"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 22 novembre 2009

Acathiste à notre Mère parmi les Saints Marie l’Egyptienne



Kondakion 1

En l’an douzième de ton âge tu t’enfuis* Pour éviter les corrections de tes parents*Tu te rendis dans la ville d’Alexandrie* Et tu vécus longtemps une vie de débauche* Avant que le Seigneur ne t’appelle vers Lui* Tu allas vers le Ciel où nous te disons :
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Ikos 1

Prise dans le péché comme dans une gangue* Tu te livras aux plaisirs et crimes du corps* Oubliant jusques au souvenir du Seigneur* Mais l’Ami des hommes attendait patiemment* Tu Le rencontras, Le suivis et nous clamons :

Réjouis-toi, Bourgeon qui fleurit au désert
Réjouis-toi, Bouquet de vertus admirables
Réjouis-toi, Graine germée au sol du Christ
Réjouis-toi, Greffon de grâce florifère
Réjouis-toi, Floraison de la repentance
Réjouis-toi, Jardin des vertus de l’ascèse
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 2

Voyant un jour de nombreux voyageurs au port* Tu t’enquis de leur destination et appris* Qu’ils étaient en partance pour Jérusalem* Pour fêter l’exaltation de la Sainte Croix* Tu partis avec eux et nous chantons vers Dieu : Alléluia !

Ikos 2

Ton but n’était pas de faire pèlerinage* Mais de te livrer à ta perverse nature* Tu entraînas dans ton péché de nombreux hommes* Et tu souillas de tes actes la Terre Sainte * Mais c’est ton repentir qui nous fait te clamer :

Réjouis-toi, Emule de la Madeleine
Réjouis-toi, Modèle pour tous les pécheurs
Réjouis-toi, Résipiscence bienheureuse
Réjouis-toi, Regret transfiguré en grâce
Réjouis-toi, Remords qui conduit vers les Cieux
Réjouis-toi, Pénitence qui mène au Christ
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 3

Lorsque vint dans la Ville Sainte le moment* De révérer au Sépulcre de notre Christ* La Croix vénérable qui porta notre Vie* Tu voulus avec la foule entrer au Saint Lieu* Pour y chanter à pleine voix vers le Seigneur : Alléluia !

Ikos 3

Mais une secrète force te prévenait* D’aller avec les pèlerins dans le Saint Temple* Tout le monde pouvait monter vers le salut* Toi seule restais sur le parvis de la Grâce* La Lumière vint en ton âme et nous disons :

Réjouis-toi, Qui par la Croix sauvas ton âme
Réjouis-toi, Qui trouvas la Vie au tombeau
Réjouis-toi, Louange des pécheurs qui doutent
Réjouis-toi, Voie du retour vers le Seigneur
Réjouis-toi, Bonne pour tous les égarés
Réjouis-toi, Emblème du pardon de Dieu
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 4

Le repentir saisit ton âme pécheresse* Tu vis l’horreur de ta vie de malignité* Tes yeux se muèrent en fontaines de larmes* Au souvenir des ténèbres de ton passé* Devant ta conversion les anges s’exclamèrent : Alléluia !

Ikos 4

Près de l’icône sainte de la Toute Pure* Tu épanchas ta peine et l’horreur de ta vie* Consciente de l’égoût de ton impureté* Tu imploras Son aide prompte pour ton âme* Et la litanie des saints se mit à clamer :

Réjouis-toi, Prière ardente de la foi
Réjouis-toi, Preuve de la Miséricorde
Réjouis-toi, Force de la pure oraison
Réjouis-toi, Certitude d’être entendue
Réjouis-toi, Propitiation des ascètes
Réjouis-toi, Extinction de toutes passions
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 5

Tu demandais que par Sa sainte intercession* LaVierge Toute Bénie t’accorde de voir* L’Arbre salutaire de notre rédemption* Promettant de renoncer à ta vie malsaine* Pour l’amour du Christ vers Qui nous nous exclamons : Alléluia !

Ikos 5

Personne oncques ne fit appel à Elle en vain* Dans Son amour et sa miséricorde insignes*
La Mère des croyants intercédas pour toi* Auprès de Son Fils et notre Dieu bienveillant*
Et les Anges du Ciel se prirent à clamer :

Réjouis-toi, Qui rejetas tout ton passé
Réjouis-toi, Qui imploras la Vierge Pure
Réjouis-toi, Qui fus digne de Son amour
Réjouis-toi, Adhésion pure à l’Essentiel
Réjouis-toi, Réalisation de la Grâce
Réjouis-toi, Regard tourné vers le seul Christ
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 6

Tu promis renonçant aux choses de ce monde* De te mettre sur la Voie que t’indiquerait* Notre Avocate infaillible auprès du Seigneur* Lors tu entras dans l’Eglise du Saint Sépulcre*
Pour louer Dieu avec les autres pèlerins : Alléluia !

Ikos 6

Sortant de l’Arche du Salut tu demandas* A la Vierge bénie de t’indiquer la Voie* Et dans ton âme soudain une voix te dit* Que tu devais aller au-delà du Jourdain* Et les Ermites se réjouirent chantant :

Réjouis-toi, Qui ne revins pas en arrière
Réjouis-toi, Qui répondis à Son appel
Réjouis-toi, Promesse de miséricorde
Réjouis-toi, Icône du renoncement
Réjouis-toi, Rectitude d’engagement
Réjouis-toi, Enthousiasme de la métanie
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 7

N’emportant que trois pains tu partis au Jourdain* Arrosant tout au long le chemin de tes larmes* Et par cette douce rosée de repentance* Ton âme aride commença à refleurir*
Tandis que dans ton cœur résonnait l’éternel : Alléluia !

Ikos 7

Tu lavas tes mains et ton visage au Jourdain* Laissant dans les eaux du Baptême du Seigneur* Les guenilles pécheresses de ton passé* Puis tu allas au Monastère du Prodrome* Te confesser et communier et nous te disons :

Réjouis-toi, Regard tourné vers l’Avenir
Réjouis-toi, Clôture du seul nécessaire
Réjouis-toi, Brebis retrouvée par le Maître
Réjouis-toi, Agnelle du troupeau divin
Réjouis-toi, Ombre de la Grâce au désert
Réjouis-toi, Fleur pénitente du Jourdain
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 8

Ayant communié aux Saints et Divins Mystères* Tu fus régénérée dans ton âme et dans ton corps* Et gardant au cœur une douce componction* Tu t’engageas plus avant au sein du désert* Et la cohorte des élus clama vers Dieu : Alléluia !

Ikos 8

Quarante-sept ans tu vécus dans la solitude* Pratiquant l’ascèse du corps et de l’esprit* Et tu livras aux démons des combats terribles* Pendant dix-sept années remplies d’épreuves dures*
Et les ascètes d’autrefois chantaient pour toi :

Réjouis-toi, Temple de Dieu de chair et d’os
Réjouis-toi, Richesse du dépouillement
Réjouis-toi, Combat vainqueur contre la nuit
Réjouis-toi, Victoire acquise sur les sens
Réjouis-toi, Oubli de soi dans la prière
Réjouis-toi, Chœur des vertus érémitiques
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 9

Tu vécus de racines et d’herbes sauvages* Et tes seuls habits tombant bientôt en lambeaux* Tu ne fus vêtue que de soleil et de vent* Et de la seule robe d’innocence d’Eve* Lorsqu’en Paradis elle louait Dieu disant : Alléluia !

Ikos 9

Tu savais que l’on peut vivre de la Parole* Et tu vécus de cette Parole incarnée* Dans la communion de prière avec le Christ* Ignorant saintement faim soif froid et chaleur* Tandis que les justes exultaient en clamant :

Réjouis-toi, Contemplation du seul vrai Bien
Réjouis-toi, Sagesse du silence orant
Réjouis-toi, Enfant qui retrouva le Père
Réjouis-toi, Existence offerte au seul Fils
Réjouis-toi, Vase d’élection de l’Esprit
Réjouis-toi, Solitude habitée par Dieu
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 10

Ainsi tu purifias ton corps par cette ascèse* Le rendant transparent à l’amour du Seigneur* Tu fus sans discontinuer en Sa présence* Une Apparence humaine habitée par la Grâce* Un souffle dans le désert psalmodiant sans cesse : Alléluia !

Ikos 10

Un jour apparut saint Zossima dans ta vie* Apprenant les miracles du Christ pour ton âme* Il fut émerveillé de l’amour fou de Dieu* Mais tu lui fis promettre de cacher au monde* Les merveilles qui nous font t’acclamer ainsi :

Réjouis-toi, Parvis de l’espoir des fidèles
Réjouis-toi, Intercession pour les pécheurs
Réjouis-toi, Piété nue devant le Seigneur
Réjouis-toi, Humilité devenue Femme
Réjouis-toi, Oratoire humain du désert
Réjouis-toi, Prière instante devant Dieu
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 11

Tu fis au saint moine le récit de ta vie* Lui parlant avec franchise de ton passé* Il vit avec bonheur dans ton cheminement* La grande miséricorde de notre Dieu* Pour ceux qui se repentent et s’exclament vers Lui : Alléluia !

Ikos 11

Dans les sables du désert par l’amour du Christ* Et par les grands exploits du combat ascétique* Tu transformas la boue de ta vie de débauche* En diamant très pur pour la gloire du Seigneur* Et ce découvrant,,, saint Zossima s’exclama :

Réjouis-toi Subtile alchimie de la Grâce
Réjouis-toi Offrande au Soleil de Justice
Réjouis-toi Mesure de l’ascèse sainte
Réjouis-toi Garde sainte de l’Essentiel
Réjouis-toi Dépouillement devenu or
Réjouis-toi Abondance du dénuement
Réjouis-toi Sainte Marie l’Egyptienne !



Kondakion 12

L’an suivant saint Zossima vint te communier* Tu récitas le Cantique de Syméon* Et partageas avec lui un dernier repas* Lui enjoignant de venir à nouveau vers toi* Au prochain Carême où on loue Dieu en disant : Alléluia !

Ikos 12

Lorsqu’il revint ne te trouvant pas il pria* Et Dieu le mena vers ton corps incorrompu* Et il sut qu’un an plus tôt tu allas au Christ* Après avoir reçu Son corps immaculé* Il leva les yeux aux Cieux et se mit à dire :

Réjouis-toi, Colonne de la tempérance
Réjouis-toi, Autel de la frugalité
Réjouis-toi, Tabernacle du seul Seigneur
Réjouis-toi, Holocauste agréable à Dieu
Réjouis-toi, Offrande du corps et de l’âme
Réjouis-toi, Encens fragrant qui monte au ciel
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 13

Zossima enterra tes reliques bienheureuses* Que les bêtes sauvages n’avaient point touché* Il sut que tu avais rejoint ton Maître Christ* Pendant la journée du Grand et Saint Vendredi* Tandis que tous les chrétiens chantaient vers leur Dieu :
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !
(Ce kondakion est dit trois fois.)

Ikos 1

Prise dans le péché comme dans une gangue* Tu te livras aux crimes et plaisirs du corps* Oubliant jusques au souvenir du Seigneur* Mais l’Ami des hommes attendait patiemment*
Tu Le rencontras, Le suivis et nous clamons :

Réjouis-toi, Bourgeon qui fleurit au désert
Réjouis-toi, Bouquet de vertus admirables
Réjouis-toi, Graine germée au sol du Christ
Réjouis-toi, Greffon de grâce florifère
Réjouis-toi, Floraison de la repentance
Réjouis-toi, Jardin des vertus de l’ascèse
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !

Kondakion 1
En l’an douzième de ton âge tu t’enfuis* Pour éviter les corrections de tes parents*Tu te rendis dans la ville d’Alexandrie* Et tu vécus longtemps une vie de débauche* Avant que le Seigneur ne t’appelle vers Lui* Tu allas vers le Ciel où nous te disons :
Réjouis-toi, ô Sainte Marie l’Egyptienne !


Prière à notre Mère Parmi les Saints Marie l’Egyptienne

O Sainte Marie l’Egyptienne* Pénitente accomplie auprès du Seigneur* Apprends-nous le repentir que tu manifestas tout au long de ta vie* Donne-nous de voir notre péché* Et de trouver le chemin du retour vers Dieu* Enseigne-nous la ferveur du Don total que fut ta vie bienheureuse* Dans le désert de notre vie viens nous visiter comme Saint Zossima le fit pour toi* Et apporte-nous une parole de Vie pour que nous renoncions au néant du monde* Et que par le signe de la Croix Vénérable qui marqua le début de ton cheminement vers la Lumière* Nous soyons ajoutés à la liste des pénitents en partance pour le Ciel* Dans le désert aride de notre cœur viens intercéder pour nous* Nous apprenant que nul pécheur n’est abandonné du Christ pourvu qu’il se convertisse et qu’il vive dans Son Amour ineffable*
O Sainte Marie l’Egyptienne* Dans l’exil volontaire de nos manquements* Dans l’oubli où le péché nous plonge* Intercède pour que nous revenions promptement vers le salut* Et que sans discontinuer nous fassions mémoire de Dieu * Afin d’être éclairés par Sa seule Grâce* Amen !


Acathiste composé en l’honneur
de notre Mère parmi les Saints
Marie l’Egyptienne
et pour la gloire de l’Eglise du Christ
Par Claude Lopez-Ginisty


Icône de Sainte Marie l'Égyptienne
Fin et Gloire à notre Dieu !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire