"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 31 mars 2009

PRIERES AUX SAINTS MARTYRS


Ton martyr ( Nom...)
Seigneur
par ses souffrances,
a reçu de Tes mains 
une couronne incorruptible;
muni de la force qui vient de Toi, 
il a vaincu la férocité des bourreaux
et les fureurs impuissantes du Démon;
par ses prières,
ô Seigneur,
accorde-nous le salut.

+

Etoile radieuse et toujours sûre,
qui annonce au monde
le Soleil de vérité,
saint athlète de Jésus-Christ
(Nom...)
tu as confondu l'erreur
et nous as montré la Lumière,
ne cesse point de prier pour nous.

+

Adapté
du
Livre de Prières à l'usage des chrétiens
de l'Eglise Catholique Orthodoxe d'Orient

traduit du grec et du slavon
et publié à Paris en 1852

icône de Tous les saints martyrs de Russie
par Père Cyprien de Jordanville

lundi 30 mars 2009

PRIERE AUX SAINTS ANARGYRES




Saints thaumaturges anargyres,
vous qui opérez des miracles,
venez,
nous vous supplions,
visiter nos infirmités;
vous avez reçu gratuitement,
accordez-nous la guérison
Malgré notre indignité.

+  

Dépositaires de la grâce 
Qui guérit nos souffrances,
vous conférez 
le don de la santé
à tous ceux qui sont éprouvés 
par les maladies.

Célèbres thaumaturges, 
secourez-nous,
repoussez loin de nous
les atteintes des ennemis
qui nous combattent,
et par votre assistance,
que le monde
obtienne sa guérison.

+

Adapté
du Livre de Prières à l'usage des chrétiens
de l'Eglise Catholique Orthodoxe d'Orient
traduit du grec et du slavon
et publié à Paris en 1852

icône de saint Pantéléimon
Monastère
Sainte Catherine du Sinaï

dimanche 29 mars 2009

ACATHISTE A SAINTE ODILE



KONDAKION I

Tes pieux parents prièrent le ciel* Afin qu'il leur accorde la grâce d'un enfant* Mais lorsque tu vins au monde* Déçu de n'avoir pas un fils et de te voir aveugle* Ton père te considéra comme une malédiction et te chassa* Mais nous nous écrions vers Dieu: 
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!

IKOS I

Tu fus transporté en un lieu éloigné* Afin que ne puissent te voir ceux qui possédaient la vue* Car t'ayant donné la vie, ils te refusèrent l'amour* Ta mère te confia à la très sainte Mère de Dieu et au Christ* En leur sainte garde, tu fus sauvée pour que nous nous écrions:
Réjouis-toi, que Dieu mit à part dès la naissance
Réjouis-toi, qui fus adoptée par le ciel
Réjouis-toi, qui eus le Christ pour frère
Réjouis-toi, qui eus pour mère celle des croyants
Réjouis-toi, qui dès l'enfance reçus la protection d'en-haut
Réjouis-toi, qui gardas les yeux fermés sur le monde cruel
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison! 


KONDAKION II

Pour ne pas provoquer l'ire de ton père* Tu n'existas plus au monde qui l'entourait* Et quand on parla de cettte mystérieuse enfant noble* Qu'élevait une amie de ta mère* Celle-ci dut se résigner à t'éloigner plus encore et à te confier à Dieu auquel nous crions: Alléluia!

IKOS II

Tu fus exilée au ciel sur la terre* Confiée aux moniales de Baume, tu fus reçue avec joie* L'higoumène t'offrit sa maternelle affection* Tu vécus ainsi au rythme de la louange de Dieu et respiras l'encens des psalmodies élevées vers Lui et nous te disons:
Réjouis-toi, qui fus élevée dans la prière
Réjouis-toi, qui vêcus bercée par les psaumes
Réjouis-toi, qui connus l'Amour divin dès le berceau
Réjouis-toi, qui ignoras le mal dès ton jeune âge
Réjouis-toi, qui fus préservée dans le hâvre de Dieu
Réjouis-toi, qui grandis dans le sacrifice de l'Amour
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!


KONDAKION III

Dès ton plus jeune âge tu fus instruite dans la foi* Privée de la lumière du corps, tu reçus abondamment celle d'en-haut* Venue dans le monde pour sauver les pécheurs qui reconnaissants s'écrient vers Dieu: Alléluia!

IKOS III

Si tu ne pouvais marcher sur les sentiers terrestres* Ton coeur par la prière visitait le Royaume céleste* Il s'ouvrait à l'amour du Ressuscité* Te disposait à la vertu et à la fidélité* Nous émerveillant de ta sagesse précoce et de ta patience nous t'acclamons ainsi:
Réjouis-toi, petit enfant venu au Christ
Réjouis-toi, colombe dans le temple de Dieu
Réjouis-toi, offrande de l'innocence
Réjouis-toi, sacrifice de pureté
Réjouis-toi, louange agréable 
Réjouis-toi, vierge sage
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison! 

KONDAKION IV

Saint Erhard, de Ratisbonne eut un jour une vision* Dieu lui demanda d'aller au monastère de Baume* Pour y baptiser une servante du Christ aveugle* Lui donner le nom d'Odile afin qu'elle recouvre la vue et s'écrie vers Dieu: Alléluia!


IKOS IV

Tu reçus la sainte illumination de l'Esprit à douze ans* Et par une grâce divine, il te fut accordé de recouvrer la vue du corps* Alors Saint Erhard bénit un voile qu'il posa sur ta tête* Il annonça que Dieu te réservait encore des grâces merveilleuses* Et nous te clamons:
Réjouis-toi, qui vis la Lumière au jour de ton baptême
Réjouis-toi, que Dieu montra au saint hiérarque
Réjouis-toi, affermissement des baptisés
Réjouis-toi, exemple de la grandeur des sacrements
Réjouis-toi, espérance de bénédictions divines
Réjouis-toi, réceptacle des miracles de Dieu
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison! 

KONDAKION V

Saint Hidulphe, frère de Saint Erhard ayant assisté au prodige* Alla annoncer la bonne nouvelle à ton père* Pris de honte au souvenir de sa bassesse, celui-ci ne voulut point te faire revenir* Il te laissa te fortifier dans la vertu et s'exclama vers Dieu: Alléluia!

IKOS V

L'ardeur de ton zèle et la profondeur de ta dévotion* Te firent égaler en sagesse les moniales de Baume* Toi qui n'avais pas prononcé de voeux * Sinon dans ton coeur et dans tes actes* Admirant ton impeccable cheminement, nous te louons:
Réjouis-toi, triomphe de la vertu
Réjouis-toi, joie de l'ascèse
Réjouis-toi, pur élan vers Dieu
Réjouis-toi, vivante oraison
Réjouis-toi, oblation discrête
Réjouis-toi, spiritualité incarnée
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la Guérison!

KONDAKION VI

Dieu avait béni ton père lui donnant quatre fils et une autre fille* Ayant entendu parler d'Hugues ton frère,* Tu voulus le connaître et tu lui écrivis* Pour qu'il intercède auprès de votre père afin qu'il accepte ton retour* Ayant reconnu ta grande tendresse et ton élévation spirituelle* Hugues accepta et chanta vers Dieu: Alléluia!

IKOS VI

Ton père ne voulut pas accepter* Les supplications éloquentes de ton frère* Alors Hugues pensant que ta seule présence le convaincrait* T'appela auprès de lui* Tu fis tes adieux à Baume et te mis en chemin vers la tendresse du foyer familial abimée dans la prière* Admirant ton esprit de pardon et ta longanimité, nous te disons:
Réjouis-toi, qui voulus honorer ton père et ta mère
Réjouis-toi, qui revins aux lieux de ton malheur
Réjouis-toi, qui sus pardonner
Réjouis-toi, douceur de la longanimité
Réjouis-toi, paradigme de la charité
Réjouis-toi, modèle de l'amour filial et fraternel
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!


KONDAKION VII

Lorsqu'il te vit ton père fut irrité* Il frappa ton frère pour sa désobéissance* Mais tu te jettas à ses pieds et lui baisas les mains* et t'ayant embrassée, il oublia son courroux et t'accueillit* Et ton coeur chanta vers Dieu: Alléluia!

IKOS VII

Ta mère baisa tes yeux pour lesquels ton père te rejeta* Par lesquels le Père Céleste manifestas Son amour et Sa grâce en toi* Tu réintégras la tendresse paternelle car ta douceur* La simplicité de ta vie et ta charité* Surent mieux que les mots le convaincre* Que cette grâce d'une vie exemplaire nous soit donnée* A nous qui te disons:
Réjouis-toi, réconciliation en Christ
Réjouis-toi, réceptacle de la concorde
Réjouis-toi, simplicité de l'âme en Dieu
Réjouis-toi, précieux joyau de la fraternité
Réjouis-toi, trésor de bonté
Réjouis-toi, douce persuasion de la faiblesse
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!

KONDAKION VIII

Ton père voulut par l'hymen te procurer la richesse du monde* Instruit de ses projets, tu refusas le mariage* Car tu aspirais à la sainte solitude du monachisme* Mais l'appel de Baume qui avait retenti dans ton coeur* Il ne le voulut point entendre* Et tu supportas l'épreuve dans la prière criant à Dieu dans tes larmes : Alléluia!

IKOS VIII

Tu ne voulus pour époux que le Seigneur Christ* Pour ce faire tu repris secrètement le chemin de l'exil* Déguisée en mendiante, tu traversas le Rhin* Et découvrant un hâvre de solitude écarté* Tu vêcus loin du monde* Devant ta résistance aux mirages de gloire mondaine, avec ferveur nous te crions:
Réjouis-toi, épouse du Christ
Réjouis-toi, amante de la vie monastique
Réjouis-toi, zélatrice de la sainte solitude
Réjouis-toi, rempart des moines et des moniales
Réjouis-toi, affermissement des vocations
Réjouis-toi, bastion inexpugnable de l'Esprit
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!


KONDAKION IX

N'ayant pu briser ta détermination* Ton père accepta ta vocation sainte* Il te donna un château pour que tu puisses comme tu l'entendais* Organiser un monastère de vierges qui sans cesse s'écrieraient vers Dieu: Alléluia!

IKOS IX

Ta communauté reçut les meilleures enfants du pays* Tu offris au Christ des églises et chapelles innombrables* Où avettes saintes, les moniales offraient comme du miel* Leurs prières, leur ascèse et leur vie toute entière* Instruites par ta vie, comme elles nous t'acclamons:
Réjouis-toi, architecte des églises de Dieu
Réjouis-toi, direction spirituelle des ascètes
Réjouis-toi, conductrice de la prière
Réjouis-toi, fierté du monachisme
Réjouis-toi, orgueil de l'oraison
Réjouis-toi, hâvre de vie spirituelle
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!

KONDAKION X

Voulant sans cesse te remémorer la Sainte Trinité* Tu plantas trois tilleuls près de ton monastère* Et tu dédias tes églises et chapelles* A la Très Sainte Mère de Dieu* A la Sainte et Vivifiante Croix et à Saint Jean-Baptiste* Elevant vers Dieu ta sainte voix pour dire: Alléluia!

IKOS X

L'oratoire du saint Prodrome et Baptiste Jean* Tu le construisis pour honorer le jour de ton saint baptême* Dieu te bénit encore abondamment car il envoya vers toi* Le saint Apôtre Pierre et une milice céleste pour le consacrer* C'est dans cette chapelle que tu fus déposée pour que nous puissions te chanter:
Réjouis-toi, qui fus digne des hôtes célestes
Réjouis-toi, qui reçus l'Apôtre Pierre ici-bas
Réjouis-toi, ange dans la chair
Réjouis-toi, initiée de la grâce
Réjouis-toi, bénédiction tangible
Réjouis-toi, pillier de l'Eglise
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!


KONDAKION XI

Menant une dure vie d'ascèse * Tu passais tes nuits en vigiles orantes* Ne t'accordant repos que sur une grossière peau d'ours* Vivant cette vie dure, tu voulus adoucir celle des pélerins des sanctuaires voisins* Tu fis construire pour eux un hospice et une église dédiée à Saint Nicolas* Ce dont ils rendirent grâces à Dieu, disant : Alléluia!

IKOS XI

Attirés par ton exemple splendide et joyeux* Tes parents résolurent dans leur vieil âge* De consacrer leurs derniers jours à Dieu* Ils voulurent L'attendre en la sainte compagnie des solitaires consacrées au Christ* Et dans tes bras tu les remis au Père des Lumières* Après qu'ils se fussent retirés du monde pour te rejoindre* Inspire-nous à nous aussi de saintes résolutions, tandis que nous te disons:
Réjouis-toi, exemple de sainteté
Réjouis-toi, modèle de vie parfaite
Réjouis-toi, inspiratrice des saintes décisions
Réjouis-toi, borne lumineuse sur le Chemin
Réjouis-toi, écho de l'harmonie céleste
Réjouis-toi, rayon du soleil spirituel
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison! 

KONDAKION XII

Tu soignas les malades avec amour sans discontinuer* Tu embrassas même un lépreux* Devant lequel tu avais d'abord reculé* Trouvant sur le chemin un blessé et n'ayant pas d'eau* Tu frappas un rocher et ta foi en Christ en fit jaillir de l'eau* Devant ta grande confiance en Dieu, nous nous écrions vers Lui: Alléluia!

IKOS XII

Cette fontaine que tu fis jaillir* Tel Moïse dans le désert* Elle fut source de guérisons innombrables* Et l'eau salutaire qui en jaillit* Continue de manifester la ferveur de ta prière en guérissant ceux qui t'acclament ainsi:
Réjouis-toi, intercession efficace devant le Roi de gloire
Réjouis-toi, guérison des multitudes
Réjouis-toi, espérance des sans-espoirs
Réjouis-toi, baume sur les plaies
Réjouis-toi, miracle de l'amour du Christ
Réjouis-toi, délivrance de la cécité
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!

KONDAKION XIII

Tu connus l'heure de ton trépas et l'annonças à tes moniales* Priant pour toi, elles virent un ange t'apporter la Sainte Communion* Et lorsque tu fermas tes yeux* Pour les ouvrir à la Lumière céleste* C'était la fête de Sainte Lucie* Ton corps exhala un parfum suave qui embauma leur prières tandis qu'elles chantaient Alléluia!

IKOS I

Tu fus transporté en un lieu éloigné* Afin que ne puissent te voir ceux qui possédaient la vue* Car t'ayant donné la vie, ils te refusèrent l'amour* Ta mère te confia à la très sainte Mère de Dieu et au Christ* En leur sainte garde, tu fus sauvée pour que nous nous écrions:
Réjouis-toi, que Dieu mit à part dès la naissance
Réjouis-toi, qui fus adoptée par le ciel
Réjouis-toi, qui eus le Christ pour frère
Réjouis-toi, qui eus pour mère celle des croyants
Réjouis-toi, qui dès l'enfance reçus la protection d'En Haut
Réjouis-toi, qui gardas les yeux fermés sur le monde cruel
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison!

KONDAKION I

Tes pieux parents prièrent le ciel* Afin qu'il leur accorde la grâce d'un enfant* Mais lorsque tu vins au monde* Déçu de n'avoir pas un fils et de te voir aveugle* Ton père te considéra comme une malédiction et te chassa* Mais nous nous écrions vers Dieu: 
Réjouis-toi, Sainte Odile par qui le Christ nous accorde la guérison! 

PRIERE A SAINTE ODILE, VIERGE ET THAUMATURGE. (13 Décembre)

Sainte Odile, toi qui connus dès l'enfance l'abandon et les épreuves, mais qui vêcus depuis ton plus jeune âge dans la prière et l'ascèse, toi qui recouvras la vue en recevant la sainte illumination du baptême et qui consacras ta vie à soulager la misère spirituelle, matérielle et physique de tes frères et soeurs, prie le Christ notre Dieu de nous accorder par tes saintes supplications, le renouvellement de notre vue afin que nos yeux, renonçant au péché s'astreignent à ne contempler que Sa pure gloire, que notre corps purifié soit mis à Son service, que notre esprit soit lavé ainsi que notre âme de ses péchés, afin que nous soyons dignes de participer à l'avènement de son royaume. AMEN!

Acathiste composé
par Claude LOPEZ-GINISTY
à la gloire de Dieu
et de sa sainte moniale
Odile


Note vocab. : Le mot Avette est un vieux mot français qui signifie abeille.

Fin & Gloire à Dieu

samedi 28 mars 2009

ACATHISTE A SAINT JEAN LE THAUMATURGE


Kondakion 1
Thaumaturge élu et serviteur exemplaire du Christ, tu déverses sur nous des flots d'inspiration et une multitude de miracles, c'est pourquoi nous te louons avec amour en proclamant vers toi : Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Ikos 1
Par la grâce du Dieu Qui toujours Se soucie des hommes, tu fus manifesté ces derniers temps comme un ange dans la chair. Voyant la beauté de tes vertus, nous tes enfants nous nous écrions vers toi :
Réjouis-toi, qui menas ta vie dans la rectitude depuis ta plus tendre enfance ! 
Réjouis-toi, qui vécus toujours dans la crainte de Dieu et qui accomplis Sa sainte volonté ! 
Réjouis-toi, qui manifestas la grâce de Dieu dans d'innombrables vertus ! 
Réjouis-toi, qui entendais mystiquement la prière lointaine de ceux qui étaient en détresse ! 
Réjouis-toi, qui fus rempli d'amour pour ton prochain et fis tout pour son salut ! 
Réjouis-toi, qui apportes la joie à tous ceux qui prient vers toi avec foi et amour ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 2 
L'abondance et l'éventail de tes vertus, ô Saint hiérarque, nous révèle en toi une source vivifiante des miracles de Dieu pour notre temps. Tu désaltères en effet par ton amour et tes miracles tous ceux qui crient avec foi vers Dieu : alléluia!

Ikos 2 
O Père saint, étant rempli d'amour, tu le fus aussi de théologie. En toi la connaissance de Dieu surgit à nouveau avec amour pour l'humanité souffrante. Apprends-nous aussi à connaître par l'amour le Dieu véritable tandis que nous nous écrions vers toi avec admiration :
Réjouis-toi, ferme rempart de la vérité orthodoxe ! 
Réjouis-toi, précieux vase des dons du Saint Esprit ! 
Réjouis-toi, juste accusateur de l'impiété et de la fausse doctrine ! 
Réjouis-toi, ardent observateur des commandements de Dieu ! 
Réjouis-toi, ascète sévère qui ne t'accordas nul repos ! 
Réjouis-toi, pasteur aimant du troupeau du Christ ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 3 
Par la miséricorde de Dieu, tu fus en vérité un père pour les orphelins et un instructeur pour les jeunes gens, les éduquant dans la crainte de Dieu et les préparant pour Son service. C'est pourquoi avec amour tous tes enfants lèvent maintenant les yeux vers toi et avec gratitude s'écrient vers Dieu : alléluia !

Ikos 3 
Les habitants des Cieux devraient te louer, plutôt que nous sur cette terre, car nos paroles sont faibles comparées à tes actes. Pourtant offrant à Dieu ce que nous avons, nous nous écrions vers toi :
Réjouis-toi, qui protégeas tes enfants par ta prière perpétuelle ! 
Réjouis-toi, qui toujours gardas sauf ton troupeau par le signe de la croix ! 
Réjouis-toi, dont l'amour ne connut aucune limite de pays ou de race ! 
Réjouis-toi, astre brillant aimé de tous ! 
Réjouis-toi, modèle d'humilité spirituelle ! 
Réjouis-toi, qui apportas la consolation spirituelle à ceux qui en avaient besoin ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 4 
Ô hiérarque Jean, confondus par tes actes de piété et d'amour, nous ne savons comment te louer dignement. Tu voyageas en effet jusques aux confins de la terre pour sauver ton peuple et prêcher l'Evangile à ceux qui étaient dans les ténèbres. Remerciant Dieu pour ton labeur apostolique, nous crions vers Lui : alléluia !

Ikos 4 
Les peuples de nombreux pays virent ta vie et s'émerveillèrent des miséricordes divines même en ces temps qui furent les derniers. Et nous aussi, émerveillés, nous écrions vers toi avec crainte et admiration :
Réjouis-toi, illuminateur de ceux qui étaient plongés 
dans les ténèbres de l'incroyance ! 
Réjouis-toi, qui suivis ton peuple à l'Orient et à l'Occident ! 
Réjouis-toi, fontaine de miracles répandus par Dieu ! 
Réjouis-toi, correcteur aimant de ceux qui se sont égarés ! 
Réjouis-toi, consolation prompte de ceux qui se repentent de leurs péchés ! 
Réjouis-toi, soutien de ceux qui cheminent sur la voie droite ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Kondakion 5 
Sur l'île, préservant ton peuple de l'ouragan mortel par ta prière et par le signe de la croix, tu fus manifestement l'instrument de la puissance divine pour arrêter les forces destructrices de la nature. Préserve-nous aussi qui nous écrions avec émerveillement vers Dieu : alléluia !

Ikos 5 
Dans des circonstances désespérées ou dans l'adversité, tous ceux qui ont cru en ton intercession, ont été délivrés, ô intercesseur hardi devant le trône de Dieu. Ainsi, nous mettons aussi notre espérance en toi pour que tu nous protèges des dangers par tes prières devant Dieu, tandis que nous te disons :
Réjouis-toi, qui empêchas les puissance naturelles de nuire à ton troupeau ! 
Réjouis-toi, qui par ta prière réponds à ceux qui sont dans la nécessité ! 
Réjouis-toi, pain inépuisable des affamés ! 
Réjouis-toi, richesse abondante de ceux qui vivent dans la pauvreté ! 
Réjouis-toi, consolation de ceux qui sont dans l'affliction ! 
Réjouis-toi, relèvement prompt de ceux qui ont chu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 6 
Conduisant ton peuple hors de l'esclavage, tu fus en vérité un nouveau Moïse, ô saint hiérarque Jean. Délivre-nous aussi de l'esclavage du péché et des ennemis de Dieu tandis que nous nous écrions vers Lui : alléluia !

Ikos 6 
O bon pasteur, tu fis l'impossible pour persuader les autorités de ce monde d'avoir pitié de ton troupeau. Prie pour nous maintenant afin que nous puissions sauver nos âmes, en vivant dans la paix et le calme tandis que nous nous écrions avec reconnaissance vers toi :
Réjouis-toi, Secours de ceux qui font appel à toi avec foi ! 
Réjouis-toi, qui délivres de la mort et du désastre ! 
Réjouis-toi, qui préserves des mensonges et calomnies ! 
Réjouis-toi, qui protèges les innocents des envoûtements ! 
Réjouis-toi, qui déjoues les attaques des iniques ! 
Réjouis-toi, qui détruis les mensonges et exaltes la vérité ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 7 
O Admirateur des saints de l'Orient et de l'Occident, tu réintroduisis dans l'Eglise Orthodoxe les saints de l'Occident originaires de pays qui avaient apostasié la vérité. Avec eux maintenant, tu pries pour nous qui sur terre nous écrions vers Dieu : alléluia !

Ikos 7 
O fervent vénérateur des saints hiérarques de Gaule, tu fus, en vérité, l'un d'eux dans ces temps qui furent les derniers, exhortant ton troupeau à conserver la même foi orthodoxe qu'ils confessaient, et étonnant les peuples de l'Occident par ta sainte vie. Préserve-nous maintenant dans cette même foi, tandis que vers toi nous nous écrions :
Réjouis-toi, nouveau Martin par tes miracles et tes exploits ascétiques ! 
Réjouis-toi, nouveau Germain par ta confession de la foi orthodoxe ! 
Réjouis-toi, nouvel Hilaire par ta divine théologie ! 
Réjouis-toi, nouveau Grégoire par ton amour des saints ! 
Réjouis-toi, nouveau Faust par ton amour noble et ta ferveur monastique ! 
Réjouis-toi, nouveau Césaire par ta direction ferme, 
mais aimante, de l'Eglise de Dieu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 8 
O saint hiérarque, à la fin de ta vie tu fus appelé au Nouveau Monde pour y offrir ton témoignage de l'ancienne chrétienté et y souffrir la persécution pour ta droiture, parachevant ainsi ton âme pour le ciel. Nous émerveillant à présent de ta patience et de ta longanimité, nous nous écrions tous vers Dieu : alléluia !

Ikos 8 
Ouvrier dans la vigne du Christ, toi qui ne connus nul repos même à la fin de ta vie de labeur, aide-nous dans nos épreuves alors que nous efforçant d'être fidèles au Christ, nous nous écrions vers toi en guise de louange :
Réjouis-toi, qui enduras tout jusques à la fin et atteignis ainsi le salut ! 
Réjouis-toi, qui fus jugé digne de mourir devant l'icône de la Mère de Dieu ! 
Réjouis-toi, qui conservas ta foi et ton courage 
au milieu d'injustes persécutions ! 
Réjouis-toi, qui œuvras jusques à la fin pour ton troupeau 
et rencontras la mort assis comme un hiérarque ! 
Réjouis-toi, qui retournas par le ciel pour être enseveli 
au sein de ton troupeau ! 
Réjouis-toi, qui accomplis des miracles pour ceux 
venant avec foi et amour à ton sépulcre ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 9 
L'assemblée des anges se réjouit lorsque ton âme s'éleva vers leur demeure céleste, s'émerveillant des miracles que tu accomplis sur terre par l'action du Saint Esprit vers Qui nous chantons: alléluia !

Ikos 9 
O juste Jean, il est impossible aux orateurs de décrire ta vie de sainteté avec leurs paroles nombreuses et éloquentes, car tu es devenu en vérité le séjour vivant de la puissance du Dieu ineffable. Pourtant ne pouvant rester silencieux devant ce miracle accordé à notre époque de foi tiède, nous te glorifions ainsi :
Réjouis-toi, divin palais où le conseil du bon Roi est donné ! 
Réjouis-toi, humble et frêle habitation contenant 
la beauté spacieuse des demeures angéliques ! 
Réjouis-toi, qui obtins une maison non faite de main d'homme, 
éternelle dans les cieux ! 
Réjouis-toi, hâvre où sont divinement guéries toutes sortes de maladies ! 
Réjouis-toi, chambre où ton saint labeur de prière fut caché ! 
Réjouis-toi, temple béni de l'Esprit Saint ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 10 
Voulant sauver le monde, le Sauveur de tous envoya un saint nouveau parmi nous et par lui, nous rappela des sombres abysses du péché. Entendant cet appel au repentir, indignes que nous sommes, nous nous tournons vers Dieu, nous écriant vers Lui : alléluia ! 

Ikos 10 
O Hiérarque Jean, tu es une muraille nous protégeant de l'adversité, car par tes intercessions célestes nous sommes délivrés des attaques des passions démoniaques et des afflictions qui nous assaillent sur terre. Devant le ferme soutien de ta prière, nous te crions avec foi :
Réjouis-toi, vue des aveugles ! 
Réjouis-toi, force et vie de ceux qui sont sur leur lit de mort ! 
Réjouis-toi, conseil divinement révélé pour ceux qui sont 
dans le doute et la confusion ! 
Réjouis-toi, onde rafraîchissante pour ceux qui périssent 
dans la fournaise de l'affliction ! 
Réjouis-toi, père aimant pour les délaissés et les abandonnés ! 
Réjouis-toi, maître saint de ceux qui cherchent la Vérité ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 11 
O très bienheureux Jean, ta vie fut un hymne à la Très Sainte Trinité, surpassant les autres vies en pensée, parole et action. Car tu expliquas avec beaucoup de sagesse en vérité, les préceptes de la vraie foi, nous enseignant à chanter avec foi, espérance et amour au Dieu Un en la Trinité : alléluia!

Ikos 11 
O pasteur élu du troupeau du Christ, notre père Jean, tu es pour nous comme le flambeau rayonnant de l'Orthodoxie parmi les ténèbres de l'ignorance. Car même après ton trépas, tu proclames la vérité aux ignorants et instruis ceux cherchent à être guidés et tous ceux qui s'écrient vers toi :
Réjouis-toi, rayonnement de la sagesse divine pour ceux qui sont dans l'ignorance ! 
Réjouis-toi, arc-en-ciel de joies paisibles pour les humbles ! 
Réjouis-toi, tonnerre pour les pécheurs invétérés ! 
Réjouis-toi, éclair du zèle divin ! 
Réjouis-toi, pluie des dogmes de Dieu ! 
Réjouis-toi, averse de pensées théologiques ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 12 
La grâce a été répandue sur nous tous dans ces derniers jours. Voyant cette grâce qui procède d'un saint hiérarque qui marcha jadis parmi nous, recevons-la avec révérence et action de grâce, nous écriant vers Dieu : alléluia!

Ikos 12 
Chantant des louanges à Dieu, le chœur céleste des saints se réjouit de ce qu'Il n'ait pas abandonné ce monde déchu et incrédule, mais qu'il ait manifesté Son pouvoir tout-puissant en toi, Son serviteur doux et humble. O bienheureux Jean, avec tous les saints nous te saluons et t'honorons ainsi:
Réjouis-toi, nouvel astre de justice brillant au firmament du paradis ! 
Réjouis-toi, nouveau prophète qui fut mandé 
avant le déchaînement final du Malin ! 
Réjouis-toi, nouveau Jonas qui nous prévient tous 
en nous annonçant le salaire du péché ! 
Réjouis-toi, nouveau Baptiste nous entraînant tous 
vers une vie de prière et de repentance ! 
Réjouis-toi, nouveau Paul souffrant pour prêcher 
l'Evangile dans l'esprit de vérité ! 
Réjouis-toi, nouvel apôtre dont les miracles instillent 
en nousla foi et la crainte de Dieu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Kondakion 13 
O notre très saint et très admirable hiérarque Jean, consolation de tous les affligés, accepte maintenant notre offrande pieuse, afin que par tes prières à notre Seigneur, nous soit épargné la Géhenne et que par ton intercession agréable à Dieu, nous puissions éternellement nous écrier : alléluia ! alléluia ! alléluia ! 

Ikos 1
Par la grâce du Dieu Qui toujours Se soucie des hommes, tu fus manifesté ces derniers temps comme un ange dans la chair. Voyant la beauté de tes vertus, nous tes enfants nous nous écrions vers toi :
Réjouis-toi, qui menas ta vie dans la rectitude depuis ta plus tendre enfance !
Réjouis-toi, qui vécus toujours dans la crainte de Dieu et qui accomplis Sa sainte volonté !
Réjouis-toi, qui manifestas la grâce de Dieu dans d'innombrables vertus !
Réjouis-toi, qui entendais mystiquement la prière lointaine de ceux qui étaient en détresse !
Réjouis-toi, qui fus rempli d'amour pour ton prochain et fis tout pour son salut !
Réjouis-toi, qui apportes la joie à tous ceux qui prient vers toi avec foi et amour !
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Kondakion 1
Thaumaturge élu et serviteur exemplaire du Christ, tu déverses sur nous des flots d'inspiration et une multitude de miracles, c'est pourquoi nous te louons avec amour en proclamant vers toi : Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !
+
PRIERE A NOTRE SAINT PERE THEOPHORE & THAUMATURGE
 JEAN DE CHANGHAI 
ARCHEVÊQUE DE SAN FRANCISCO

+
O bien-aimé hiérarque Jean, tandis que tu vivais parmi nous, tu vis en vérité le futur comme s'il s'agissait du présent, les choses éloignées étaient proches pour toi et les cœurs et les esprits étaient comme les tiens propres. Nous savons qu'en cela tu étais illuminé par Dieu avec Qui tu fus toujours en communion mystique de prière et en Qui tu demeures éternellement à présent. Comme tu pouvais entendre les suppliques mentales de ton troupeau dispersé au loin avant même qu'il ne puisse te parler, ainsi, écoute maintenant nos prières et portes-les auprès du Seigneur. Tu as été transféré à la vie sans fin, dans l'autre monde et pourtant tu n'es pas loin de nous en vérité, car le ciel nous est plus proche que nos propres âmes. Montre envers nous qui sommes effrayés et seuls, la même compassion que tu montras un jour aux orphelins tremblants. Donne-nous à nous qui sommes tombés dans le péché, la confusion et le désespoir, le même enseignement strict mais affectueux que tu donnas jadis à ton troupeau élu. En toi nous voyons la ressemblance vivante de notre Créateur, l'esprit vivant de l'Evangile et le fondement de notre foi. Dans la vie pure que tu menas dans notre époque pécheresse, nous voyons un modèle de vertu, une source d'enseignement et d'inspiration. Considérant la grâce qui te fut accordée, nous savons que Dieu n'a pas abandonné Son peuple. C'est plutôt nous qui nous sommes séparés de Lui et nous devons retrouver la ressemblance de la Divinité comme tu le fis toi-même. Par ton intercession, ô bienheureux, accorde-nous d'accroître notre effort pour cheminer vers la céleste patrie, établissant nos penchants vers les choses d'En-Haut, œuvrant dans la prière et la rectitude, combattant enfin les attaques de notre nature déchue. Invoque pour nous la miséricorde de Dieu, afin que nous nous joignions à toi un jour dans Son Royaume. Car notre plus profond désir est de vivre à jamais avec Lui, avec le Père et le Fils et le Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen ! 

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
l'Acathiste composé en langue anglaise
par le hiéromoine Séraphim (Rose) 
de bienheureuse mémoire
publié in 
Orthodox Word n°123-124, 1985
 Platina, Californie, USA. 


vendredi 27 mars 2009

PRIERE AVANT & APRES L'ETUDE


Avant l'étude

Maître de Sagesse
et dispensateur de toute intelligence,
Qui instruis les ignorants
et protège les pauvres,
Affermis et éclaire mon cœur;
ô Seigneur,
Verbe du Père, donne-moi la parole,
car je n'empêcherai pas mes lèvres 
de crier vers Toi:
Dieu de miséricorde,
aie pitié de moi,
Ta créature déchue.
Amen!
+

Autre prière avant l'étude

O Dieu infiniment bon,
fais descendre sur nous 
la grâce de Ton Saint Esprit
Qui donne et affermis 
les forces de notre âme,
afin qu'en nous appliquant 
à l'enseignement proposé, 
ô notre Créateur
nous croissions pour Ta gloire,
pour la joie de nos parents,
pour l'utilité de l'Eglise
et de notre patrie.
Amen!
+

Après l'étude

O Créateur,
nous Te remercions de nous avoir accordé
Ta grâce pour entendre l'enseignement.
Bénis nos supérieurs, 
nos parents et nos maîtres
qui nous guident dans la connaissance du bien,
et donne-nous 
la force et la fermeté
pour poursuivre nos études.
Amen!


Adapté
du Livre de Prières à l'usage des chrétiens
de l'Eglise Catholique Orthodoxe d'Orient
traduit du grec et du slavon
et publié à Paris en 1852

Divna: Tu es béni Seigneur!

jeudi 26 mars 2009

PRIERE POUR OBTENIR LA CHARITE


O Christ Sauveur,
Qui as uni Tes apôtres
par les liens de la charité,
accorde-nous la même grâce
afin que nous gardions ensemble 
Tes commandements, 
et que nous nous nous aimions sincèrement
les uns les autres.

O Dieu de bonté,
Accorde-nous ce don précieux
par les prières de Ta mère toute pure,
la bienheureuse et toujours vierge Marie.
Amen!

+

O Jésus,
Embrase nos cœurs, 
du feu de Ton Amour;
rends-nous capables de T'aimer 
de toute notre âme,
de tout notre cœur,
et de toutes nos forces,
et d'aimer notre prochain 
comme nous-mêmes,
afin que gardant Tes commandements
nous Te glorifiions
comme souce abondante de miséricorde.

Amen!

Adapté
du Livre de Prières à l'usage des chrétiens
de l'Eglise Catholique Orthodoxe d'Orient
traduit du grec et du slavon
et publié à Paris en 1852