"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 11 juillet 2016

Racines orthodoxes 28 juin/11 juillet

28 juin



Fête de saint Irénée de Lyon
et
+


Ton 4
Tropaire à saint Léon II,
Pape orthodoxe, confesseur,
(Natalice en 683 A.D.)

Pieux savant versé dans les Saintes Ecritures,*
Chantre avisé qui composa de belles hymnes,*
Et réforma brillamment le chant grégorien,
Tu fus un père pour les pauvres de ta ville,*
Providence des veuves et des orphelins.*
Saint Léon, prie le Seigneur de sauver nos âmes!

+


Ton 5
Tropaire à saint Paul I,
Pape orthodoxe,
(Natalice en 767 A.D.)

Tu succédas comme pape à ton frère Etienne,*
Tu protégeas les reliques des Catacombes*
Et tu transformas ta maison en monastère.*
Tu honoras sainte Pétronille de Rome,*
Vénérée par les rois francs qui te protégeaient.*
Saint Paul, supplie le Seigneur de sauver nos âmes!

+



Ton 6
Tropaire à sainte Téchilde, reine,
(Natalice en 600 A.D.)

Fille de Clovis qui épousa un monarque,*
Ton époux régnait sur la Bourgogne et l'Auvergne,*
Tu te consacrais à la prière et aux œuvres,*
Préparant ta vie au Royaume du Seigneur.*
Sainte reine Téchilde, auprès du Roi de Gloire,*
Intercède pour que nos âmes soient sauvées!

+

16 Jouarre crype Saint-Paul cénotaphe de Théodechilde par archiromane1
Cénotaphe de sainte Théodechilde
sur

Ton 7
Tropaire à sainte Théodechilde, moniale,
(Natalice en 660 A.D.)

Tu fus moniale au couvent de Faremoutier,*
Avant de devenir higoumène de Jouarre.*
Par l'exemple insigne de tes vertus sacrées,*
Tu guidas saintement les âmes de tes sœurs
Vers le Royaume éternel où tu pries pour nous,*
Ô sainte Théochilde, pour que Dieu nous sauve!

+
+++++
+


Pour la date de la fête du saint, nous avons choisi la date du natalice (naissance au Ciel) plus traditionnelle dans l'Eglise Orthodoxe. Les tropaires de notre invention, sont rédigés en alexandrins non rimés, et peuvent se chanter sur les tons slaves habituels. Nous avons en Occident de nombreux intercesseurs locaux qui veillent aussi sur nous depuis des siècles. Beaucoup sont, hélas, complètement oubliés. Il est naturel que nous les célébrions conjointement avec les saints russes, grecs, serbes ou roumains qui ont ramené l'Orthodoxie sur nos terres. Souvent, les reliques bénies de ces saints abandonnés, ont, lorsqu'elles ont été vénérées et honorées d'une icône, manifesté la grâce de Dieu par le miracle du myrrhon.
Que les prières de nos pères dans la foi les saints orthodoxes d'occident, et celle de nos parrains spirituels les saints orthodoxes d'Orient agissant en synergie, nous conduisent au Royaume éternel du Père, du Fils et du Saint Esprit! Amen!

Claude Lopez-Ginisty

Je serais reconnaissant aux lecteurs qui ont connaissance d'icônes des saints mentionnés de me le faire savoir: claudelopezginisty@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire