"A notre époque de confusion quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 12 février 2009

ACATHISTE A SAINTE ELISABETH DE RUSSIE


Kondakion 1
Tu fus sur cette terre en exil du Royaume* Tu vécus dans l’attente du céleste Époux* Semant sur ton chemin la douceur et la paix* Et donnant l’exemple saint de l’imitation* Des vertus les plus élevées du christianisme* C’est pourquoi émerveillés nous clamons vers toi :
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Ikos 1
Tu naquis d’une illustre famille de Hesse* Mais la Providence de Dieu par ton mariage* T’amena sur la terre de Sainte Russie* Où tu pus découvrir le chemin du salut* Pour entrer un jour dans le bercail salvifique* Où l’Église du Christ chantera tes louanges :
Réjouis-toi Exemple pour les égarés de notre temps
Réjouis-toi Lueur dans les ténèbres du monde déchu
Réjouis-toi Aurore de douceur dans un siècle brutal
Réjouis-toi Onguent suave sur les blessures 
Réjouis-toi Borne sur le chemin sûr de la Vérité
Réjouis-toi Image parfaite des vertus de la foi
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 2
Accompagnant ton époux dans ses dévotions* Tu devins familière des cérémonies* Que l’Église notre Mère offre à notre âme* Tu compris la foi par l’esprit et par le cœur* Tu ressentis de tout ton être la beauté* Qui fait s’écrier vers Dieu avec grand amour : Alléluia !

Ikos 2
Pendant un pèlerinage à Jérusalem* Voyageant avec ton époux dans la Terre Sainte* Tu manifestas le désir d’être enterrée* Sur le sol où le Maître avait passé Sa vie* Tu décidas alors de te joindre à l’Église* Et nous te proclamons avec tous les élus :
Réjouis-toi Pèlerine sur les pas de notre Seigneur
Réjouis-toi Citoyenne de la Sainte Cité de Dieu
Réjouis-toi Qui mis tes pas dans les pas de notre Sauveur
Réjouis-toi Qui entendis Son appel à la conversion
Réjouis-toi Nouvelle Marthe par ta ferveur pour le Christ
Réjouis-toi Nouvelle Marie par ton écoute du Verbe
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 3
Comme Lazare appelé par son ami Christ* Ressortit après quatre jours de son tombeau* Tu trouvas le don parfait de la vie en Dieu* Tu reçus l’onction au Samedi de Lazare* Et tu te mis à participer avec zèle* Aux mystères purs qui nous font nous exclamer : Alléluia !

Ikos 3
Tu conservas comme prénom Elisabeth* En l’honneur de la mère du saint précurseur* Et tu fus bien digne de ce haut patronage* Car ta ferveur dans les œuvres de charité* Ton zèle fervent pour l’Église du Seigneur* Méritent les louanges que nous t’adressons :
Réjouis-toi Providence et secours sûrs des déshérités
Réjouis-toi Assurance de ceux qui sont abandonnés
Réjouis-toi Vêtement chaleureux de ceux qui sont transis
Réjouis-toi Abri protecteur de ceux qui sont sans logis
Réjouis-toi Prière de ceux qui ne savent plus prier
Réjouis-toi Main du Christ tendue vers ceux qui sont dans l’épreuve
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !


Kondakion 4
Tu cheminas sûrement vers l’Église Sainte* Émerveillée par la piété des paysans* La merveilleuse beauté de ses liturgies * La présence bénie d’un saint homme de Dieu* Le prêtre pur du Très Haut saint Jean de Cronstadt* Qui te firent dire avec louange vers Dieu : Alléluia !


Ikos 4
Tu poursuivais ton cheminement vers le Ciel* Lorsque ton époux Serge fut assassiné* Tu ne t’adonnas point à un vain désespoir* Ta foi ne fut aucunement mise à l’épreuve* En chrétienne tu levas les yeux vers le Ciel* Tu te signas tu prias et nous te chantons :
Réjouis-toi Qui acceptas la Sainte Volonté de Dieu
Réjouis-toi Qui sus que la Vie véritable était en Christ
Réjouis-toi Exemple précieux de l’humble soumission
Réjouis-toi Lumière pure éclairant notre conscience
Réjouis-toi Apaisement dans les tourmentes de la vie
Réjouis-toi Fleur impérissable au Jardin du Paradis
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 5
Tu t’en allas dans sa prison rendre visite* A l’assassin qui avait tué ton époux* Il ne manifesta ni remords ni regret* Et tu lui assuras que tu lui pardonnais* Tu montras par cet acte de miséricorde* Ta sainteté et nous crions vers le Seigneur : Alléluia !

Ikos 5
Ta vie fut alors transfigurée par l’Esprit* La prière devint pour toi respiration* Le jour tu te tenais en présence de Dieu* En assistant aux offices de Tchoudovski* Et de nuit tu revenais dans ce monastère* Tu devins prière vivante et nous clamons : 
Réjouis-toi Fermeté de la foi dans l’épreuve du monde
Réjouis-toi Cheminement constant en Présence de Dieu
Réjouis-toi Prière sûre qui s’incarne dans les actes
Réjouis-toi Écho incarné du souffle de l’Esprit Saint
Réjouis-toi Certitude heureuse du mystère à venir
Réjouis-toi Conscience pure des richesses du Royaume
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 6
Tu portais sur ton sein une croix reliquaire* Contenant des reliques de Saint Alexis* Le hiérarque te fit sentir par sa bienveillance* Que tu devais t’engager dans le monachisme* Tu entendis l’appel que t’adressait le Christ* Et tu élevas les mains vers Lui en chantant : Alléluia !

Ikos 6
Tu décidas alors de renoncer au monde* Ainsi tu quittas le palais où tu vivais* Tu établis alors une communauté* Consacrée en l’honneur de Marthe et de Marie* Dont le frère Lazare était ami du Christ* Admirant ta vocation nous te proclamons :
Réjouis-toi Dont la résolution unique fut pour Dieu
Réjouis-toi Qui renonças à tout pour aller vers le Ciel
Réjouis-toi Icône ressemblante de la vie en Christ 
Réjouis-toi Tunique de vertus revêtue en secret
Réjouis-toi Modèle saint des moniales de notre temps
Réjouis-toi Oraison incessante offerte en holocauste
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 7
Tu fus une higoumène aimée de tes compagnes* Modèle de patience et de douceur paisible* Et tu conduisis tes brebis spirituelles* Sur les voies du service et de la charité* De l’ineffable don de la vie pour les autres* Faisant sans cesse psalmodier vers le Seigneur : Alléluia !

Ikos 7
Sans crainte aucune pour ta vie que tu savais* Appartenir au Christ Maître de la Vraie Vie* Tu allais dans les quartiers les plus dangereux* Pour soulager la misère et panser les plaies* De ceux dont le monde se désintéressait* Tu fus mère des affligés et nous disons :
Réjouis-toi Diadème au front de l’Église d’Orient
Réjouis-toi Espoir et gloire de l’Église d’Occident
Réjouis-toi Vase très précieux des dons du Saint Esprit
Réjouis-toi Encens subtil et de très agréable odeur
Réjouis-toi Cierge fondant par la ferveur de la prière
Réjouis-toi Chœur fragrant des vertus de la vie ascétique
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !


Kondakion 8
Tu disais que Dieu a fait l’homme à son image* Cette ressemblance pouvait être obscurcie* Mais pourtant elle ne pouvait être détruite* Tu savais par les paroles du Divin Maître* Qu’il faut savoir donner sa vie pour son prochain* Et sans cesse remercier Dieu en Lui clamant : Alléluia !

Ikos 8
Il est admirable notre Dieu dans Ses saints* Il fit que par ta présence frêle mais forte* Son Royaume soit manifesté en Russie* Avant le déchaînement criminel athée* Tu mis du baume sur les plaies vives du peuple* Avec lequel nous te louons par ces paroles :
Réjouis-toi Tendresse qui fait oublier tous les malheurs
Réjouis-toi Apaisement des revers de l’existence
Réjouis-toi Réconfort pieux au milieu de nos épreuves
Réjouis-toi Calme témoignant de la faveur du Seigneur
Réjouis-toi Charité qui relève ceux qui sont déchus
Réjouis-toi Prière pure qui monte jusques aux Cieux
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 9
Toujours au service de la détresse humaine* Tu étais la consolation des affligés* Tu menais une vie ascétique admirable* Dans le secret de ton âme et de ton cœur pur* Tu semblais ne plus exister que pour les autres* Toujours psalmodiant vers les célestes demeures : Alléluia !

Ikos 9
Suivant les paroles de notre Seigneur Christ* Tu étais devenue la servante de tous* Accomplissant souvent les tâches les plus humbles* Et assistant les chirurgiens à l’hôpital* Tu soulageais les souffrances par ta présence* C’est pourquoi admirant ton zèle nous disons :
Réjouis-toi Dévouement constant pour les tâches du Royaume
Réjouis-toi Infirmière zélée des corps et puis des âmes
Réjouis-toi Servante infatigable au service des pauvres
Réjouis-toi Consolatrice aimante des désespérés
Réjouis-toi Havre accueillant sans discontinuer les humbles
Réjouis-toi Regard aimant dans la détresse du prochain
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 10
Lorsque se leva dans le ciel de la Russie* L’étoile sanglante de la désolation* Tu refusas d’avoir la vie sauve en fuyant* Tu poursuivis encor ton œuvre charitable* Avec des membres de la famille impériale* Tu fus emprisonnée toujours chantant vers Dieu: Alléluia !

Ikos 10
Si grand était l’amour inspiré par ta foi* Que tes compagnes désirèrent partager* Ta captivité et la mort qui t’attendaient* Ce fut l’admirable Barbara qui obtint* De te rejoindre lors de ta captivité* Devant cette ferveur crions vers le Seigneur : 
Réjouis-toi Inspiratrice de saintes résolutions
Réjouis-toi Modèle de la douce autorité du Christ
Réjouis-toi Miroir parfait de l’Amour Qui S’est incarné
Réjouis-toi Bénédiction très subtile du monachisme
Réjouis-toi Recouvrement de l’Image et la Ressemblance
Réjouis-toi Trésor de l’accomplissement dans le Verbe
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 11
Les noirs séides de l’étoile ensanglantée* Décidèrent soudain de vous exécuter* Ils vous précipitèrent dans une puits de mine* Et tu leur pardonnas ce crime abominable* En répétant les paroles du Christ en Croix* Tandis que du haut des Cieux les anges chantaient : Alléluia !

Ikos 11
Jusques au bout de ton courage tu chantas* En réconfortant tes compagnons d’infortune* Puis ta voix sainte devint muette sur terre* Mais résonna aussitôt dans le chœur des saints* Avec tous les élus de la grâce de Dieu* Qui t’accueillirent par ces louanges insignes :
Réjouis-toi Courage invincible des martyrs de jadis
Réjouis-toi Vie consacrée au Seigneur jusques à la fin
Réjouis-toi Chant de louange pure à la voix inextinguible
Réjouis-toi Baume sur les plaies ouvertes de notre temps
Réjouis-toi Prière incessante aux frontières du silence
Réjouis-toi Voix mélodieuse dans le cœur des fidèles
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 12
Ineffable grandeur des martyrs du Seigneur* Qui ont mené le bon combat pour le Royaume* Le Christ ne permit pas que les corps de Ses saints* Demeurent ignorés de Son Arche Sainte* Avec les autres martyrs ton corps fut trouvé* Et porté dans l’église où l’on chanta vers Dieu : Alléluia !

Ikos 12
De Russie ton corps fut emmené vers la Chine* Puis devant l’avance des troupes du Malin* Il gagna la Terre Sainte et Jérusalem* Tes reliques sacrées répandirent au monde* L’insigne bénédiction de ta vie en Christ* C’est pourquoi nous élevons nos voix pour chanter : 
Réjouis-toi Accomplissement des promesses du Seigneur
Réjouis-toi Illustration de la fidélité au Christ
Réjouis-toi Preuve tangible de la ferveur monastique
Réjouis-toi Luminaire pour éclairer notre chemin
Réjouis-toi Recours assuré de ceux qui sont dans l’épreuve
Réjouis-toi Présence orante qui rend tangible la foi
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !


Kondakion 13 
Recours et espoir sans faille des malheureux* Ton intercession puissante au Trône des Cieux* Apaise les fidèles accourus vers toi* Et leur montre la Voie de l’unique patrie* Où règne la Trinité avec les élus* Qui chantent vers le Dieu de mercy : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! ( Ce kondakion est dit trois fois)

Ikos 1
Tu naquis d’une illustre famille de Hesse* Mais la Providence de Dieu par ton mariage* T’amena sur la terre de Sainte Russie* Où tu pus découvrir le chemin du salut* Pour entrer un jour dans le bercail salvifique* Où l’Eglise du Christ chantera tes louanges :
Réjouis-toi Exemple pour les égarés de notre temps
Réjouis-toi Lueur dans les ténèbres du monde déchu
Réjouis-toi Aurore de douceur dans un siècle brutal
Réjouis-toi Onguent suave sur les blessures 
Réjouis-toi Borne sur le chemin sûr de la Vérité
Réjouis-toi Image parfaite des vertus de la foi
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

Kondakion 1
Tu fus sur cette terre en exil du Royaume* Tu vécus dans l’attente du céleste Epoux* Semant sur ton chemin la douceur et la paix* Et donnant l’exemple saint de l’imitation* Des vertus les plus élevées du christianisme* C’est pourquoi émerveillés nous clamons vers toi :
Réjouis-toi ô sainte moniale martyre Elisabeth !

PRIERE A LA SAINTE MONIALE MARTYRE DU CHRIST
ELISABETH DE RUSSIE

Sainte moniale martyre Elisabeth* Toi dont la vie fut sans discontinuer tournée vers Dieu* Comme une hélianthe vers le soleil* Intercède pour nous auprès du Christ notre Dieu* Soleil de Justice qui brille sur l’Univers* Afin qu’Il nous donne ta foi exemplaire* Ton courage invincible dans les tribulations* Et ton insigne charité dans toutes les circonstances de la vie*

Sur la terre des vivants où nous cheminons vers le Royaume* Demande par ta prière fervente qu’Il nous permette d’imiter à notre faible mesure* L’exemple saint de tes exploits spirituels* Et ta fermeté constante et confiante dans la miséricorde infinie de notre Dieu* Pour que nous parvenions un jour au Paradis où règnent* Le Père le Fils et le Saint Esprit*Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles* 
Amen !

Acathiste composé pour la gloire de Dieu 
En l’honneur de sa sainte martyre
La moniale 
Elisabeth de Russie
Par 
Claude Lopez-Ginisty

Fin  Gloire à Dieu!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire