"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 11 décembre 2011

ACATHISTE À NOTRE PERE PARMI LES SAINTS LUC DE SIMFEROPOL, LE CHIRURGIEN



Kondakion 1
Saint hiérarque et confesseur invincible de l’Orthodoxie, qui en terre de Crimée, brilla tel un luminaire éclatant ; toi qui fus persécuté pour le Nom du Christ et peina honorablement ; louant le Seigneur qui te glorifia, nous te chantons cette hymne de louange.  Aussi, par la grande liberté dont tu jouis auprès du Maître du ciel et de la terre, délivre-nous de toute maladie de l’âme et du corps, et affermis-nous dans l’Orthodoxie, afin que nous t’acclamions tous dans la componction :
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Ikos 1
Ô glorieux Luc, toi qui converses avec les anges et guides les hommes, à l’instar de l’évangéliste et apôtre dont tu portes le nom, tu reçus de Dieu le don de guérir les maladies, accomplissant maints labeurs pour soigner les souffrances du prochain, et bien que vivant dans la chair, tu fus indifférent à celle-ci, glorifiant par les bonnes œuvres le Père Céleste. C’est pourquoi avec gratitude, nous t’acclamons ainsi:

Réjouis-toi, qui depuis ta jeunesse soumis ton esprit au joug du Christ ;
Réjouis-toi, qui fus la demeure précieuse de la Sainte Trinité ;
Réjouis-toi, car tu héritas de la béatitude des miséricordieux, selon la parole du Seigneur ;
Réjouis-toi, car tu guéris de nombreuses maladies par la foi du Christ et la science donnée par Dieu;
Réjouis-toi, médecin généreux de ceux qui souffrent de maladies corporelles ;
Réjouis-toi, qui guéris les hommes d’armes sur le champ de bataille;
Réjouis-toi, guide inspiré de tous les médecins ;
Réjouis-toi, prompt secours de ceux qui sont dans l’affliction et le besoin ;
Réjouis-toi, affermissement de l’Église du Christ ;
Réjouis-toi, lumière de notre terre ;
Réjouis-toi, louange des ouailles de Crimée ;
Réjouis-toi, ornement de la cité de Simféropol,
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 2
Voyant dans les hommes comme dans un miroir, la sagesse et la gloire du Créateur de toutes choses au moment des soins, tu élevais sans cesse ton esprit vers Lui, ô sage en Dieu. Aussi, éclaire-nous par la lumière de ta divine sagesse, afin que nous nous écriions ensemble avec toi : Alléluia !

Ikos 2
Ô Luc très-glorieux, tu as illuminé ton esprit par les enseignements Divins; repoussant toute sagesse charnelle, tu te soumis à la volonté du Seigneur. Imitant les Apôtres qui, à la parole du Christ, abandonnèrent tout et Le suivirent, ô saint, tu obéis au Seigneur qui t’appelait par la voix de l’évêque, et tu reçus la prêtrise dans l’Église du Christ ; c’est pourquoi, te magnifiant comme un guide sage en Dieu, nous t’acclamons  par ces paroles:

Réjouis-toi, joie de ton Ange gardien ;
Réjouis-toi, car tu ne l’attristas en rien ;
Réjouis-toi, qui étonnas les sages de ce monde par tes connaissances;
Réjouis-toi, qui te détournas des ouvriers d’iniquité ;
Réjouis-toi, contemplateur et prédicateur de la sagesse Divine ;
Réjouis-toi, maître éloquent de la véritable théologie ;
Réjouis-toi, qui observas strictement les traditions apostoliques ;
Réjouis-toi, cierge allumé par Dieu, qui dispersa les ténèbres de l’impiété ;
Réjouis-toi, étoile montrant la voie du salut ;
Réjouis-toi, zélateur de l’Orthodoxie ;
Réjouis-toi, pourfendeur des schismatiques ;
Réjouis-toi, qui eus soif des témoignages et des jugements du Seigneur ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 3
Par la puissance de la Grâce divine, tu reçus dès cette vie, ô saint hiérarque Luc, le don de guérir les maladies ; aussi tous ceux qui accourent vers toi, recouvrent la santé corporelle et spirituelle, criant à Dieu : Alléluia !

Ikos 3
Ayant le soin incessant des âmes qui te furent confiées par Dieu, ô bienheureux Luc, tu les guidas pastoralement vers le salut. C’est pourquoi tu reçois de nous ces louanges que nous t’adressons avec ferveur :

Réjouis-toi, qui fus empli de la connaissance divine ;
Réjouis-toi, qui fus recouvert par la grâce de l’Esprit Saint ;
Réjouis-toi, imitateur de la pauvreté du Christ ;
Réjouis-toi, bon pasteur, qui recherchas les égarés dans les vaines croyances ;
Réjouis-toi, ouvrier de la vigne du Christ, toi qui affermis les enfants de Dieu dans l’Orthodoxie ;
Réjouis-toi, bouclier qui défend la piété ;
Réjouis-toi fondement inébranlable de l’Orthodoxie ;
Réjouis-toi, solide roc de la foi ;
Réjouis-toi, pourfendeur et éradicateur du manque de foi et des nuisibles rénovateurs ;
Réjouis-toi, sage appui de ceux qui avancent dans l’œuvre spirituelle ;
Réjouis-toi, havre paisible des persécutés pour la justice :
Réjouis-toi, qui pris ta croix et suivis le Christ ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 4
Assailli par une tempête de pensées, l’humble serviteur de Dieu se demandait ce que le Seigneur dirait de lui, alors qu’on le sollicitait d’accepter le rang épiscopal. Il se remit alors entièrement au Christ notre Dieu, Lui rendant grâce en disant « Béni est Dieu qui déverse Sa grâce sur Ses pontifes » en Lui chantant : Alléluia.

Ikos 4
Ô Luc le théophore, Les fidèles orthodoxes persécutés pour la justice, entendant parler des fructueuses vertus de ton âme, et te voyant au nombre des hiérarques, comme un digne récipient de la grâce divine qui remédie aux faiblesses et qui supplée aux déficiences, furent en admiration devant le plan divin te concernant et t’offrirent ces louanges :

Réjouis-toi, pontife nommé à l’avance par le Seigneur Lui-même ;
Réjouis-toi, qui ne renonças jamais au sacerdoce malgré les persécutions ;
Réjouis-toi, ornement des hiérarques ;
Réjouis-toi, bon pasteur, toi qui donnas ta vie pour tes ouailles ;
Réjouis-toi, luminaire flamboyant de l’Église ;
Réjouis-toi, émule des Apôtres ;
Réjouis-toi, parure des confesseurs ;
Réjouis-toi, qui renonças à prendre soin de ta propre personne ;
Réjouis-toi, qui mets fin aux afflictions ;
Réjouis-toi, qui te préoccupas des ignorances des hommes ;
Réjouis-toi, qui, par ta vie, ne fis point honte à tes enseignements;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 5
Ô saint hiérarque Luc, veillant sur ceux qui ont été rachetés par le Sang Divin, lorsque tu reçus le sacre épiscopal, qui fut approuvé par le saint patriarche Tykhon aux jours des terribles persécutions, tu accomplis diligemment  la prédication de la bonne nouvelle, admonestant, interdisant, suppliant, en toute longanimité et en édifiant, tu chantais à Dieu : Alléluia !

Ikos 5
Les milices des Anges admirèrent tes hauts faits, lorsque, tu supportas avec force de cœur et sans murmurer, incarcération et exil en Sibérie pour le Nom du Seigneur et la sainte Église du Christ, préparant ton salut par ta grande patience, et édifiant les âmes des fidèles par ton exemple. Aussi, nous te vénérons avec amour, t’honorant de nos louanges ainsi :

Réjouis-toi, lampe posée sur le chandelier de l’Église ;
Réjouis-toi, qui fis œuvre de patience comme le demande l’Écriture ;
Réjouis-toi, qui empêchas les fidèles de te défendre ;
Réjouis-toi, qui te livras volontairement à ceux qui de nuit te saisirent ;
Réjouis-toi, qui fus calomnié par les juges iniques ;
Réjouis-toi, qui te rendis sans murmurer avec humilité en captivité ;
Réjouis-toi, qui fus chassé de ta cathèdre pour la justice ;
Réjouis-toi, qui fus pleuré par tes fidèles ;
Réjouis-toi, qui fus meurtri et souffleté pour le Seigneur crucifié ;
Réjouis-toi, qui fermas les bouches des ennemis de Dieu ;
Réjouis-toi, qui, même en exil, annonças les vérités célestes ;
Réjouis-toi, car les martyrs, dans l’allégresse, contemplaient ta patience au ciel;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 6
Du mystère de la Très Sainte, Consubstantielle et Indivisible Trinité, Tu fus le prédicateur incessant, en captivité, et dans les cités où tu fus exilé, souffrant la faim, le froid et la violence des ennemis de Dieu. Aussi, l’Église de Crimée proclame les merveilles de Dieu qui s’accomplirent en toi, ô saint hiérarque Luc, car tu reçus le don de guérir les maladies de l’âme et du corps, afin que nous tous, d’un seul cœur et d’une seule bouche, chantions à Dieu : Alléluia !

Ikos 6
Tu as brillé comme une étoile étincelante pour ton troupeau de Krasnoïarsk et de Tambov, illuminant les âmes des fidèles et dispersant les ténèbres de l’impiété et de l’athéisme. Ainsi, les béatitudes du Christ furent accomplies en toi. Chassé de ville en ville, supportant les calomnies, tu accomplis avec ardeur ton ministère archipastoral, et par la douceur de tes écrits tu nourris les affamés et les assoiffés de justice, qui t’acclament ainsi avec gratitude :

Réjouis-toi, qui guides tous les fidèles vers le ciel ;
Réjouis-toi, authentique zélateur de la gloire de Dieu ;
Réjouis-toi, invincible combattant pour le Christ ;
Réjouis-toi, qui supportas les outrages et les coups pour le Christ notre Seigneur ;
Réjouis-toi, véritable imitateur de Son humilité ;
Réjouis-toi, vase d’élection de l’Esprit Saint ;
Réjouis-toi, qui entras avec les sages dans la joie de ton Seigneur ;
Réjouis-toi, dénonciateur de la cupidité ;
Réjouis-toi, qui montras le péril de la vanité ;
Réjouis-toi, qui appelas les impies à la conversion ;
Réjouis-toi, par qui l’Ennemi du genre humain a été couvert de honte ;
Réjouis-toi, par qui le Christ notre Dieu fut glorifié ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 7
Voulant accomplir dignement l’exploit que Dieu te confia, tu revêtis complètement l’armure Divine, et tu te mis à lutter contre les princes de ce monde et les esprits méchants sous le ciel, ceignant tes reins par la vérité  et prenant le casque du salut, tu éteignis, ô Luc le confesseur, toutes les flèches enflammées du Malin, chantant au Dieu et Créateur : Alléluia !

Ikos 7
Ô saint hiérarque Luc, les hommes iniques fomentant une nouvelle persécution contre l’Église du Christ, te reléguèrent au plus profond de la taïga, et, lorsque tu étais proche de la mort, la main de Dieu te secourut, et tu t’écrias avec Paul : « Jusques à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, la nudité ; nous sommes maltraités… Persécutés, nous supportons ; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusques à maintenant ». Aussi, sachant tout cela, nous te magnifions ainsi :

Réjouis-toi, bienheureux confesseur du Christ ;
Réjouis-toi, qui supportas le froid extrême ;
Réjouis-toi, qui, au seuil de la mort, fus gardé par le Seigneur ;
Réjouis-toi, qui manifestas une entière abnégation ;
Réjouis-toi, qui unis ton âme au Christ ;
Réjouis-toi, qui eus toujours le Seigneur crucifié devant tes yeux;
Réjouis-toi, qui demeuras sans fléchir dans les veilles et la prière ;
Réjouis-toi, véritable zélateur de la consubstantielle Trinité ;
Réjouis-toi, guérisseur prompt  et anargyre de toute maladie ;
Réjouis-toi, qui soignas les fractures et les tumeurs ;
Réjouis-toi, qui guéris même cancer des os ;
Réjouis-toi, car par ta foi et tes labeurs, tu rétablis les paralysés ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !


Kondakion 8
Ô Luc le confesseur, errant dans la vallée des larmes, tu fus un exemple de patience, de tempérance et de pureté,. Tu manifestas l’amour évangélique, alors que ta patrie était envahie, peinant jour et nuit dans les hôpitaux, guérissant les blessures des hommes d’armes, étonnant par ton absence de rancune et ton amour tous les hommes qui t’éprouvaient et les convertissant au Christ, afin qu’ils Lui chantent : Alléluia ! 
Ikos 8
Ô miséricordieux Luc, tu fus entièrement empli de l’amour du Christ, tu donnas ta vie pour tes ouailles, et comme un ange gardien, tu fus présent pour ceux qui étaient proches comme pour ceux qui étaient éloignés, adoucissant les méchants, réconciliant les ennemis, et montrant à tous la voie du salut. Nous remémorant tes labeurs pour le bien des hommes, nous te clamons avec gratitude :

Réjouis-toi, qui montras un amour admirable envers ta patrie terrestre ;
Réjouis-toi, maître d’humilité et de douceur ;
Réjouis-toi, qui supportas avec courage les exils et les violences ;
Réjouis-toi, qui enduras souffrances et tourments pour le Christ ;
Réjouis-toi, qui Le confessas avec fermeté ;
Réjouis-toi, qui par l’amour du Christ, vainquis la haine des ennemis;
Réjouis-toi, père miséricordieux, qui recherchas le salut de la multitude ;
Réjouis-toi, qui fus éprouvé par de grandes afflictions ;
Réjouis-toi, qui supportas avec patience les persécutions ;
Réjouis-toi, car tu prias le Seigneur pour tes ennemis ;
Réjouis-toi, car tu vainquis par l’amour  toute inimitié;
Réjouis-toi, qui soumis les cœurs endurcis par ta longanimité ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 9
Ô saint hiérarque Luc, tu as été tout pour tous, à l’instar de l’apôtre, afin d’en sauver quelques-uns, accomplissant ton exploit archipastoral dans la région de Tambov, édifiant et restaurant les églises au prix de nombreuses peines, observant les règles des Pères, ne cessant de servir pour le salut de ton troupeau, chantant avec pureté à Dieu : Alléluia !

Ikos 9
Ô saint hiérarque Luc, des rhéteurs seraient incapables d’énoncer la multitude des bienfaits que tu accomplis sur la terre de Crimée, car comme un père aimant ses enfants, ta droite généreuse s’étendait partout. C’est pourquoi, nous qui voulons imiter ta bonté, nous t’acclamons ainsi avec admiration :

Réjouis-toi, rayon de l’amour de Dieu ;
Réjouis-toi, trésor inépuisable de la miséricorde du Sauveur ;
Réjouis-toi, qui donnas de tes biens aux pauvres ;
Réjouis-toi, qui aimas ton prochain plus que toi-même ;
Réjouis-toi, qui nourris les orphelins ;
Réjouis-toi, qui visitas les malades dans les prisons ;
Réjouis-toi, qui secourus les pauvres en maints lieux de ta patrie ;
Réjouis-toi, qui nourris les indigents ;
Réjouis-toi, qui consolas ceux qui étaient dans le malheur ;
Réjouis-toi, car la Mère de Dieu se réjouit de la profondeur de ta miséricorde ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 10
Sans cesse tu servis, ô saint hiérarque, le salut de tes ouailles de Crimée, et, à l’instar du Chef des Pasteurs, tu pris sur tes épaules les égarés pour les amener au Dieu et Père. Aussi, tu consolas par la miséricorde Divine et amenas par tes paroles édifiantes à corriger leur vie tous ceux qui venaient à toi, les incitant à chanter à Dieu, d’un cœur pur : Alléluia !

Ikos 10
Ô saint hiérarque Luc, tu fus un fidèle serviteur du Roi du Ciel, le Christ notre Dieu, et tu annonças inlassablement la parole de vérité dans toutes les églises de la terre de Tauride, assurant aux âmes la nourriture salvatrice de l’Évangile, et leur enseignant à observer fidèlement les règles de l’Église. C’est pourquoi, comme un bon pasteur, nous t’acclamons ainsi :

Réjouis-toi, prédicateur infatigable de la vérité évangélique ;
Réjouis-toi, qui veillas sur ton troupeau raisonnable ;
Réjouis-toi, qui le protégeas des loups spirituels ;
Réjouis-toi, strict observateur des dispositions ecclésiales ;
Réjouis-toi, gardien fidèle de la foi orthodoxe ;
Réjouis-toi, car l’Esprit Saint écrivit par toi des paroles salvatrices ;
Réjouis-toi, car tu manifestas le mystère de la véritable théologie ;
Réjouis-toi, éclair qui foudroya l’orgueil ;
Réjouis-toi, tonnerre qui effraya ceux qui vivaient dans l’iniquité ;
Réjouis-toi, qui répandis la piété ancestrale ;
Réjouis-toi, hiérarque qui guida les pasteurs et les éclairas ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 11
Ô saint de Dieu, les cantiques furent incessants près de ta tombe, lors de ta bienheureuse dormition. Nombreux étaient ceux qui te connaissaient comme théophore et égal aux anges et qui se rassemblèrent de tous les confins de ta patrie terrestre afin d’offrir une prière universelle pour ton âme qui montait vers les demeures célestes, en chantant à Dieu : Alléluia !

Ikos 11
Ô saint hiérarque Luc, tu es un cierge pour l’Église du Christ, brûlant de la lumière immatérielle de la grâce de Dieu, et illuminant tous les confins de notre terre. Lorsque vint le temps de ton départ, les Anges divins reçurent ton âme et la firent monter vers les demeures célestes. Aussi, commémorant ta bienheureuse dormition et ta glorification dans les cieux comme sur la terre, nous t’offrons avec joie ces louanges :

Réjouis-toi, luminaire radieux qui ne s’assombrit pas ;
Réjouis-toi, qui amenas les multitudes à glorifier le Père céleste ;
Réjouis-toi, car la lumière de tes œuvres brilla devant les hommes ;
Réjouis-toi, car tu fus agréable à Dieu par ta vie de juste ;
Réjouis-toi, saint de Dieu, qui achevas ton parcours dans la piété ;
Réjouis-toi, qui obtins de Dieu la foi, l’espérance et la charité ;
Réjouis-toi, qui es désormais éternellement uni au Christ que tu as aimé ;
Réjouis-toi, héritier du Royaume Céleste et de la gloire éternelle ;
Réjouis-toi, pontife, empli des dons de la grâce par l’éternel Grand-Prêtre ;
Réjouis-toi, prompt intercesseur pour ceux qui t’invoquent ;
Réjouis-toi, nouveau luminaire et affermissement de la terre de Crimée ;
Réjouis-toi, saint protecteur du peuple chrétien ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 12
Ô saint hiérarque Luc, connaissant la grâce céleste qui te fut accordée, nous vénérons pieusement l’image de ton précieux visage, attendant de recevoir ce que nous demandons à Dieu par ton intercession. C’est pourquoi, accourant vers tes reliques, nous te supplions avec componction : affermis-nous dans la foi orthodoxe, et fais que, étant agréable à Dieu par de bonnes œuvres, nous L’acclamions sans cesse : Alléluia !

Ikos 12
Ô confesseur du Christ, chantant à Dieu, qui est merveilleux dans Ses saints, nous te louons, hiérarque et intercesseur devant le Seigneur. Tu es tout entier dans les hauteurs, sans pour autant délaisser ce monde, ô hiérarque Luc, tu règnes à jamais avec le Christ et tu intercèdes pour nous pécheurs devant le Trône de Dieu. Aussi, nous t’acclamons avec componction :

Réjouis-toi, contemplateur de la lumière inaccessible ;
Réjouis-toi étoile rayonnante qui brille au-dessus de notre terre ;
Réjouis-toi, car les Anges et les hommes sont dans l’allégresse avec toi ;
Réjouis-toi, qui enseignas les commandements du Christ et les pratiquas ;
Réjouis-toi, car tu fus un digne témoin du Royaume Céleste ;
Réjouis-toi, car par la confession du Christ, tu atteignis les célestes demeures ;
Réjouis-toi, qui supportas les insultes pour le Christ et qui reçus la gloire éternelle avec Lui ;
Réjouis-toi, qui guides nos âmes vers le Royaume Céleste ;
Réjouis-toi, intercesseur pour nous pécheurs devant le Trône Divin ;
Réjouis-toi, louange de l’Orthodoxie et joie de notre patrie ;
Réjouis-toi, qui as rejoint l’assemblée des saints ;
Réjouis-toi,  qui es glorifié parmi les saints de Crimée ;
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 13
Ô grand et glorieux saint de Dieu, hiérarque et père Luc, reçois de nos lèvres indignes ce chant de louanges, que nous t’offrons avec amour filial. Par ton intercession auprès du Trône Divin et par tes prières, affermis-nous dans la foi orthodoxe et les œuvres bonnes. Préserve-nous de tous malheurs, afflictions, maladies et épreuves dans cette vie, et délivre-nous des tourments dans le siècle à venir. Intercède pour nous, afin que nous obtenions la vie éternelle et rends-nous digne de chanter avec toi et tous les saints à notre Créateur: Alléluia ! ( Ce kondakion est dit 3 fois)

Ikos 1
Ô glorieux Luc, toi qui converses avec les anges et guides les hommes, à l’instar de l’évangéliste et apôtre dont tu portes le nom, tu reçus de Dieu le don de guérir les maladies, accomplissant maints labeurs pour soigner les souffrances du prochain, et bien que vivant dans la chair, tu fus indifférent à celle-ci, glorifiant par les bonnes œuvres le Père Céleste. C’est pourquoi avec gratitude, nous t’acclamons ainsi:

Réjouis-toi, qui depuis ta jeunesse soumis ton esprit au joug du Christ ;
Réjouis-toi, qui fus la demeure précieuse de la Sainte Trinité ;
Réjouis-toi, car tu héritas de la béatitude des miséricordieux, selon la parole du Seigneur ;
Réjouis-toi, car tu guéris de nombreuses maladies par la foi du Christ et la science donnée par Dieu;
Réjouis-toi, médecin généreux de ceux qui souffrent de maladies corporelles ;
Réjouis-toi, qui guéris les hommes d’armes sur le champ de bataille;
Réjouis-toi, guide inspiré de tous les médecins ;
Réjouis-toi, prompt secours de ceux qui sont dans l’affliction et le besoin ;
Réjouis-toi, affermissement de l’Église du Christ ;
Réjouis-toi, lumière de notre terre ;
Réjouis-toi, louange des ouailles de Crimée ;
Réjouis-toi, ornement de la cité de Simféropol,
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Kondakion 1
Saint hiérarque et confesseur invincible de l’Orthodoxie, qui en terre de Crimée, brilla tel un luminaire éclatant ; toi qui fus persécuté pour le Nom du Christ et peina honorablement ; louant le Seigneur qui te glorifia, nous te chantons cette hymne de louange.  Aussi, par la grande liberté dont tu jouis auprès du Maître du ciel et de la terre, délivre-nous de toute maladie de l’âme et du corps, et affermis-nous dans l’Orthodoxie, afin que nous t’acclamions tous dans la componction :
Réjouis-toi, saint hiérarque de Crimée, Luc le confesseur, médecin des âmes et des corps !

Version française Bernard Le Caro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire