfants
Réjouis-toi, modèle des saints missionnaires
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 2
Tu fus un élève studieux avant d’entrer au séminaire de Bélinsky* Et l’on t’envoya à l’Académie Théologique de Saint Petersbourg* Où tes talents te préparaient à une carrière académique.* Mais la Providence intervint et tu fus appelé à la mission par le Maître de tous* Tu acceptas cette vocation et tu chantas vers Dieu : Alléluia !

Ikos 2
Un prêtre était demandé pour le consulat russe de Hakodaté.* Tu fus enthousiasmé à l’idée d’apporter au peuple du Japon les trésors de l’Evangile.* Mais, à cause de tes talents, l’évêque Nectaire était opposé à ton départ* Il fallut l’intervention de ton père spirituel, le métropolite Isidore* Pour que tu puisses partir tandis que les anges du Ciel chantaient :
Réjouis-toi, sacrifice vivant pour Dieu,
Réjouis-toi, amour du prochain sans égal,
Réjouis-toi, offrande sur l’autel sacré,
Réjouis-toi, oblation pour la Vie en Christ,
Réjouis-toi, renoncement d’humilité,
Réjouis-toi, argile entre les mains du Père,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 3
Tu te mis en route pour ta mission,* Traversant la région de la Volga,* L’Oural et la Sibérie,* Là, à cause des rigueurs de l’hiver, tu dus attendre pour te rendre au Japon.* Mais Dieu le voulut afin de te faire rencontrer un saint missionnaire.* Tu patientas en chantant vers Lui : Alléluia !

Ikos 3
Alors que tu étais retenu à Nicolayevsk, l’archevêque Innocent,* Lui-même missionnaire aux Amériques, étant de passage,* Il te donna des conseils pour ta future mission au Japon.* Dieu voulut réunir en ces lieux le futur saint d’Alaska et celui de ses enfants d’Extrême Orient.* Et nous, émerveillés par la grâce de Dieu qui te protégeait et te guidait, nous te disons :
Réjouis-toi, qui abandonnas ton pays,
Réjouis-toi, qui t’en allas vers l’inconnu,
Réjouis-toi, qui illuminas tout un peuple,
Réjouis-toi, zèle et ferveur de la mission,
Réjouis-toi, enthousiasme des saints apôtres,
Réjouis-toi, disciple du saint d’Alaska,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 4
Saint Innocent te conseilla d’apprendre le japonais et de traduire les Evangiles.* Il te prévint que la tâche serait difficile,* Mais que tu l’accomplirais si tu parvenais à faire du Japon* Un pays qui serait comme le tien.* Il te donna sa propre croix, tu le remercias et tu louas Dieu en disant :
Alléluia !

Ikos 4
Arrivé à Hakodaté, tu fus déçu par l’accueil que tu reçus.* Les étrangers étaient perçus comme des ennemis par le peuple nippon.* Ton rêve se heurta à la dure réalité.* Tu cherchas à apprendre le japonais,* Mais personne ne voulait instruire un missionnaire.* Tu te réfugias en Dieu dans la prière et nous te chantons:
Réjouis-toi, foi que rien ne peut ébranler,
Réjouis-toi, fils aimant de la Mère Sainte,
Réjouis-toi, persévérance des apôtres,
Réjouis-toi, disciple parfait du Seigneur,
Réjouis-toi, zèle qui suscite miracles,
Réjouis-toi, commensal des élus du Ciel,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 5
La Providence de Dieu mit à nouveau sur ta route saint Innocent d’Alaska* Alors qu’il faisait escale à Hakodaté, il vint te voir* Et constatant ton découragement et l’abandon de ta mission,* Il t’exhorta fermement à apprendre le Japonais afin de permettre à ce peuple de louer Dieu en chantant :
Alléluia !

Ikos 5
Alors tu parvins à trouver un enseignant, et tu eus à cœur d’apprendre la langue nipponne* Tu allais même dans les écoles étudier avec les enfants* On tenta de t’en empêcher, mais tu poursuivis ton but.* Au bout de sept années studieuses, tu fus prêt pour ta mission,* Et nous te louons ainsi :
Réjouis-toi, humble étudiant devant le Christ,
Réjouis-toi, maître qui devint un élève,
Réjouis-toi, qui appris la langue du peuple,
Réjouis-toi, qui transmis le Verbe Divin,
Réjouis-toi, jardinier des âmes en friches,
Réjouis-toi, éveilleur à la vie divine,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 6
Un jour à la mission russe, à l’heure de Dieu* Vint un samouraï qui était aussi prêtre shintoïste.* Il menaça de te tuer, mais prenant la parole,* Tu lui parlas du Verbe de Dieu et de l’Evangile.* Car lui ayant demandé s’il savait ce que tu prêchais,* Et lui, ayant confessé qu’il ne le savait pas,* Tu rencontras en lui ton premier catéchumène et tu chantas vers Dieu :
Alléluia !

Ikos 6
Par la grâce du Dieu ami des hommes, Takouma Sawabé,* Qui voulait te tuer, reçut de toi la Parole de Vie.* Fidèlement il revint vers toi sans discontinuer pour apprendre la foi,* Et tu le baptisas d’une manière appropriée Paul,* Comme le persécuteur de chrétiens devenu apôtre des nations,* Et nous te clamons :
Réjouis-toi, courage invincible des purs,
Réjouis-toi, évangéliste de l’amour,
Réjouis-toi, samouraï de la charité,
Réjouis-toi, temple de la compréhension,
Réjouis-toi, berger qui cherche ses brebis,
Réjouis-toi, étoile du Soleil Levant,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 7
Paul devint le premier épi de ta moisson pour le Christ.* Il fut aussi le premier catéchiste de ta mission,* Car il parla à ses amis Sakai et Urano de trésor de l’Evangile,* Et tu les baptisas aussi de noms d’apôtres du Très Haut,* Ils devinrent Jean et Jacques,* Prémisses des foules de fidèles qui rejoindraient l’Arche du salut au Japon en chantant :
Alléluia !

Ikos 7
Le Saint Synode te fit revenir à Saint Petersbourg pour te nommer archimandrite* Et te confier la mission orthodoxe du Japon* Lorsque tu revins au Pays du Soleil Levant, par les efforts de Paul, Jean et Jacques,* Le Soleil de Justice éclairait un petit troupeau de fidèles qui te louèrent en disant :
Réjouis-toi, lampade éclairant la terre,
Réjouis-toi, icône du Royaume à venir,
Réjouis-toi, cierge ardant devant le Seigneur,
Réjouis-toi, portes royales de l’Eglise,
Réjouis-toi, tabernacle du Verbe Saint,
Réjouis-toi, encens montant vers Son Autel,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 8
Avec l’aide d’un assistant, tu entrepris alors ton œuvre pie de traduction.* Tu donnas à tes enfants par le baptême l’Evangile, les Psaumes et une grand partie de l’Ancien Testament pour bâtir le temple de leur âme,* Et ils remercierèrent Dieu en chantant:
Alléluia !

Ikos 8
Pendant trois décennies, chaque jour tu transféras les trésors de l’Eglise,* A tes enfants du Japon avides de la Parole de Vie.* Dans la langue de leurs ancêtres, ils reçurent la Liturgie, l’Octoèque et le Pentecostaire.* Tu travaillas inlassablement, comme un orfèvre qui affine l’or pour un bijou,* Et nous te chantons avec émerveillement :
Réjouis-toi, rayon du Soleil de Justice,
Réjouis-toi, nautônier de la nef d’Eglise,
Réjouis-toi, joaillier du Verbe traduit,
Réjouis-toi, forgeur de beauté liturgique,
Réjouis-toi, artisan d’offices divins,
Réjouis-toi, aède d’harmonies célestes
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 9
Mettant à profit toutes les occasions de te perfectionner dans la langue nipponne,* Et lorsque tu partis à Tokyo, tu te fis des amis parmi tous les milieux,* Et ainsi, lorsque le gouvernement japonais soupçonna tes activités,* Ce fut l’abbé du Temple Zojoji qui te donna refuge.* Et tu clamas vers Dieu :
Alléluia !

Ikos 9
Lorsque tu pus poursuivre tes activités au grand jour,* Devenu évêque, ton zèle ardent donna libre court à l’amour de Dieu :* En quelques années, églises, chapelles et missions fleurirent comme cerisiers au printemps,* Et tu construisis une cathédrale à Tokyo.* Paul et Jean furent ordonnés, l’un prêtre, l’autre diacre,* Et ils furent bientôt suivis par d’autres qui chantèrent avec reconnaissance :
Réjouis-toi, interprête de la Parole,
Réjouis-toi, chantre de la Sainte Ecriture,
Réjouis-toi, prière incarnée dans l’action,
Réjouis-toi, havre d’amour sur cette terre,
Réjouis-toi, incarnation de charité,
Réjouis-toi, apôtre aux talents multiples,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 10
Lorsque le temps des épreuves arriva, pendant la guerre rosso-japonaise,* Les fidèles nippons vinrent comme vers leur père te demander* Si les orthodoxes japonais pouvaient se battre contre leurs frères orthodoxes russes.* Tu leur répondis qu’ils devaient se battre par amour de leur patrie,* Mais sans haine pour leurs ennemis.* Alors ils louèrent Dieu en disant :
Alléluia !

Ikos 10
Pendant cette guerre, tu ne pris plus part aux offices publics de l’Eglise.* Tu permis au clergé de prier pour son pays et pour sa victoire.* Tu ne voulus pas partir et tu fus le Bon Samaritain des russes prisonniers au Japon,* Sans quitter le peuple nippon orthodoxe que tu avais illuminé.* Pour certains russes tu fus considéré comme traître, pour certains japonais comme un ennemi,* Mais pour tes enfants tu demeuras un père et ils te chantèrent :
Réjouis-toi, liberté de Dieu incarnée,
Réjouis-toi, foi sans limites ni frontières,
Réjouis-toi, amour universel des âmes,
Réjouis-toi, appui ferme des égarés,
Réjouis-toi, paternité compatissante,
Réjouis-toi, louange de la tolérance,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 11
Tu ne te ménageas pas, continuant ton œuvre de salut pour le peuple de Dieu au Japon,* Malade, tu quittas l’hôpital pour poursuivre tes traductions liturgiques.* Prières, chants, iconographie, instruction,* tu marquas de ton empreinte tous ces domaines d’activité de l’Eglise.* Sans cesse louant Dieu en disant :
Alléluia !

Ikos 11
Lorsque tu mourus, toi qui avais amené à la Vie tant de fidèles* Tu prononças le mot de résurrection.* Et tes funérailles attestèrent du très grand miracle que Dieu fit par toi :* En un demi siècle, avec grand amour du pays et de son peuple,* Tu établis l’Eglise du Japon sur les fondations solides de ta prédication.* Et avec nos frères orthodoxes du monde entier nous te chantons :
Réjouis-toi, qui fis fructifier tes talents,
Réjouis-toi, qui fus le serviteur fidèle,
Réjouis-toi, athlète dans le bon combat,
Réjouis-toi, victoire de l’humilité,
Réjouis-toi, reflet du Maître Tout Puissant,
Réjouis-toi, ressemblance renouvelée,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 12
Talentueux émissaire du Dieu d’amour, cette terre qui t’était étrangère,* Tu la portas dans ton cœur et tes prières sur l’autel du Christ,* Jusques au temps où par tes efforts en synergie avec la grâce sanctifiante,* Elle fut inséparable de toi et tu devins pour son peuple un père aimant,* Sans cesse clamant vers Dieu :
Alléluia !

Ikos 12
A ta naissance au Ciel, sur la terre nipponne, comme des bornes lumineuses,* Comme des cierges devant l’icône sainte du Christ,* Dans la langue de leurs ancêtres grâce à ton zèle et à ton amour de leur pays,* Plus de trente mille orthodoxes apportaient à Dieu la droite louange,* Et ils te louent à présent en chantant à pleine voix :
Réjouis-toi, borne du Paradis sur terre,
Réjouis-toi, chemin qui mène vers les Cieux
Réjouis-toi, voie droite du Saint Evangile,
Réjouis-toi, colonne qui guide vers Dieu,
Réjouis-toi, passerelle entre l’Ouest et l’Est,
Réjouis-toi, offrande agréable au Seigneur,
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 13 :
Tu es devenu le père des chrétiens orthodoxes du Japon,* Ô saint Père Nicolas égal-aux-apôtres,* Tu as donné toute ta vie en Christ pour amener au bercail salvifique de l’Eglise,* Tes enfants de la terre du Soleil Levant,* Tu as fait briller sur eux la Lumière de l’Evangile,* Et ils remercient le Dieu ami des hommes en clamant vers Lui : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Ikos 1
Toi qui, enfant, fus nourris de l’Evangile et de ses pieux enseignements,* Adulte, tu te consacras au Seigneur,* Et tu partis apporter le salut au peuple japonais,* Devenant à la fin de ta vie comme Abraham père d’une multitude de croyants.* Qui chantent ta louange en disant :
Réjouis-toi, qui connus le Ciel dès l’enfance,
Réjouis-toi, qui le voulus donner aux autres,
Réjouis-toi, consécration ardente à Dieu,
Réjouis-toi, enfant de l’Eglise Orthodoxe,
Réjouis-toi, père en Christ de nombreux enfants
Réjouis-toi, modèle des saints missionnaires
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !

Kondakion 1
Tu fus élevé dans la foi orthodoxe *Par ton père Dimitri qui était diacre,* Et par ta mère Xénia qui mourut lorsque tu avais cinq ans.* Dès l’enfance tu connus l’Eglise et ses mystères salvifiques,* Et lorsque tu fus adulte, tu quittas ton pays pour apporter la Lumière du Christ au Japon.* C’est pourquoi nous te clamons à pleine voix :
Réjouis-toi ô saint Nicolas du Japon !
+

PREMIERE PRIERE A SAINT NICOLAS DU JAPON EGAL-AUX-APÔTRES

Saint Nicolas, toi qui consacras toute ta vie* Au peuple japonais pour l’amener au havre de l’Eglise,* Intercède pour nous pécheurs,* Afin que Dieu nous donne, malgré notre indignité, * Et la faible mesure de nos talents,* De nous dévouer à la Sainte Eglise Orthodoxe,* Et de nous comporter de façon telle* Que nous puissions donner témoignage de notre foi* Pour apporter la Lumière à ceux qui la cherchent dans notre monde égaré dans le matérialisme et l’hédonisme.* Amen !

+

SECONDE PRIERE A SAINT NICOLAS DU JAPON EGAL-AUX-APÔTRES

Saint Nicolas, toi qui aimas d’un amour ardent le peuple japonais* Auquel tu apportas la Lumière de l’Evangile,* Intercède pour lui et pour nos frères orthodoxes au temps de l’épreuve qu’il connaissent à présent.* Par ta sainte prière, soutiens ceux qui ont été victimes du tremblement de terre et du raz-de-marée,* Console les affligés qui sont dans la peine et le deuil,* Protège ceux qui sont malades ou désespérés.* Que ton intercession soit, par la grâce du Dieu ami des hommes,* Un rempart contre les menaces qui rôdent autour d’eux.* Une protection contre les atteintes du Malin,* Et la consolation de leurs âmes. Amen !

Acathiste
composé pour la gloire de Dieu
et de Son saint hérarque égal-aux-apôtres
Nicolas du Japon
Par Claude Lopez-Ginisty
+
Fin et gloire à Dieu!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire