"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 27 décembre 2009

Acathiste à sainte Radegonde, Reine & Moniale

Sainte Radegonde
( Fresque au Monastère Saint Antoine Le Grand)
+

Kondakion 1
Fille de roi, native de Thuringe,* Tu devins reine du beau pays de France.* Mais dès l'enfance, tu appartins au souverain* Qui règne avec bonté et magnanimité* Au Ciel, et dans le cœur de Ses adorateurs.* Réjouis-toi, ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Ikos 1
Prisonnière en ton jeune âge du roi Clotaire,* Ta grande beauté et ton insigne piété,* Firent qu'il te voulut prendre pour son épouse* Alors que tu n'aspirais qu'aux choses du Ciel.* Et les anges dans le Royaume te chantaient:
Réjouis-toi, Jeune surgeon apparu au Jardin de Dieu,
Réjouis-toi, Branche fragile qui porte floraison,
Réjouis-toi, Fleur de la Foi aux fragrances de Paradis,
Réjouis-toi, Fruit précoce de la croyance en l'Eternel,
Réjouis-toi, Bouquet gracile des promesses du baptême,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 2
Modèle de miséricorde et charité,* Providence des pauvres et des malheureux,*Jeune vierge attentive aux détresses du monde,* Tu te destinais tôt à la vie monastique,* Où l'on s'exclame sans cesse vers le Seigneur: Alléluia!

Ikos 2
Ayant su que Clotaire voulait t'épouser,* Tu t'enfuis secrètement de sa résidence,* Mais le roi te fit arrêter et ramener,*
Et tu dus te marier ton corps défendant.* Tu gardas ton esprit aux Cieux où l'on clama:
Réjouis-toi, Acceptation de la volonté du Seigneur,
Réjouis-toi, Approbation de Sa Providence insondable,
Réjouis-toi, Fidélité pure à la vie spirituelle,
Réjouis-toi, Culture secrète des vertus essentielles,
Réjouis-toi, Garde obvie de la Jérusalem intérieure,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 3
Devenue Reine de France, tu poursuivis* Ta voie d'ascèse et de prière dans la Cour,* Vivant dans le faste comme au désert,* Observant sévèrement jeûne et abstinence* Et psalmodiant sans cesse vers le Dieu Très Haut: Alléluia!

Ikos 3
Ainsi que l'espérait le bon peuple de France,*Tu as adouci par ta présence le roi,* Il t'aida souvent dans tes œuvres charitables,* Et il t'accorda la grâce des condamnés, * Et les fidèles te louaient en te disant:
Réjouis-toi, Main secourable de la Providence en France,
Réjouis-toi, Aide précieuse des âmes en détresse,
Réjouis-toi, Générosité pure au service des faibles,
Réjouis-toi, Bonté manifestée à l'image du Christ,
Réjouis-toi, Prière incarnée en actes de bienfaisance,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 4
Or, le roi ayant fait mourir ton frère unique,* Il sut qu'il devait accéder à ton désir* De vivre le reste de tes jours au couvent.* Et ton âme souffrit pour la mort fraternelle,* Mais trouva consolation en chantant vers Dieu: Alléluia!

Ikos 4
Tu allas aussitôt auprès de saint Médard,* Pour qu'il te revête de l'habit monastique.* Comme il craignait le roi, il n'osa t'obéir.* Lors, coupant tes cheveux, tu revêtis l'habit.* Il te fit donc moniale et les anges te dirent:
Réjouis-toi, Accomplissement de ta vocation première,
Réjouis-toi, Qui trouvas la liberté dans le monachisme,
Réjouis-toi, Qui revêtis l'habit comme une vie nouvelle,
Réjouis-toi, Qui reçus la tonsure comme un second baptême,
Réjouis-toi, Elan irrésistible de la Vie en Dieu,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 5
Tu pérégrinas au tombeau de saint Martin,* Demandant sa prière au hiérarque de Tours.* Tu allas à Chinon, t'arrêtas à Poitiers.* Le roi voulut que tu reviennes auprès de lui,* Mais il renonça devant ta prière instante: Alléluia!

Ikos 5
Clotaire te permit de bâtir à Poitiers* Le monastère dédié à la Sainte Croix,* Et là, tu devins la main de Dieu pour le peuple,* Faisant à tous l'aumône et soignant les malades,* Fleur de l'Evangile devant qui nous chantons:
Réjouis-toi, Qui érigeas à Poitiers la très sainte Croix,
Réjouis-toi, Qui œuvras pour le monachisme féminin,
Réjouis-toi, Qui bâtis un havre de paix dans la Cité,
Réjouis-toi, Refuge de l'hésychie et de la prière,
Réjouis-toi, Dispensaire de charité pour les fidèles,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 6
Nulle détresse ne venait vers ta belle âme,* Sans recevoir le baume de consolation.* Tu étais trésor inépuisable de grâces.* Par ton intercession devant l'autel du Christ,* OÛ sans répit, avec zèle tu psalmodiais: Alléluia!

Ikos 6
Tes mains royales ne dédaignèrent jamais* De soigner les plaies purulentes des lépreux.* Comme le recommande le Christ notre Maître,* Tu devins la servante au service de tous,* Et les multitudes te louèrent ainsi:
Réjouis-toi, Onction de douceur sur le front de la souffrance,
Réjouis-toi, Baume suave sur lkes plaies spirituelles,
Réjouis-toi, Onguent de consolation pour les affligés,
Réjouis-toi, Remède bienvenu pour les abandonnés,
Réjouis-toi, guérison divine des âmes et des corps,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 7
Voulant placer la France sous la protection* De la Sainte Croix, Vénérable et Vivifiante,* Tu demandas à l'empereur de t'accorder* Un fragment de la relique de la Passion.* Il t'en fit don et tu chantas vers le Seigneur: Alléluia!

Ikos 7
Par la puissance de la Sainte Croix du Christ,* Les aveugles soudain recouvrèrent la vue,* Les boiteux retrouvèrent leurs jambes d'antan,* Par Elle, les infirmités furent guéries,* Et toi qui obtins cette grâce, on te loua:
Réjouis-toi, Qui honoras l'instrument de notre salut,
Réjouis-toi, Visitation du Ciel par ton âme opérée,
Réjouis-toi, Aumône incarnée de la Divine Bonté,
Réjouis-toi, Preuve éclatante de la Vie spirituelle,
Réjouis-toi, Qui permis la vénération du Bois Précieux,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 8
Higoumène du couvent de la Sainte Croix,* Parfait réceptacle des vertus d'Evangile,* Pureté nonpareille au service du Christ,* Belle illustration des qualités monastiques, * Sans cesse tu psalmodiais devant le Seigneur Dieu: Alléluia!

Ikos 8
Toi qui refusas ici-bas tous les honneurs,* Sur terre tu vivais constamment dans le Ciel,* Manifestant à tous les êtres près de toi,* Les magnificences de la vie de piété.* Et l'assemblée des saints te louait ainsi:
Réjouis-toi, Fille docile et tendre du Père Eternel,
Réjouis-toi, Disciple attentive à l'enseignement du Fils,
Réjouis-toi, Manifestation des dons du Très Saint esprit,
Réjouis-toi, Dévotion pure à la Vierge Mère de Dieu,
Réjouis-toi, Chrétienne exemplaire en la terre des vivants,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 9
Recours infatigable en ton intercession,* Tu as combattu sans cesse le bon combat, * Dépensant ta vie au service du prochain,* Ne ménageant ni ta peine, ni tes efforts,* Et toujours chantant vers notre Dieu longanime: Alléluia!

Ikos 9
Estimée de tous les souverains de la France,* Admirée par tous les hiérarques de l'Eglise,* Bien-aimée par la foule du peuple chrétien,* Modèle imité par les moniales dévotes,* Les hôtes des Cieux clament ainsi ta louange:
Réjouis-toi, Joyau éclatant de la couronne du Christ,
Réjouis-toi, Ornement insigne au trésor spirituel,
Réjouis-toi, Livre grand ouvert sur les vertus de l'ascèse,
Réjouis-toi, Tabernacle béni de la sainte oraison,
Réjouis-toi, Paradigme parfait de la femme chrétienne,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 10
Détachée de ce monde, mais proche du Dieu,* Qui désirait que la paix règne sur la terre,* Tu œuvras pour rétablir la concorde* Entre les quatre fils ennemis de Clotaire.* Et réconciliés, ils se mirent à chanter: Alléluia!

Ikos 10
La longue liste des miracles admirables* Qui étaient dûs à la force de ta prière,* Les guérisons venues par ton intercession,* L'ardente ferveur de ta vie de dévotion,* Te firent acclamer ainsi par les élus:
Réjouis-toi, Source jaillissante de la Grâce Divine,
Réjouis-toi, Réceptacle de Ses actions miraculeuses,
Réjouis-toi, Ambon de la Parole incarnée dans les actes,
Réjouis-toi, Porte grande ouverte sur la miséricorde,
Réjouis-toi, Temple vivant de la dévotion agissante,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 11
Avant que tu ne lui rendes ton âme sainte, * Le Christ t'apparut afin de te prévenir,* Et te dire que tu deviendrais un joyau* Sur le diadème de Sa gloire immarcescible.* Tu te préparas au Ciel en chantant vers Lui: Alléluia!

Ikos 11
Toi qui fus dès l'enfance en partance vers Dieu,* Accueillant avec joie la nouvelle du Christ,* Tu t'apprêtas à rencontrer ton seul Epoux,* Tandis que les saints pour te recevoir clamèrent:
Réjouis-toi, Qui te vpréparas pour la Vie dès ton jeune âge,
Réjouis-toi, Epouse éternelle du Souverain des Cieux,
Réjouis-toi, Disciple parfaite du Maître de Justice,
Réjouis-toi, Mère aimante des moniales de Sainte Croix,
Réjouis-toi, Phare pour toutes les générations futures,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 12
Et tu naquis à la Lumière d'En Haut,* Flambeau de l'Eglise et gloire pour tes moniales,* Et saint Grégoire de Tours vint t'ensevelir* Tandis que le peuple des chrétiens éplorés,* Chantait vers l'Eternel ta louange en disant: Alléluia!

Ikos 12
Dans ce deuil, les moniales perdaient une mère,* Les pauvres, l'incarnation de la charité,* Les affligés, la consolation dans le Christ,* Mais après ton pèlerinage sur la terre,* L'Eglise céleste te recevait cahntant:
Réjouis-toi, Athlète victorieuse au combat du monde,
Réjouis-toi, Ascète rigoureuse aux exploits ineffables,
Réjouis-toi, Reflet très fidèle des qualités christiques,
Réjouis-toi, Disciple véritable aux vertus angéliques,
Réjouis-toi, Prière perpétuelle devant l'autel,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 13
Mais ta naissance paisible dans le Royaume,* Ne te fit pas oublier le monde terrestre.* A ton sépulcre, des miracles en grand nombre,* Manifestaient ta faveur auprès du Seigneur,* Et les fidèles reconnaissants s'exclamaient: Alléluia! Alléluia! Alléluia! ( Ce kondakion est dit trois fois!)

Ikos 1
Prisonnière en ton jeune âge du roi Clotaire,* Ta grande beauté et ton insigne piété,* Firent qu'il te voulut prendre pour son épouse* Alors que tu n'aspirais qu'aux choses du Ciel.* Et les anges dans le Royaume te chantaient:
Réjouis-toi, Jeune surgeon apparu au Jardin de Dieu,
Réjouis-toi, Branche fragile qui porte floraison,
Réjouis-toi, Fleur de la Foi aux fragrances de Paradis,
Réjouis-toi, Fruit précoce de la croyance en l'Eternel,
Réjouis-toi, Bouquet gracile des promesses du baptême,
Réjouis-toi ô sainte reine et higoumène Radegonde!

Kondakion 1
Fille de roi, native de Thuringe,* Tu devins reine du beau pays de France.* Mais dès l'enfance, tu appartins au souverain* Qui règne avec bonté et magnanimité* Au Ciel, et dans le cœur de Ses adorateurs.* Réjouis-toi, ô sainte reine et higoumène Radegonde!

PRIERE A SAINTE RADEGONDE, REINE ET MONIALE

Sainte Radegonde, notre mère très aimante,* Intercède pour tes fils et tes filles dispersés par le monde.* Insuffle-leur la ferveur de ta foi et la fermeté de ta vie spirituelle.* Par ta sainte intercession devant le trône de notre Dieu,* Fais que nous trouvions l'ardeur et la fidélité dont tu fis preuve tout au long de ta vie,* Et protège-nous des vicissitudes du monde,* Et des tentations de notre siècle trompeur, * Et garde-nous dans la sainte foi orthodoxe de nos Pères saints,* Afin qu'un jour tu puisses nous accueillir dans le Royaume sans fin du Père, du Fils et du Saint Esprit,* Pour les siècles des siècles,* Amen!

Acathiste
composé pour la gloire de Dieu
&en l'honneur
de la sainte Reine & Moniale
Radegonde
par
Claude Lopez-Ginisty

Fin & gloire à notre Dieu!

dimanche 20 décembre 2009

Acathiste à notre Père parmi les saints Hervé le Barde du Christ


+

Kondakion 1
Ton père Hyvarnion barde breton réputé* Avait décidé de se consacrer à Dieu* Mais passant dans l’Armorique il vit dans un rêve* Un saint ange qui lui présenta son épouse* Et lui prédit ta venue comme d’un grand saint* Nous acclamons donc cette annonce en te disant :
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Ikos 1
Ayant jeûné et prié ton père s’en fut* Au lieu où l’attendait son épouse future* Et il s’avéra que mêmement un saint ange* Etait apparu à Rivanonne ta mère* Pour lui recommander d’épouser Hyvarnion* Et les élus des cieux se mirent à chanter :
Réjouis-toi Naissance prévue de la foi et de l’Amour
Réjouis-toi Qui fus le fruit de la rencontre de deux âmes
Réjouis-toi Qui fus annoncé mystiquement par les anges
Réjouis-toi Dont le père fut un poète renommé
Réjouis-toi Dont la génitrice fut une sainte femme
Réjouis-toi Volonté divine incarnée dans un hymen
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 2
A la fin de l’année de cet hymen béni* Tu vins au monde sur la terre des vivants* Mais tes yeux étaient clos à la clarté du jour* Tu fus baptisé Hervé par tes pieux parents* Puis tu perdis ton père à l’âge de cinq ans* Tu fus éduqué saintement et nous chantons : Alléluia !

Ikos 2
Rivanonne fit de toi un chrétien dévot* T’apprenant les saints offices et le psautier* Que tu gardais précieusement dans ton cœur* N’ayant point part aux clartés du monde pervers* Tu voyais la Lumière de l’Autre Soleil* Et nous joignons nos voix en chœur pour te clamer :
Réjouis-toi Parvis vivant de la vie spirituelle
Réjouis-toi Lutrin où se dépose la Sainte Ecriture
Réjouis-toi Porte cierges du rayonnement du Seigneur
Réjouis-toi Encensoir des fragrances de l’enseignement
Réjouis-toi Tabernacle précieux des paroles divines
Réjouis-toi Vase orné des vertus insignes de la foi
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 3
Désireux de servir Dieu dans le monachisme* Tu fus éduqué par le moine Martinien* Et tu demeuras près de lui pendant sept ans* Maîtrisant le chant d’Eglise et les lettres saintes* Progressant dans la vertu et la charité* Et psalmodiant sans cesse vers le Dieu Très Haut : Alléluia !

Ikos 3
Puis tu allas trouver ton oncle saint Urfold* Voulant rendre visite à ta mère avec lui* Car elle avait quitté le monde pour le cloître* Afin de servir le Maître de toutes choses* Après avoir accompli ton éducation* Bienheureux fils d’une sainte nous te disons :
Réjouis-toi Prière incessante sur les chemins de Dieu
Réjouis-toi Ferveur inébranlable devant le mystère
Réjouis-toi Flambeau brillant au sein du monde ténébreux
Réjouis-toi Piété qui se déverse comme une fontaine
Réjouis-toi Chaire de tes lèvres qui prêchent l’Evangile
Réjouis-toi Fondation inamovible de l’oraison
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 4
Ton oncle Urfold partit seul retrouver ta mère* Et l’ayant rencontrée elle lui demanda* La grâce de te revoir avant de mourir* Le sachant tu l’assistas pour aller au Ciel* Et elle s’en fut dans la lumière et les chants* Dans le sein d’Abraham où l’on chante sans cesse : Alléluia !

Ikos 4
Retrouvant la bonne odeur d’Adam dans l’Eden* Fragrance d’innocence et de simplicité* Tu apprivoisas un loup qui avait mangé* L’âne dont on se servait pour le labourage* Et tu le fis le remplacer à la charrue* C’est pourquoi nous t’adressons nos chants de louange :
Réjouis-toi Recouvrement net de la pureté d’Adam
Réjouis-toi Candeur parfaite des disciples du Sauveur
Réjouis-toi Chasteté de l’âme qui résiste au péché
Réjouis-toi Transparence et clarté de la prière pure
Réjouis-toi Intégrité de l’homme revenu vers Dieu
Réjouis-toi Incarnation heureuse des lois du Royaume
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 5
Après la naissance au paradis de ta mère* Tu passas un long temps en prières ardentes* Puis tu entrepris de faire l’éducation* Des petits enfants qui de toutes parts venaient* Auprès de toi pour se rapprocher du Très Haut* Et psalmodier sans discontinuer pour Lui : Alléluia !

Ikos 5
Tu avais une simplicité angélique* Une parole claire et sans détour aucun* Tu savais parler naturellement aux humbles* Et tu connaissais l’âme pure des enfants* Auxquels tu enseignais les mystères du Christ* C’est pourquoi nous t’adressons ces salutations :
Réjouis-toi Tuteur assuré des arbustes de l’Eglise
Réjouis-toi Précepteur des âmes pures et innocentes
Réjouis-toi Initiateur des jeunes cœurs à la Vie
Réjouis-toi Apôtre éclairé des novices sur la Voie
Réjouis-toi Pilote sur les eaux mouvantes de la foi
Réjouis-toi Gouvernail spirituel dirigé par Dieu
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 5
Ton regard sans cesse tourné vers l’intérieur* Contemplait avec calme les réalités* Du monde spirituel auquel l’âme aspire* Et ton chant de barde pour le Seigneur Jésus* Témoignait admirablement de la beauté* Du Royaume où retentit le chant incessant : Alléluia !

Ikos 6
Mais les foules attirées par tous tes miracles* Perturbaient la quiétude de ton oratoire* Tu décidas alors de partir pour trouver* Une plus haute solitude pour prier* Ce fut guidé par ton disciple Guiharan* Que tu t’en fus tandis que les anges chantaient :
Réjouis-toi Contempteur ferme de la vaine gloire humaine
Réjouis-toi Amant de l’ermitage où l’on rencontre Dieu
Réjouis-toi Cultivateur de la solitude féconde
Réjouis-toi Elianthe tournée vers la seule gloire du Christ
Réjouis-toi Moisson prégnante et abondante de l’ascèse
Réjouis-toi Graine qui veut mourir pour la Vie Eternelle
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 7
En chemin avec tes moines et compagnons* Passant à l’évêché de Saint Paul de Léon* Tu reçus du hiérarque les ordres mineurs* Mais tu refusas toujours par humilité* De te voir conféré l’ordre de la prêtrise* Et tu élevas ta voix vers Dieu pour clamer : Alléluia !

Ikos 7
Après maints voyages tu demandas aux frères* De prier avec toi pour savoir où le Christ* Voulait que tu établisses un monastère* Et une voix descendit du Ciel pour te dire* D’aller vers l’Orient pour trouver un lieu propice* Tu te mis en chemin et nous te proclamons :
Réjouis-toi Qui conversais avec les hôtes angéliques
Réjouis-toi Qui ne faisais rien sans bénédiction du Père
Réjouis-toi Humilité devant la grandeur du Très Haut
Réjouis-toi Obéissance aux commandements du Seigneur
Réjouis-toi Qui suivais les inspirations du Saint Esprit
Réjouis-toi Qui écoutais la voix salutaire d’en Haut
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 8
La voix se fit entendre à nouveau pour te dire* De t’établir en un lieu favorable au Ciel* Le propriétaire des lieux t’offrit la terre* Tu louas le Seigneur avec tes compagnons* Tu fis surgir du sol un bel oratoire* Où l’on chanta vers le Trône saint du Très Haut : Alléluia !

Ikos 8
Aveugle aux vilenies des hommes dans le siècle* Et indifférent aux apparences trompeuses* Guidé par la Lumière de l’Autre Soleil* Tu agrandis cette demeure pour ton Dieu* Pour y célébrer la beauté de l’autre monde* Pour ta vision sainte nous te louons ainsi :
Réjouis-toi Phare salvateur dans les tempêtes des hommes
Réjouis-toi Havre accueillant aux détresses des malheureux
Réjouis-toi Nef admirable qui navigue vers le Ciel
Réjouis-toi Voile mue par le souffle du Très Saint Esprit
Réjouis-toi Mer étale de l’Amour Fou de Jésus Christ
Réjouis-toi Ancre posée des enseignements du Sauveur
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 9
Durant tout le temps de ton apostolat* Souventes fois tu fus confronté au Malin* Mais le serviteur de l’empire des ténèbres* Battit en retraite devant ta grande foi* Et la sainte Eglise du Christ eut la victoire* Tandis que tu chantais au Christ vainqueur du monde : Alléluia !

Ikos 9
Par l’inspiration sacrée de ta pure ascèse* Et ta vie tout entière consacrée au Christ* Tu fus le barde vénéré du Dieu Très Haut* Et sous ta dictée comme reflets du Royaume* Naquirent des cantiques sacrés pour l’Eglise* Et la Bretagne chrétienne te magnifie :
Réjouis-toi Aveugle qui ne vis que l’Autre Soleil
Réjouis-toi Dont les mots pleins de Vie témoignèrent du Verbe
Réjouis-toi Dont les poèmes avaient racines au Ciel
Réjouis-toi Inventeur subtil de célestes harmonies
Réjouis-toi Vision transfigurée de la réalité
Réjouis-toi Révélateur des beautés du monde à venir
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 10
Moine admirable de la Bretagne orthodoxe* Lumière éclatante de l’Eglise des Celtes* Qui mieux que toi a chanté la joie ineffable* Qu’éprouve le fidèle chrétien en prière* Debout dans l’Arche du Salut devant le Christ* S’exclamant à pleine voix vers le Père Saint : Alléluia !

Ikos 10
Vénérable illuminateur de Lanhouarnau* Guide expérimenté du monachisme celte* Enseignant par la douceur et l’humilité* Tu poursuivis fermement ton ascèse sainte* Edifiant par ton comportement les fidèles* Et nous vénérons ta mémoire en te disant :
Réjouis-toi Modèle impeccable de la vie monastique
Réjouis-toi Ascète à l’instar des saints moines de jadis
Réjouis-toi Porte sur terre des célestes demeures
Réjouis-toi Présence tangible de la grâce opérante
Réjouis-toi Témoin lumineux dans un monde de ténèbres
Réjouis-toi Confesseur assuré de la foi véritable
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


Kondakion 11
Ayant la vision claire des choses célestes* Et l’humble connaissance de la Vérité* Enseigné par la puissance de la prière* Tu instruisis tes moines dans la foi pérenne* Leur faisant entrevoir les merveilles d’En Haut* Où retentit à jamais la psalmodie sainte : Alléluia !

Ikos 11
Sous la conduite de tes préceptes sacrés* Tu conduisis ton monastère vers le Père* Et préparant au seul voyage qui vaille* Tu composas le cantique du Paradis* Car avec les yeux de l’âme tu entrevis* Le Royaume éternel où l’on te loue ainsi :
Réjouis-toi Meneur d’hommes vers l’Arche Sainte de l’Eglise
Réjouis-toi Pilote avisé dans les tourmentes du monde
Réjouis-toi Regard lucide sur la seule Vérité
Réjouis-toi Berger illuminé conduisant les brebis
Réjouis-toi Passeur inspiré vers les rives de Lumière
Réjouis-toi Guide sur le chemin escarpé du salut
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 12
Parvenu au sommet de ton âge tu sus* A quelle date tu devais naître dans le Ciel* Tu l’annonças donc aux moines du monastère* Ta tante du nom de Chrétienne le sachant* Te demanda la faveur de n’y pas survivre* Pour aller avec toi vers le Père chanter : Alléluia !

Ikos 12
Au temps de partir vers la céleste patrie* Tu te confessas et tu reçus le Viatique* Puis tu rendis au Seigneur ton esprit très pur* Et se jetant à tes pieds Chrétienne elle aussi* Rejoignit avec toi la demeure du Père* Tandis que le chœur des saints t’accueillait disant :
Réjouis-toi Pèlerin parvenu au terme du voyage
Réjouis-toi Nouvel élu entré dans la Vie éternelle
Réjouis-toi Intercesseur puissant devant le Dieu d’Amour
Réjouis-toi Louange pérenne des saints moines de Bretagne
Réjouis-toi Poète accédant à l’inspiration divine
Réjouis-toi Qui rejoignis paisiblement le Paradis
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 13
Et toi qui n’avais jamais posé le regard* Sur notre monde imparfait* Tu ouvris les yeux sur le Royaume de Dieu* Avec le Père et le Fils et le Saint Esprit* Où pour toujours se réjouit le chœur des justes* Chantant sempiternellement vers le Seigneur : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ( ce kondakion est répété trois fois !)

Ikos 1
Ayant jeûné et prié ton père s’en fut* Au lieu où l’attendait son épouse future* Et il s’avéra que mêmement un saint ange* Etait apparu à Rivanonne ta mère* Pour lui recommander d’épouser Hyvarnion* Et les élus des cieux se mirent à chanter :
Réjouis-toi Naissance prévue de la foi et de l’Amour
Réjouis-toi Qui fus le fruit de la rencontre de deux âmes
Réjouis-toi Qui fus annoncé mystiquement par les anges
Réjouis-toi Dont le père fut un poète renommé
Réjouis-toi Dont la génitrice fut une sainte femme
Réjouis-toi Volonté divine incarnée dans un hymen
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !

Kondakion 1
Ton père Hyvarnion barde breton réputé* Avait décidé de se consacrer à Dieu* Mais passant dans l’Armorique il vit dans un rêve* Un saint ange qui lui présenta son épouse* Et lui prédit ta venue comme d’un grand saint* Nous acclamons donc cette annonce en te disant :
Réjouis-toi ô saint Hervé barde du Christ !


PRIERE A SAINT HERVE LE BARDE DU CHRIST

O saint barde du Christ Hervé* Toi qui étais aveugle dans ce monde* Mais qui avais ouvert tes yeux spirituels* Sur le Royaume de Dieu dès ta naissance* Intercède pour nous*

Toi qui cheminas sans discontinuer* Vers l’unique paradis des chrétiens* Enrobant tes enseignements salvifiques * Dans tes poèmes fragrants de paradis* Intercède pour nous*

Toi qui vécus en pèlerin sur la terre des vivants* Sans cesse avançant vers le but ultime* Conduisant tes disciples d’un amour ferme et décidé* Vers l’unique réalité divine* Intercède pour nous*

Toi qui mourus paisiblement rendant au Seigneur* Ton âme simple et pleine d’humilité* Comme un soleil descend à l’horizon* Et se lève à nouveau dans un matin glorieux* Intercède pour nous*

Que par ton intercession le Père des Lumières* Nous délivre des ténèbres du péchés* Et nous agrège à Ses brebis logiques*

Que par tes saintes prières le Christ Miséricordieux* Nous accorde d’ouvrir nos yeux aveugles* Aux mystères sanctifiants de Son Eglise*

Que par tes supplications le Saint Esprit Consolateur* Nous accorde la claire conscience de notre élection* Et nous aide à accomplir notre vocation de chrétiens*

O saint barde du Christ Hervé* Toi qui était aveugle dans ce monde* Mais qui avais ouvert tes yeux spirituels* Sur le Royaume de Dieu dès ta naissance* Intercède pour nous*

Amen !

Acathiste au Saint Barde du Christ Hervé
Composé
Pour la gloire du Dieu Trine
Et la louange
de Son saint
par Claude Lopez-Ginisty

+

dimanche 13 décembre 2009

ACATHISTE À SAINTE GENEVIEVE DE PARIS


Kondakion 1
Tu naquis à Nanterre à quelques lieues de Lutèce* Tes parents Gérontia et Sévère étaient chrétiens* Et tu fus en tes jeunes années bergère* Avant de devenir la bonne gardienne du Paris d’alors* Qui s’écriait devant ta vigilance orante :
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Ikos 1
Depuis le temps de ta jeunesse jusques au grand âge de ta vieillesse* Tu fus tournée vers le Dieu de bonté* Attentive à l’ascèse et assidue à la prière* Toujours préoccupée de la vie spirituelle* C’est pourquoi nous te chantons avec admiration :
Réjouis-toi, greffon enté sur un arbre du paradis !
Réjouis-toi, bourgeon annonciateur d’une fleur magnifique !
Réjouis-toi, branche fragile qui portera de beaux fruits !
Réjouis-toi, floraison gracile à la fragrance céleste !
Réjouis-toi, fruit délicieux de la prière et de l’ascèse !
Réjouis-toi, arbuste qui abritera les multitudes !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 2
Devant se rendre en Albion pour combattre l’hérésie* Le saint hiérarque Germain s’arrêtant à Nanterre* Fut accueilli par une foule dévote dans laquelle tu étais * Instruit secrètement par Dieu il te remarqua* Et levant les yeux aux cieux il s’écria : Alléluia !

Ikos 2
Alors que chacun voulait avoir la bénédiction du hiérarque* Saint Germain t’appela et te baisant chastement au front* Il prédit à tes parents ton avenir glorieux pour l’Eglise* Et l’armée des élus chanta ainsi tes louanges :
Réjouis-toi, sainte Innocence que le Christ mit à part !
Réjouis-toi, qui fus remarquée par le Ciel dès ton aurore !
Réjouis-toi, enfant que le Maître laisse venir à Lui !
Réjouis-toi, qui reçus la louange d’un évêque pieux !
Réjouis-toi, il vit agir en toi la grâce du Seigneur !
Réjouis-toi, brebis devenue la bergère du troupeau !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 3
Tu affirmas au saint évêque que le Christ mettait en ta présence* Que ton avenir était dorénavant auprès du Dieu Vivant* Et que tu voulais désormais te consacrer plus encore à Lui dans la virginité* L’assistance aux offices divins et l’observance des prescriptions de l’Eglise* Il te bénit et chanta le Seigneur en disant : Alléluia !

Ikos 3
Lorsque le lendemain il te rappela tes paroles* Tu confirmas ton intention de vivre dans l’oraison et la chasteté* Il te donna une pièce portant la sainte Croix du Christ* Comme seule bijou garant des immenses trésors de la Grâce* Illustre ascète dès ton jeune âge nous te magnifions par ces chants :
Réjouis-toi, qui reçus la Croix et la portas dès l’enfance !
Réjouis-toi, qui choisis le chemin de l’ascèse chrétienne !
Réjouis-toi, joyau très pur sur la couronne du Saint Roi !
Réjouis-toi, mépris souverain des richesses de ce siècle !
Réjouis-toi, regard fixé sur la Jérusalem d’en Haut !
Réjouis-toi, engagement adamantin dans la Vraie Vie !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 4
Ayant reçu la bénédiction de saint Germain* Et celle de saint Loup de Troyes qui l’accompagnait* Tu entrepris de vivre avec encore plus d’ardeur* La vie spirituelle sur la Voie étroite de l’Evangile* Sans cesse tournée vers Dieu et psalmodiant : Alléluia !

Ikos 4
Mue par un élan d’amour et de piété grandissante* Tu devins comme une colonne dans l’Eglise* Fréquentant assidûment tous les offices divins* Et posant ton regard spirituel sur les seules réalités célestes* C’est pourquoi nous te magnifions en disant :
Réjouis-toi, vivant lutrin des Paroles de l’Evangile !
Réjouis-toi, icône superbe de Ses enseignements !
Réjouis-toi, lampade éclairant les mystères de la foi !
Réjouis-toi, encens suave qui s’élève vers le Christ !
Réjouis-toi, prière fervente qui sourd comme une onction !
Réjouis-toi, signe ici-bas de la faveur du Dieu béni !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 5
Ainsi tu consacrais la plus belle part de ton temps* En présence de Dieu dans Son temple sacré* Tu vivais à la lisière du paradis sur cette terre* Prenant part aux sacrements du Divin Maître* Et sans discontinuer t’exclamant reconnaissante vers Lui : Alléluia !

Ikos 5
Ta mère courroucée par tes préoccupations du Ciel* T’empêcha un jour d’aller à l’Eglise et te gifla* Elle devint aussitôt aveugle et elle ne recouvra la vue* Que par le pardon que tu lui accordas et l’onction d’eau et de tes larmes* Ce fut ton premier miracle et nous te proclamons :
Réjouis-toi, don de la vue à celle qui te donna vie !
Réjouis-toi, source de guérison pour tous les malheureux !
Réjouis-toi, havre sûr de charité pour les fidèles !
Réjouis-toi, baume de douceur sur les plaies du monde !
Réjouis-toi, onguent miséricordieux sur les détresses !
Réjouis-toi, réconfort assuré des âmes dans la peine !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 6
Par l’eau puisée que tu signas de la Croix* Par tes larmes et ta prière fervente vers le trône de Dieu* Tu rendis à ta génitrice l’usage de ses yeux* Elle comprit qu’elle ne devait plus s’opposer à ta vocation* Et se joignant à toi, elle chanta vers le très Haut : Alléluia !

Ikos 6
Lors tu vécus devant Dieu et les hommes dans l’oraison* Et à l’âge de quatorze ans te présentant devant saint Marcel* Tu fus consacrée solennellement par l’Eglise comme vierge* Et tu portas le voile immaculé symbole de ta consécration jusques à la fin de tes jours *Emerveillés par ta fidélité nous te proclamons :
Réjouis-toi, puelle qui eus la pureté de notre Dame !
Réjouis-toi, imitatrice des femmes de l’Ecriture !
Réjouis-toi, borne immuable des commandements divins !
Réjouis-toi, lèvres qui annoncent la sagesse divine !
Réjouis-toi, voix qui parle de la douceur de l’Evangile !
Réjouis-toi, mosaïque éclatante de toutes vertus !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 7
Dieu rappelant tes parents vénérables vers Lui* Tu partis à Lutèce chez ta pieuse tante* Et tu vécus avec elle dans l’oraison sempiternelle* Près du baptistère de Jean du Prodrome du Seigneur* Chantant vers Lui à pleine voix : Alléluia !

Ikos 7
Par la Divine Providence tu devins malade et tu restas trois ans comme morte* Mais tu revins au monde et tu dis avoir vu Enfer et Paradis* Tu édifias les fidèles en leur chantant les merveilles de l’au-delà* Et en leur contant l’héritage qui échoit aux chrétiens pieux* Par ta ferveur tu conduisis les tièdes à escalader le Ciel et nous te disons :
Réjouis-toi, qui pérégrinas dans les demeures des Cieux !
Réjouis-toi, qui connus ici-bas la beauté du Royaume !
Réjouis-toi, annonciation de la beauté ineffable !
Réjouis-toi, encouragement de ceux dont la foi est tiède !
Réjouis-toi, émerveillement des pieux enfants de ton siècle !
Réjouis-toi, reflet vif de la magnificence à venir !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !


Kondakion 8
Malgré ta grande ascèse et la force de ta prière* Tu fus calomniée grandement par les fidèles de Lutèce* Mais lorsque saint Germain d’Auxerre retournant en Albion* S’arrêta en ta ville et manifesta son admiration pour toi* Le peuple se repentit et remercia Dieu en chantant : Alléluia !

Ikos 8
Tu entrepris alors d’honorer dignement l’apôtre du lieu Denis* Car tu t’affligeais de voir ses reliques sacrées avec celles d’Eleuthère et Rustique* Abritées pauvrement dans un misérable oratoire de bois* Et par ta prière ardente les matériaux ayant été trouvés* La basilique commença à s’élever et les saints te dirent
Réjouis-toi, qui bâtis en ton corps le Temple de l’Esprit !
Réjouis-toi, qui construisis une église pour saint Denis !
Réjouis-toi, subtile avette dont le miel est la prière !
Réjouis-toi, chapelet de vertus qu’égrène le Seigneur !
Réjouis-toi, étoile sur le vêtement de notre Dame !
Réjouis-toi, rayon de lumière du soleil de justice !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Ikos 9
Lorsque les guerriers d’Attila ayant envahi la Gaule* S’approchaient à grands pas de Lutèce pour la piller* Les habitants voulurent quitter la cité pour épargner leur vie* Mais tu ne voulus pas céder à la peur* Et tu te tournas vers Dieu en prière disant : Alléluia !

Ikos 9
Tu demandas aux femmes de se joindre à toi en prière afin d’éloigner le danger* Mais les époux se saisissant de toi allaient te mettre à mort* Lorsqu’un diacre de saint Germain vint leur rappeler* La grande estime qu’avait pour toi le saint hiérarque* Ils t’épargnèrent et Attila s’éloigna tandis qu’ils chantaient :
Réjouis-toi, défense des chrétiens sans défaillance aucune !
Réjouis-toi, glaive de la foi qui défend les innocents !
Réjouis-toi, bouclier de vertu qui protège les purs !
Réjouis-toi, rempart inexpugnable de la Charité !
Réjouis-toi, forteresse imprenable des voies de l’Amour !
Réjouis-toi, arme invincible de la prière des saints !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 10
Lors tu vécus estimée de tes compatriotes* Et la grâce de Dieu fut manifestée en toi* Par d’insignes miracles et des guérisons multiples* Tous les blessés de l’âme et du corps venus vers toi* Repartaient rétablis en psalmodiant vers Dieu : Alléluia !

Ikos 10
Tu pérégrinas souventes fois aux lieux saints des Gaules* Allant converser en Dieu avec saint Martin de Tours* Saint Aignan d’Orléans et les autres pères qui avaient illuminé cette contrée* Sur ton chemin tu guérissais les malades et consolais les affligés* Et tu rétablissais les âmes qui chantaient pour ta gloire :
Réjouis-toi, pèlerine du Ciel en voyage sur terre !
Réjouis-toi, imitation des élus de la Trinité !
Réjouis-toi, docilité ferme à la volonté du Père !
Réjouis-toi, respect farouche des enseignements du Fils !
Réjouis-toi, réceptacle choisi des dons du Saint Esprit !
Réjouis-toi, fille sage de la Très Sainte Mère de Dieu !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 11
Ta renommée et la force inouïe de ta prière* Avaient franchi les limites du territoirec des Gaules* Dans l’Orient lointain saint Syméon le Stylite te faisait saluer* Et il se recommandait à tes prières sacrées* En louant le Dieu de miséricorde pour la grâce de sa servante Geneviève disant : Alléluia !

Ikos 11
O sainte Geneviève thaumaturge trois fois bénie* Tu fus l’amie de la sainte et douce Clotilde et du fier Clovis* Tu connus Rémi le pieux hiérarque de Reims et Marcel de Lutèce* Tu es comme l’aube de la sainteté monastique des Gaules* Et avec saint Germain et l’assemblée des élus de notre terre dans le Ciel nous t’acclamons ainsi :
Réjouis-toi, qui fus guidée par les saints vers la sainteté !
Réjouis-toi, imitation de leur exemple dans ta vie !
Réjouis-toi, reflet nonpareil de la grâce du Très Haut !
Réjouis-toi, incarnation des hautes vertus salvifiques !
Réjouis-toi, compagne avisée des meilleurs fils de l’Eglise !
Réjouis-toi, guide inégalée des habitants de Lutèce !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 12
Bien chargée de prières de miracles et d’années* En l’an nonantième de ton âge ô pure Geneviève * Tu rendis à Dieu ton âme sainte et embaumée* Et le Seigneur t’accueillit dans Sa haute Demeure du Paradis* Tandis que tous les saints et les saintes des Gaules chantaient : Alléluia !

Ikos 12
Malgré ta naissance au Ciel servante exemplaire de Dieu* Tu demeuras près des fidèles de la terre* La puissance de ta prière fut encore plus manifeste pour ceux qui t’invoquaient* Et les miracles abondèrent sur ton tombeau béni* Des multitudes vinrent y puiser la miséricorde de Dieu en te chantant :
Réjouis-toi, fidélité aux promesses de ton baptême !
Réjouis-toi, perfection accomplie dans la vie religieuse !
Réjouis-toi, modèle de sagesse imitée des moniales !
Réjouis-toi, recours des pieux fidèles dans l’Eternité !
Réjouis-toi, secours prompt des âmes qui sont dans l’affliction !
Réjouis-toi, accomplissement de tous les commandements !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !


Kondakion 13
Tu as rejoint dans le céleste Royaume du Christ* Saint Denis que tu honoras en construisant pour lui une basilique* Et les martyrs saint Eleuthère saint Rustique * Et tous les élus chrétiens de la terre des Gaules* Qui allèrent vers le Père des Lumières en chantant : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ( Ce kondakion est dit trois fois)

Ikos 1
Depuis le temps de ta jeunesse jusques au grand âge de ta vieillesse* Tu fus tournée vers le Dieu de bonté* Attentive à l’ascèse et assidue à la prière* Toujours préoccupée de la vie spirituelle* C’est pourquoi nous te chantons avec admiration :
Réjouis-toi, greffon enté sur un arbre du paradis !
Réjouis-toi, bourgeon annonciateur d’une fleur magnifique !
Réjouis-toi, branche fragile qui portera de beaux fruits !
Réjouis-toi, floraison gracile à la fragrance céleste !
Réjouis-toi, fruit délicieux de la prière et de l’ascèse !
Réjouis-toi, arbuste qui abritera les multitudes !
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

Kondakion 1
Tu naquis à Nanterre à quelques lieues de Lutèce* Tes parents Gérontia et Sévère étaient chrétiens* Et tu fus en tes jeunes années bergère* Avant de devenir la bonne gardienne du Paris d’alors* Qui s’écriait devant ta vigilance orante :
Réjouis-toi ô sainte Geneviève notre protection !

+

PRIERE A NOTRE MERE
PARMI
LES SAINTS
GENEVIEVE

Sainte Geneviève, toi dont la renommée est allée jusques en Orient* Au pied de la colonne de saint Syméon le Stylite* Par tes bonnes prières au Seigneur Christ notre Dieu* Garde-nous dans la sainte foi orthodoxe* Protège-nous des barbares que sont nos comportements délétères et nos actions mauvaises* Demande à Dieu de brûler les ronces de nos manquements* Et d’éradiquer les pensées mauvaises qui nous inclinent au mal* Supplie le Père Tout-Puissant de nous permettre par ton intercession bienveillante * De mener une vie de piété et de pureté* Afin de parvenir un jour au Royaume béni* Du Père, du Fils et du Saint Esprit* A qui reviennent tout honneur et toute gloire* Aux siècles des siècles* Amen !


Acathiste composé
pour la gloire de Dieu
En l’honneur de sa sainte servante
Geneviève de Paris
Par Claude Lopez-Ginisty

Fin
&
Gloire au Dieu Un
Dans
La Trinité
+
Châsse de Sainte Geneviève