"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 24 novembre 2016

Racines Orthodoxes/ Mois de novembre 11/24

11 novembre

Saint Martin de Tours

+
+

Ton 4



Tropaire à saint Martin, évêque de Tours.
(Natalice en 400 A.D.)

Ta miséricorde envers le pauvre sans vêtement t’a valu, ô Martin,*
De contempler le Christ qui disait aux anges :*
Martin m’a revêtu de ce vêtement,*
Aie pitié de nous qui sommes pauvres*
Et qui n’avons pas d’œuvres bonnes pour nous vêtir,*
Et prie le Seigneur de l’univers*
Qu’il fasse miséricorde à nos âmes.


Source:

Autre tropaire

Ton 4


Brûlant de zèle pour le vrai Dieu, *
en moine et pontife tu l'as servi; *
dans le ciel tu as trouvé la couronne des saints *
et sur terre grande gloire, Martin; *
pour vêtir un pauvre tu partageas en deux ton manteau, *
dont tu vis ensuite le Christ revêtu; *
dans les campagnes tu portas la lumière de la foi *
et de tes miracles mainte ville fut témoin. *
Père célébré dans tout l'univers *
pour ton zèle de pasteur et ton ardente charité, *
en faveur de nos âmes prie le Christ notre Dieu.


Composé
par le hiéromoine Denis Guillaume
de bienheureuse mémoire
en 1994

+








Ton 3

Tropaire à saint Véran, évêque de Cavaillon

(Natalice au 4ème siècle)

Tu vécus en ermite près de Cavaillon,*
Mais les foules attirées par ta renommée,*
T'incitèrent à fuir, et tu allas à Rome*
Revenu au pays, tu fus nommé évêque*
Et tu gouvernas tes ouailles avec sagesse.*
Saint Véran intercède auprès de Dieu pour nous!

+
+++++
+





Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire