"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 21 août 2016

Racines Orthodoxes/ Mois d'août/8/21 août

8 août


Reliquaire de sainte Pome

Ton 4
Tropaire à sainte Pome
de Châlons-sur-Marne
(Natalice aux 1ers siècles)

Modèle admirable de vertu et d'ascèse,*
Et sœur selon la chair du hiérarque Memmie,*
Tu rejoignis ton illustre frère à Châlons*
Où tu devins le miroir des femmes chrétiennes,*
Et le vivant écrin des vertus angéliques:*
Sainte Pome intercède pour ceux qui t'honorent!

+



Ton 5

Tropaire à saints Ternat, Gervais et Gédéon
de Besançon
(Natalices en 680, 685 et 797 A.D.)

Illustres hiérarques du siège bisontin,*
Vous servîtes avec zèle la Sainte Eglise.*
Pasteurs attentionnés des brebis du Seigneur,*
Vous les avez éduquées selon l'Evangile,*
C'est pourquoi Dieu vous a comptés parmi les saints:*
Ternat, Gervais et Gédéon, priez pour nous!

+



Ton 8
Tropaire à saint Léobald et saint Mommole
de Fleury
(Natalice en 650 et 677 A.D.)

Saint Théobald, tu as abandonné le monde*
Pour ériger le monastère de Fleury,*
Et tu y mis Saint Mommole comme higoumène*
Il y porta les reliques de saint Benoît*
Dans le monastère que tu avais créé.*
Saints de Dieu intercédez pour ceux qui vous chantent!

+



Ton 6
Tropaire à sainte Sigrade,
mère de saint Léger d'Autun
(Natalice en 680 A.D.)

Mère chrétienne avec un courage invincible,*
Tu vis ton fils Guérin lapidé sous tes yeux*
Et ton enfant Léger d'Autun martyrisé,*
Mais tu restas ferme dans la foi orthodoxe*
En embrassant la vie monastique à Soissons.*
Ô sainte Sigrade intercède pour nos âmes!

+
+++++
+

Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire